07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     

Rechercher un mot :

3 wide (three wide) : Terme utilisé par le spotter pour signaler à son pilote qu’il y a 3 pilotes de front sur la piste. Le spotter complète son information par « on your right » désigne à son pilote qu’il y a deux autres pilotes sur sa droite ; « on your left » idem mais sur sa gauche ; « you’re on the middle » désigne à son pilote qu’il a un adversaire sur sa droite et un autre sur sa gauche en même temps. Un « 3 wide » célèbre est l’arrivée du Daytona 500 1959 ayant nécessité l’aide d’une photo pour départager le vainqueur.
4 wide (four wide) : Idem que pour 3 wide mais ce cas de figure est plus rare. Cela arrive parfois sur les immenses lignes droites de Talladega par exemple.
A-post :

Partie s’étendant du toit de la voiture et rejoignant la base du pare-brise et le capot moteur de chaque côté de la voiture.

Ace road : As de la route. Terme employé pour désigner un pilote spécialisé dans les circuits routiers et venant faire une pige en remplacement d’un pilote badgé « ovale » sur un circuit routier. Voir aussi « Road ringers ».
Action track : Surnom donné au circuit de Richmond.
Aero push : Indique la poussée aérodynamique que subit une voiture suivant à grande vitesse celle qui la précède. La voiture gagne de la vitesse de façon subite et se rapproche très vite de celle qu’elle suit. Phénomène important sur les superspeedway.
Air box :

C’est l’ouverture située à la base du pare-brise (en forme de boîte) permettant de diriger l’air qui s’y engouffre en direction du carburateur.

Air dam : C’est la pièce de carrosserie (il y en a deux) disposée en bas du bumper avant et réglable du haut vers le bas dans le but d’augmenter la downforce. Le jeu consiste à être le plus prêt du sol sans pour autant le toucher ce qui ralentirait la voiture. Cela n’est plus utilisé avec la COT ni en Truck avec l’apparition du splitter.
Air gun : Pistolet pneumatique.
Airborne :

Phénomène aéro qui fait qu’une voiture en perdition (tête-à-queue, marche arrière, roulant sur un débris,…), en travers par rapport au sens logique de la marche avant pour lequel elle est étudiée, décolle de la piste car l’air s’est engouffré en dessous d’elle et la soulève. Les roof flaps sont censés contrer ce phénomène. Voir « roof flaps ».

Alabama Gang : Surnom donné fin des années 1950 à un groupe de pilotes de l’Alabama composé à son origine des frères Bobby et Donnie Allison et de Red Famer. Rejoint en 1973 par Jimmy Means. En 1979 de Davey Allison (fils de Bobby) puis par la suite de Neil et David Bonnett et de Hut Stricklin (suite à son mariage avec la fille de Donnie Allison) et enfin de Clifford Allison (frère de Davey). De nos jours seul Hut Stricklin est encore en activité.
Alternate starter :

En français on peut traduire par suppléent. Indique un pilote (une voiture) non qualifié pouvant prendre malgré tout le départ de la course suite au forfait (pour une raison X) d’un pilote (voiture) qualifié au préalable. Généralement l’ordre de sélection est le suivant. Le premier non qualifié, puis le 2ème et ainsi de suite.

Alternator :

Alternateur.

Apex :

Sur un circuit ce terme indique le sommet d’un virage sur une trajectoire précise. C’est le point de transition entre la fin de la zone de déccélération depuis l’entrée du virage et le début de la zone d’accélération jusqu’en sortie de virage. Aussi appelé « Clipping point ».

Apron : Le tablier. Indique la partie plate asphaltée située à la base du banking.
Asphalt : L’asphalte. Matière largement utilisée pour le revêtement des circuits (matière semblable à nos routes ordinaires)
Assistant : C’est le 8ème mécanicien autorisé à monter sur la pit lane lors d’un ravitaillement. Mais il ne peut s’occuper que du « bien être » du pilote en lui donnant à boire, en resserrant son harnais,… Il ne peut en aucun cas toucher à la voiture sauf pour nettoyer le pare brise (éponge ou en ôtant un tir off).
Associate sponsor :

Indique un sponsor commanditaire secondaire arboré sur une voiture. Ce sponsor apporte une partie du budget mais inférieure au « Primary Sponsor ».

Attempt : Terme signifiant « engagement ». En cas d’annulation des qualifications pour cause de pluie, les derniers pilotes qualifiés ne bénéficiant pas du top35, d’une place provisionnelle de l’ancien champion ou d’une place d’un propriétaire ancien vainqueur de course sont classés en fonction du nombre de fois ou ils ont tenté de se qualifier. Celui qui bénéficie du plus grand nombre d’engagement est prioritaire sur un autre pilote en ayant moins et ce quel que soit son classement au championnat.
Awards : Terme signifiant en NASCAR les récompenses. De nombreux awards sont décernés à chaque course. Le poleman, la meilleure remontée, le tour le plus rapide, le meilleur crew chief,…
Awards :

Terme signifiant en NASCAR les récompenses. De nombreux awards sont décernés à chaque course. Le poleman, la meilleure remontée, le tour le plus rapide, le meilleur crew chief,…

Voir « Contingency awards ».

B-post :

Partie s’étendant du toit de la voiture et rejoignant la base des portières de chaque côté de la voiture derrière la tête du pilote et séparant la vitre passager à droite ou l’ouverture à gauche (avec filet de protection) et la petite vitre latérale.

Back flip : Salto arrière (saut périlleux en arrière). C’est le geste qu’exécute Carl Edwards depuis sa voiture après chaque victoire.
Backstretch : Ligne droite arrière.
Backup car : Voiture de réserve (le mulet)
Ball joint :

Rotule de direction et/ou de suspension.

Ballast :

Ce terme désigne le ou les lest(s) en plomb placé de façon stratégique dans des loges prévues à cet effet sur le châssis pour atteindre le poids minimum obligatoire. Mais surtout leur répartition variable permet un meilleur équilibrage de la voiture en fonction des réglages et du type de piste.

Bankable : Se dit d’un pilote qui est attractif pour les sponsors, les médias et ce sans pour autant avoir des statistiques de champion.
Banking : indique le taux d’inclinaison des virages (ex : 30° à Bristol).
Bear grease :

Terme d’argot utilisé pour décrire tout matériau utilisé pour rafistoler un morceau de la surface de la piste fissuré ou reboucher un trou (ciment rapide ou tarmac à froid par exemple) mais également pour araser une bosse afin de rendre la piste plus lisse.

Belt :

C’est la courroie souvent dentée. Il en existe plusieurs au niveau du moteur (pompe à eau, arbre à cames, …). Voir aussi « Safety belts » car ce terme désigne aussi la ceinture.

Bias-ply :

« diagonaux ». Indique les couches de tissu dans un pneu qui sont tissés dans les angles. Également utilisé pour décrire les pneus fabriqués de cette manière. Voir « Radial ».

Big block :

L'appellation "big" ou "small block" tient à la différence d'encombrement extérieur du moteur. Un"small block" a moins d'espace entre les cylindres qu'un "big block", à cylindrée égale (cela peut tenir au type de chemisage adopté et aux progrès de la métallurgie et de l'usinage) En général les plus grosses cylindrées sont quand même le fait des "big blocks"

Big One : Désigne un crash, un accident impliquant beaucoup de voitures. Cette expression est surtout utiisé pour les courses de restrictor plates durant lesqueles des accidents impliquant 20 voitures ne sont pas rares. Des minis big one ou little one sont des accidents n’impliquant « que » quelques voitures.
Bill France Sr. : Fondateur de la NASCAR.
Binders :

Les freins. Plus connu sous le terme « brakes ».

Black flag : Signifie drapeau noir et indique qu’un pilote doit quitter la piste car il est indésirable. Les raisons sont multiples comme perte d’huile, comportement agressif, … Le pilote à maximum 5 tours pour obéir et rentrer aux stands pour soit purger une pénalité soit réparer les dégâts pour pouvoir retourner en piste.
Black flag with orange point : Drapeau noir avec un rond orange en son centre. Indique à un pilote que c’est le dernier tour dans lequel il peut purger une pénalité (drapeau noir classique) sous peine d’être exclu définitivement de la course via le drapeau noir avec une croix blanche.
Black flag with white cross : Drapeau noir avec croix blanche. Indique à un pilote qu’il est définitivement exclu de la course pour non respect d’un drapeau noir ou des injonctions des officiels de la NASCAR pour toutes autres raisons.
Blend line :

C’est la ligne de peinture peinte sur le sol en sortie de pit lane et qui se prolonge généralement sur ovale jusqu’au milieu du 1er virage et située sous l’apron de la piste. Les pilotes ne peuvent pas « couper » cette ligne et doivent donc rester en dessous (même après avoir dépassé le cône signifiant la fin de la pit lane qui lui indique la fin de la zone à vitesse limitée) de cette ligne jusqu’à son extrémité avant de pouvoir rejoindre la piste. En plus d’une pénalité ils risquent de causer un accident s’ils coupent la ligne avant. Noter que la ligne d’entrée de la pit lane est également nommée « Blend line » mais que l’on peut la couper à tout moment tant qu’on la coupe avant le cône signifiant le début de la zone de vitesse limitée contrôlée par radar.

Blew (blew up) : Terme générique utilisé pour désigner une casse mécanique (blew engine), une crevaison (blew tire),… Un bon anglais on devrait écrire « blown ».
Blew (blew up) :

En bon anglais on devrait l’écrie « Blow up ». Terme générique utilisé pour désigner une casse mécanique (blew engine), une crevaison (blew tire),… Un bon anglais on devrait écrire « blown ».

Blister :

Indique une partie surchauffée de l’enveloppe d’un pneumatique qui se manifeste par l’apparition d’une cloque à la surface de celui-ci.

Blue flag : Signifie drapeau bleu. Indique à un pilote qui est déjà à un tour ou plus qu’il se fait rattraper par les leaders. En NASCAR ce drapeau n’est pas agité au pilote tant que celui-ci n’a pas déjà perdu officiellement un tour minimum face au leader contrairement aux autres sports automobiles.
Blue flag with yellow line : Drapeau bleu avec une ligne jaune diagonal. Indique à un pilote qu’il doit absolument laisser passé les leaders sous peines de se voir infliger un drapeau noir. Ce drapeau bleu est exceptionnel car il n’est agité qu’au bout du 4ème passage du pilote incriminé.
Boogity boogity boogity ! : expression utilisée par Darrell Waltrip pour signifier le départ d’une course.
Brakes : Les freins.
Brakes :

Les freins. Aussi nommé « Binders ».

Brickyard : Nom donné au speedway d’Indianapolis. Ce circuit lors de ses premières années était recouvert de milliers de briques qui formaient la piste. Le surnom de Brickyard a donc naturellement été donné. Aujourd’hui la ligne d’arrivée est encore représentée par une rangée de brique.
Bubble :

La bulle.  Ce terme est essentiellement utilisé pour désigner les pilotes se trouvant à la limite (intérieure et extérieure) du classement qualificatif en vue du Chase for the championship. Voir « Chase ». Aussi utilisé lors des qualifications pour désigner le ou les pilote(s) qui ne bénéficient pas d’une place assurée (top25, top30 ou top35 des propriétaires) sur la grille de départ mais virtuellement qualifié à un ce moment là mais dont le sort dépendra des performances des autres pilotes hors topX devant encore faire leur run de qualification.

Bump :

Indique un contact pare choc contre pare choc entre deux voitures. En somme il s’agit d’une poussette. A comparer avec « Love tape ».

Bump drafting :

Technique de draft (aspiration) surtout utilisée sur superspeedway qui veut que la voiture « aspirée » qui gagne de la vitesse vienne percuter l’arrière de celle qui la précède et ainsi lui donné un petit coup lui procurant de l’élan. La 1ère voiture gagnant ainsi de la vitesse va réaspirer la 2ème qui à son tour va regagner de la vitesse, venir retoucher la 1ère et ainsi de suite. Au final les deux voitures gagnent de la vitesse. Si cette technique s’avère efficace en ligne droite, dans les virages elle s’avère risquée car la voiture qui pousse peut selon l’angle de contact envoyé en travers celle qui la précède.

Bumper to bumper :

Littéralement pare-choc contre pare-choc. C’est un terme désignant la conduite en peloton très serré (sur short track essentiellement) où les petits contacts sont inévitables ou presque.

Burnout :

C’est le fait de faire patiner les roues motrices. Peu efficace en NASCAR sauf pour fêter une victoire. Par contre le Burnout est une étape nécessaire pour bien faire chauffer les pneus en course de dragsters.

Buschwackers : Indique un pilote de la division 1 de la NASCAR (actuelle Sprint Cup) courant dans la Division 2 (actuelle Nationwide Series) et venant de part son expérience cannibaliser les bons résultats face aux débutants moins expérimentés de cette division. Le terme n’a pas encore été modifié depuis le passage de Busch à Nationwide en tant que sponsor titre de la 2ème division nationale de la NASCAR.
C-post :

Partie s’étendant du toit de la voiture et rejoignant la base de la lunette arrière avec le « deck lid » de chaque côté de la voiture.

Camber : Carrossage. Le carrossage est l’angle entre la roue et le plan perpendiculaire au sol suivant l’axe longitudinale du véhicule. On mesure cette valeur en degrés et minutes. Inclinaison du pneu par rapport à la verticale. Il est dit positif quand le haut du pneu par vers l’extérieur de la voiture (exemple à droite sur le pneu droit et vice et versa). Il est dit négatif quand le haut du pneu par vers l’intérieur de la voiture.
Camshaft : Arbre à cames.
Car chief : Chef mécanicien d’une voiture précise.
Carburator : Carburateur.
Caster : Angle de chasse. C’est l’inclinaison de la roue vers l’avant ou vers l’arrière par rapport à l’axe de direction.
Catch fence :

Ou en un mot catchfence. Indique le grillage de protection surplombant les murets bordants la piste et servant à protéger les spectateurs des débris éventuels.  Pour mémoire le terrible accident de Carl Edwards à Talladega en 2009 quand sa voiture décolla pour aller s’encastrer dans le grillage de sécurité. Ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Catchcanman : indique le mécanicien s’occupant du petit réservoir (catch can) de trop plein servant à récupérer l’essence en trop.
Caution (voir yellow flag) : « neutralisation » indique un drapeau jaune ou rouge.
Champion’s provisionnal : indique une place provisionnelle réservée à l’ancien champion le plus récent non qualifié au temps. Toujours la 43ème et dernière position sur la grille de départ.
Charger :

Désigne un pilote qui est très agressif et tente au maximum de gagner des positions. A l’opposé de « Stroker ».

Chase/Chase for the championship : « Course au titre », expression désignant le nouveau système de points de 2004. Ce système est expliqué dans la partie règlement. Le Chase correspond aux 10 dernières courses de la saison. Voir système de points dans la partie règlement du site. Système évoluant au fil des années (nombre de qualifiés, points de bonus,…)
Checker flag : Signifie drapeau à damier et indique l’arrivée d’une course. Aussi écrit « Checkered flag ».
Chute :

Indique une ligne droite sur un ovale. Voir « frontstretch » et « backstretch ».

Clean air : Air propre. C’est quand une voiture roule seule et ne subit donc pas de turbulences aérodynamiques générées par une autre voiture qui la précéderait.
Clear : Claire (sous entendu ici « libre »). Terme signifié par le spotter à son pilote pour lui indiquer qu’il n’y a plus personne ni à sa gauche ni à sa droite. Ainsi quand le pilote a dépassé un concurrent par l’intérieur le spotter lui annonce « outside » tant qu’ils sont côte à côte et une fois le dépassement terminé il lui dit « clear ». Ainsi le pilote sait qu’il peut se rabattre devant son concurrent en toute sécurité sans risquer de l’accrocher.
Clipping point :

Voir « Apex ».

Clutch : Embrayage.
COF :

Acronyme de Car Of the Future. Premier nom donné par la NASCAR à la future COT.

Coil spring :

Voir « Spring (mécanique) ».

Combination event : Se dit d’un week-end de course réunissant sur le même circuit différentes catégories de la NASCAR.
Combination race : Se dit d’une course mélangeant deux séries utilisant le même règlement technique comme avec la Winston Cup et la Winston West Series par exemple (de 1954 à 1996).
Common templates : Indique les plaques de métal servant de gabarit pour mesurer les cotes de la carrosserie de la voiture.
Competition yellow : Indique un drapeau jaune prévu par la NASCAR à un moment donné pour par exemple évaluer l’usure des pneus si les essais ont été annulés.
Compound (tire) :

C’est la composition d’un pneu indiquant aussi sa dureté et son taux d’adhérence. Sur ovale les trains de pneus de gauche sont généralement plus tendres que ceux de droite car ils subissent moins de contraintes physiques.

Compression ratio :

C’est le taux de compression du mélange « air/essence » par le piston et  atteint le sommet de l’alésage . Plus la compression est élevée et plus le moteur délivrera de puissance.

Concrete : « ciment » indique le revêtement de certaines pistes (ex : Dover Downs).
Condominium : Sur un circuit indique les loges luxueuses pour VIP.
Consolation race :

Indique une course de consolation disputée entre les pilotes n’ayant pas réussit à se qualifier pour la course principale. Ce type de course n’existe plus en Sprint Cup depuis 1985 date de la dernière course de Consolation pour les non qualifiés des Daytona 500.

Contact patch :

C’est la surface du pneu en contact à tout moment avec la piste. Variable de l’état de la piste, de la pression de gonflage du pneu, de sa dureté et aussi de l’endroit de la piste (en virage le pneu s’écrase vers l’extérieur du virage par exemple) mais également de la façon de conduire du pilote.

Contingency awards :

Voir « Awards ». Indique les décalques des sponsors des différents awards officiels et figurant obligatoirement sur les toutes les voitures. Ce sont les petits autocollants généralement placés de part et d’autre des passages de roues avants.

Convertible : Décapotable. De 1956 à 1959 une division de Convertibles existait en NASCAR. Darlington autorisa une course jusqu’en 1961 (Rebel 300). Aussi appelée « ragtop ».
COT : Acronyme de Car Of Tomorrow. Nom donné à la nouvelle génération de voiture (châssis et carrosserie) mise en place en Sprint Cup à partir de 2006. Ce modèle voit le pilote recentré dans la voiture, l’apparition de FOAM dans l’habitacle à gauche du pilote mais aussi d’un splitter avant et d’un aileron arrière et autres spécificités. Objectif réduction des coûts et augmentation de la sécurité passive.
Cowl :

Pièce métallique (dont une partie est amovible) faisant office d’ouverture située à la base du pare brise (fin du capot moteur) et qui dirige l’air dans la boîte à air. Dimension réglementaire de l’ouverture : 2x2x20 inches (plus angle de 90° de la pièce intérieure. Les pièces courbées sont interdites depuis 2000.

COY : Acronyme de Car Of Yesterday. Nom donné à l’ancien type de voiture pré 2006 depuis l’apparition de la COT.
Crank : Vilebrequin.
Crank bearing : Palier de vilebrequin.
Crank ou crankshaft :

Vilebrequin.

Crank’it up : indique le passage des voitures contre un micro fixe calculant les décibels engendrés. Utilisée par la Fox TV.
Crash : indique un accident.
Crashfest : Contraction de crash et de festival. Un festival de crash. Ce dit d’une course particulièrement animée par de nombreux accidents.
Crew : Mécanicien
Crew :

Désigne une équipe. En NASCAR il s’agit de l’équipe des mécaniciens (souvent nommé crew tout seul pour les mécaniciens « de base » s’ils n’ont pas une fonction précise comme gasman par exemple.  On peut y associer les ingénieurs, le cuisinier, le relation de presse,… Il s’agit alors d’un « crew member » (membre de l’équipe)

Crew chief : indique le mécanicien en chef chargé de manager les mécaniciens et ingénieurs. Il élabore entre autre les stratégies de course.
Cross :

Terme indiquant la différence de poids sur la balance entre le coin avant gauche et le coin arrière droit d’une voiture. En effet une voiture de NASCAR (sur ovale) doit respecter des poids minimums variables d’une partie à l’autre de la voiture. Par exemple le côté droit doit peser 1650 pounds sur la balance.

Crossed flags : Drapeaux roulés croisés (couleur indifférente) montrés par le flagman, indiquent la mi-course.
Cubic inch. : Unité de mesure de la cylindrée. Un cubic inch (US) =16.3871 cm3. Exemple un moteur 427 C.I. donne une cylindrée de 6997 cm3 soit 7L.
Cut tire :

Indique une crevaison dans un pneumatique.

Cylinder head : Culasse.
D-shaped oval : ovale en forme de « D » vu du ciel ayant la ligne droite des stands qui est en fait une immense courbe.
Darlington stripes : Les griffures sur les carrosseries des voitures qui brossent les murs extérieurs à Darlington. Cela provient du fait que lors du remplacement des rails de sécurité par des murs en béton, ceux-ci étaient incurvé (concave) donc les voitures pouvaient les brosser en griffant la carrosserie mais sans risquer d’endommager les suspensions.
Deck lid :

C’est le couvercle de coffre (malle arrière) de la voiture qui en NASCAR renferme obligatoirement le réservoir d’essence. Ce dit aussi « Trunk lid ».

Differential : Le différentiel. (voir rear end).
Dirt track : Circuit dont le revêtement est de la terre (souvent terre battue).
Dirty air : Air sale. En gros ce sont les turbulences aérodynamiques générées par la voiture qui vous précède. Du coup cela diminue la downforce et donc la stabilité de la voiture dans les virages.
DNF : « did not finish » indique que le pilote n’a pas terminé la course.
DNQ : « did not qualifying » indique une non qualification. Aussi appelé « failed to qualify ».
DNS : « did not start » indique que le pilote n’a pas pris le départ.
Dog leg :

« patte de chien » indique la forme particulière des lignes droites des stands ayant en fait 2 variations d’angles (ex : Lowes Motor Speedway). Aussi nommé « fifth turn » ou « hump ».

Donuts :

Terme d’argot indiquant les cercles concentriques effectué par un pilote avec sa voiture. Généralement pour fêter une victoire. Le but étant aussi de « marquer » la piste en laissant de belles marques de gommes dessus.

Double file restart :

Créer en 2009 et mis en application en Sprint Cup dès la course de Pocono le 7 juin 2009. Cette procédure vise à améliorer le spectacle lors des restarts. Comment ? En positionnant les leaders en double file comme lors du départ d’une course et ce dans l’ordre du classement de la course. Les pilotes à un tour ou plus sont placés en fond de ligne de façon à ne pas gêner les leaders et à rendre plus clair la vision de la course. En effet avant la ligne intérieure lors d’un restart était composée de tous les pilotes à un tour et plus et la ligne extérieure de tous les pilotes dans le tour. Note cette procédure existait déjà sur certaines pistes dans les séries East et West. Elle sera appliquée à toutes les séries nationales dès 2010.

Downforce : indique la force aérodynamique générée par le vent et qui plaque la voiture au sol.
Draft (drafting) : indique le phénomène d’aspiration que les pilotes recherchent pour gagner de la vitesse de point et donc pour dépasser. Phénomène important sur les superspeedway.
Drag :

C’est la résistance de l’air sur une voiture à haute vitesse. Phénomène amplifié en fonction de la direction et de la vitesse du vent. Si la voiture roule contre le vent la résistance augmente et inversement la résistance diminue si la voiture roule dans le sens du vent.

Drive train : Chaîne d’entraînement (s’écrit aussi en un mot « drivetrain »).
Drive trough : Terme utilisé pour indiquer une pénalité qui consiste à passer au ralenti dans la pitlane sous drapeau vert à la vitesse réglementaire. Aussi appelé « pass trough ».
Driveshaft : arbre de transmission, qui relaie le mouvement du moteur au pont arrière, et qui passe dans le « driveshaft tunnel ». En NASCAR il est obligatoirement de couleur blanche.
Driveshaft tunnel : Tunnel de transmission. Partie sous le châssis dans laquelle se loge l’arbre de transmission reliant le moteur au pont arrière. Pour rappel en NASCAR toutes les voitures de toutes les catégories sont toujours des « propulsions » c’est-à-dire que ce sont les roues arrière qui sont motrices.
Drop to the rear of the field : Indique un pilote qui doit partir du fond de la grille pour le départ suite à une pénalité (changement de moteur, règlages non autorisés,…). Voir « To the back ».
Dry : Indique que les conditions atmosphériques sont sèches (sec).
Dyno System : Le terme exact est dynamometer (dynamomètre). Plus communément appelé le banc moteur. Deux systèmes existent. Le moteur seul (banc d’essai classique) et le dyno déterminant la puissance réelle aux roues (utilisé par les officiels pour contrôler les voitures).
Engine : Moteur.
Equalized :

Indique que la chambre interne d’un pneu (inner liner) perd de sa pression et que celle-ci égalise la pression de la partie externe (outer line) créant une vibration. En effet la partie interne est sur gonflée par rapport à l’externe. Voit « Inner liner ».

Esses :

Indique la succession sans ligne droite les séparant de deux virages de direction opposée (un gauche suivi d’un droit ou inversement). Cela ne retrouve que sur circuit routier. Exemple : les « esses » de Watkins Glen.

Exhaust : Echappement.
Exhaust pipe :

Tuyau d’échappement.

Fabricator : Terme désignant tous les mécaniciens ne travaillant qu’à l’atelier à la construction des voitures (châssis, carrosserie, moteur,…). Ce sont les véritables travailleurs de l’ombre.
Fall : L’automne. « Fall race » indique une course disputée en automne. Ce terme est utilisé uniquement pour les pistes où l’on dispute 2 courses par an. Pocono étant l’exception car ses 2 courses sont disputées en été (summer).
Fatback : Surnom de Michael McSwain (crew chief) (signifie gros cul)
Field filler : indique de façon moqueuse les pilotes prenant place sur la grille mais dont le matériel ne leur permettra pas de faire de performance. Leurs voitures sont généralement très lentes. Ils viennent juste pour les gains de courses, n’ont pas toujours les mécaniciens, les pneus, les sponsors donc le budget,… nécessaires pour mener à bien une course. (signifie remplisseur de grille)
Fifth turn :

Voir « dog leg ».

Firesuit : De son nom complet « fire-retardant suit ». Il s’agit de la combinaison ignifugée portée par le pilote ainsi que tous les mécaniciens autorisés à monter sur la pitlane ainsi que de tous ceux manipulant le carburant.
Firewall : La cloison pare feux. Sépare le compartiment moteur de l’habitacle.
Flag-to-flag :

Indique que c’est le poleman qui a gagné la course. Parti 1er arrivé 1er. Ce dit aussi wire-to-wire.

Flagman :

C’est le commissaire préposé aux drapeaux se trouvant dans la guérite au dessus de la ligne de départ / arrivée.

Flags : « drapeaux », il existe différents drapeaux (voir section : les règles en NASCAR).
Flat out :

Accélérateur écrasé au maximum. En français on utilise l’expression « appuyer sur le champignon ».

Flat tire : Pneu à plat = crevaison
Flat track : Terme désignant les ovales dont le banking est faible (moins de 15° d’inclinaison) en référence au fait qu’ils sont quasi « plat ». par exemple Martinsville, Loudon, St. Eustache,…
Flyover : Désigne la parade aérienne précédant chaque course.
FOAM : Mousse polyuréthane sous forme de plaque disposée entre l’arceau cage et le siège du pilote du côté gauche de la voiture et servant à absorber une partie des forces G lors d’impact. Voir aussi SAFER wall.
Foreign driver : Indique tout pilote non américain (donc étranger) participant à une course d’un des championnats NASCAR.
Frame : Terme désignant le châssis terminé avec sa cage de protection.
Front bumper : Pare chocs avant.
Front clip :

Indique toute la zone du châssis située devant le « Firewall » et qui comprend entre autre le compartiment moteur.

Front row : Indique la première ligne de la grille de départ.
Front row Joe : Sunrom de Joe Nemechek (signifie Joe de la première ligne en référence à ses superbes qualifications au début de sa carrière.
Frontstretch : Ligne droite avant (qui peut être courbée comme au Michigan par exemple et ou posséder un dog leg).
Fuel :

Aussi nommé gasoline, c’est tout simplement le carburant à savoir de l’essence en NASCAR.

Fuel cell : Réservoir de carburant constitué d’une membrane de caoutchouc remplie de mousse mise d’un un caisson métallique. Le carburant s’insinue dans la mousse et ainsi quand la voiture est en mouvement la force centrifuge n’a pratiquement aucun effet dans le déplacement de celui-ci dans le réservoir. Aussi appelé Fuel tank.
Fuel pump : Pompe à essence de la voiture.
Fuel tank : Voir fuel cell car c’est la même chose.
G-force :

Il s’agit de la force de gravité exercée sur le pilote (et la voiture) lors des accélérations, freinages (force G sagittale) et dans les virages (force G latérale). Un G correspond à la force de gravité terrestre. Deux G au double et ainsi de suite. Donc la masse est multipliée par le nombre de G. Par exemple si dans un virage le pilote dont la tête (+ casque) pèse 5 kg subit une force de trois G c’est comme si sa tête (+ casque) pesait 15 kg. Pour lutter contre la force G le seul moyen pour un pilote est d’augmenter sa force musculaire. Lors d’un impact violent si la force G dépasse 11 le risque de perte de connaissance (blessure interne) est très important. Les pilotes d’avions de chasse lutte en permanence contre des force pouvant aller jusqu’à 9 G. Pour les aider à garder une circulation correcte du sang ils portent des combinaisons anti-G dont le principe est de comprimer les zones délestées.

Gallon : Unité de mesure du carburant. 1 gallon correspond à 3,7854 litres. Un réservoir normal a une capacité de 22 gallons. Sur Superspeedway la capacité est diminuée à 13 gallons.
Garage area : indique la zone des garages soit couvert si il y en a ou la zone des camions transporteurs (ex : Martinsville). Cette zone est utilisée pour préparer les voitures lors des essais et en course si l’intervention sur la voiture nécessite plus de 8 mécaniciens et la mise sur chandelles de la voitures (changement de transmission,…)
Gas and go :

Voir « splash and go ».

Gas line : Durite d’essence.
Gasman : indique le mécanicien qui pratique au ravitaillement en essence de la voiture via deux bidons de 11 gallons.
Gasoline Alley :

Désigne la mythique zone des garages du circuit d’Indianapolis.

Gear ratio : Rapport de démultiplication. C’est les pignons de boîtes de vitesses permettant d’allonger ou de raccourcir les rapports.
Gearbox : Boîte de vitesses.
Gearshift : Levier de vitesses.
Gentlemen : Start your engines ! : Phrase mythique annoncée juste avant la mise en route des moteurs. Variante quand une ou des femmes participent à la course (Lady(ies) and gentlemen : Start your engines !)
Give and take :

S’écrit aussi « Give-and-take ». Il s’agit d’un consensus mutuel entre deux pilotes souvent de la même écurie visant à laisser passer celui qui suit sans résistance en sachant bien que ce dernier vous laissera repasser par la suite. Cela peut se produire pour n’importe quelle position sur la piste mais cette politesse n’a d’intérêt que pour la première position et ainsi bénéficier des points de bonus pour avoir mené au moins un tour.

Give-up :

C’est la reduction du temps au tour engendrée par l’usure des pneus.

Go or go homer(s) : “reste ou retourne à la maison ?” Se dit d’un pilote qui doit se qualifier au temps pour participer à la course car ne faisant pas partie du top35 et/ou n’ayant pas de place provisionnelle de l’ancien champion et/ou n’ayant pas suffisamment d’engagements en cas d’annulation des qualifications pour cause de pluie.
Grand marshal : Personnalité invitée pour être le directeur de course honoraire.
Grandstand : indique la tribune principale donnant vue sur la ligne d’arrivée.
Gravel pit :

Voir « Kitty liter ».

Gravel trap :

Voir « Kitty liter ».

Green flag :

Drapeau vert. C’est le drapeau utilisé pour signifier le départ de la course mais aussi tous les restarts. En fait une course sans embûche se déroule sous drapeau vert sans pour autant qu’il ne soit agité en permanence devant les pilotes. Un drapeau jaune ou rouge met fin de façon momentanée au drapeau vert alors que le drapeau à damier y met fin de façon définitive.

Green track :

Signifie que la piste est « verte » car manque totalement d’adhérence par manque de dépôt de gomme sur son revêtement. C’est le cas d’office sur un nouveau revêtement ou quand la pluie a « nettoyé » la piste en éliminant les dépôts de gomme. Le seul moyen d’atténuer ce manque d’adhérence est de rouler encore et encore pour déposer de la gomme.

Green/White/Checker flag :

« vert/blanc/damier » : indique la règle voulant que la course se termine sous drapeau vert par un restart en cas de neutralisation débordant sur le nombre de tour initialement prévu de la course. Cette règle n’était appliquée qu’une fois maximum par course jusqu’au terme de la saison 2009 (sauf exception suite à décision de la direction de course). Depuis 2010 la règle a été modifiée et il y a maintenant la possibilité de faire jusqu’à trois G/W/C consécutifs pour tenter de faire arriver la course à son terme sous drapeau vert. En cas d’accident donc de yellow flag dans cette procédure (lors du 3ème G/W/C) la course se termine sous régime de drapeaux jaunes. (voir aussi « Shootout »). Cette règle fut introduite en East Series dès 1987 (uniquament sur l’ovale d’Oxford Plains qui utilisait un règlement particulier) et à partir de 1990 sous sa forme actuelle lors d’une course à Thompson.  Elle fut introduite dès la création de la Truck Series en 1995 et de la Canadian en 2007. Elle fut utilisée en West Series dès 2000, en Nationwide et en Sprint dès 2004. Il faut savoir que le plus de G/W/C utilisé lors d’une même course eut lieu en 2004 en Truck Series à St. Louis avec 4. Pour tout savoir sur l’histoire du G/W/C je vous propose de consulter l’article disponible sur le site traitant exclusivement de ce sujet.

Greenhouse :

C’est toute la partie d’une voiture comprise entre la base du pare-brise, le haut des portières et la base de la lunette arrière et comprenant le toît et toutes les parties vitrées d’une voiture.

Grip :

C’est l’adhésion des pneus sur la piste mais également des réglages aérodynamiques et de suspension (grip mécanique). Plus il y a de grip et plus la vitesse de passage en courbe sera élevée et plus on ira vite en bout de ligne droite. A l’inverse le manque de grip entraîne les phénomènes de sous et sur virage.

Groove : « trajectoire » idéale à suivre pour un pilote.
Growing :

C’est le phénomène qui fait que lorsqu’un pneu s’échauffe sa circonférence augmente car sa pression intérieure augmente. C’est pour cela qu’à l’arrêt les pneus semblent parfois visuellement dégonflé mais une fois que la voiture roule, le pneu (l’enveloppe et le gaz qu’elle contient, en NASCAR de l’azote) chauffe et le pneu prend sa forme optimale (ronde). Si le pneu était parfaitement « formé » (gonflé) à l’arrêt il gonflerait de trop une fois chaud et entraînerait une usure prématurée. Si vous regardez un burnout de dragster ce phénomène est incoryable car le pneu en plus de voir sa circonférence augmenter voir sa largeur se réduire. C’est le phénomène poussé à l’extrème.

Gurney flap :

Voir « Wickerbill ».

H.P. (HorsePower) : = C.V. (Cheval-Vapeur). Pour information un bon moteur de Sprint Cup développe en moyenne 850 à 870CV (un minimum de 820CV pour les moteurs « clients »). Un moteur de Nationwide et de Camping World Truck 700 à 750CV. Un moteur de Camping World East & West 650 à 700CV. Un moteur de Canadian Tire 520 à 550CV.
Handling :

Tenue du route / maniabilité.

HANS (Hans device) :

« head and neck safety » : Harnais venant relié le casque du pilote et son harnais de sécurité. Empêchant en cas de choc frontal ou arrière le pilote de subir le coup du lapin en limitant le mouvement de le tête. Matériel rendu obligatoire suite au crash mortel de Dale Earhnardt Sr.

Happy Hour : Séance aujourd’hui de 45 minutes (contre une heure auparavant) et indiquant la dernière séance d’essai libre avant la course. Dans tous les autres sports automobiles c’est le terme Warm Up qui est utilisé.
Hat trick : « le coup du chapeau » indique le fait de faire 3 fois de suite la même performance. Par exemple 3 victoires consécutive.
Haulers : Camion transporteur. Il sont grands et souvent magnifiquement décorés.
Head wrench :

Terme d’argot pour désigner le chef mécano ou crew chief.

Helmet : Le casque. Depuis 2001 il est obligatoirement de type « intégral ». Par le passé les casques « bomb » ou « jet » étaient autorisés. Le casque intégral en anglais se dit « full-face helmet ».
Hood : Désigne le capot moteur de la voiture.
Horsepower : « cheval-vapeur ». Unité de mesure de la puissance d’un moteur.
Hump :

Voir « dog leg ».

Iceman/Texas Terry : Surnoms de Terry labonte (signifie l’homme de glace)
Ignition : Allumage (ignition box = boîtier électrique commandant l’allumage)
Impound rules :

Lors de certaines courses après la séance de qualification, les voitures sont mises en parc fermé jusqu’au départ de la course. Il n’y a plus d’autres séances d’essais et les modifications techniques sur les voitures (réglages, changement de pièces,…) sont extrêmement limités.  Cette règle est utilisée sur quelques courses du championnat et est aussi valable pour les courses hors championnat comme le All-Star. Cette règle avait pour but de réduire les coûts puisque le temps de roulage était diminué. En 2009 il n’y avait plus que trois courses Impound contre 21 en 2005 par exemple lors de la mise en application de ce système. La raison l’interdiction des essais privés sur les pistes NASCAR en dehors des courses en 2009. Pour la sécurité les voitures pouvaient donc rouler plus sur la piste lors du week-end de course en compensation.

Inch : Unité de mesure de longueur. Correspond à 25.40005 mm. Arrondi à 2.5 cm.
Infield : indique le champs intérieur d’une piste ovale où se situe les garages, parking pour spectateurs, circuit routier,…
Inner Liner : La NASCAR impose que ce « pneu intérieur » soit monté dans le pneu. Il s’agit d’une sorte de second pneu situé à l’intérieur du pneu extérieur (qui fait office de carcasse par la même occasion). Ainsi en cas de crevaison du pneu extérieur il y a le pneu intérieur qui fait office de « roue de secours » pour permettre au pilote de rejoindre son stand. Cela dit cela n’est valable que pour une crevaison lente. En cas d’éclatement du pneu extérieur, avec la pression celui de l’intérieur résiste rarement. Il ne s’agit pas d’une chambre à air mais d’un véritable 2ème pneu avec sa propre valve. La valve du 2ème pneu se situe à l’intérieur de la jante. Il est aussi gonflé à l’azote (voir tire). La NASCAR recommande l’utilisation de ce type de pneu sur les pistes de 1mile et plus là où les vitesses atteintes sont élevées.
Inside : Intérieur. Terme signifié par le spotter à son pilote pour lui indiquer qu’un autre pilote lui fait l’intérieur dans le virage. Notez que cela est valable aussi dans les lignes droites sur un ovale car à gauche du pilote on est toujours à l’intérieur de la piste.
Instrument panel :

Le tableau de bord contenant les cadrans, boutons,… situé devant le pilote.

Intake manifold : Tubulures d’admission.
Intermediate-track : Ovale ayant une longueur comprise entre 1 et 2 miles. Il existe toute sorte d’ovale de formes différentes.
Intimidator/man in black/kid of Kannapolis : Surnoms de Dale Earnhardt Sr (signifie l’intimidateur, l’homme en noir, l’enfant de Kannapolis).
Invocation : Désigne la prière célébrée avant chaque course.
IronMan : Surnom de Ricky Rudd (signifie l’homme d’acier).
Jackman : indique le mécanicien actionnant le cric pour lever la voiture lors des arrêts aux stands pour changement de pneus.
Jaws : Surnom de Darrell Waltrip (signifie la mâchoire).
Kitty liter :

La litière pour chat ! En sport automobile cela désigne sur un circuit routier le bac à sable censé ralentir la voiture en perdition ayant quitté la piste. Essentiellement situé à l’extérieur des virages. Les bacs à sable sont petit à petit remplacés par des dégagements asphalté qui permettent à la voiture partie à la faute de plus vite regagner la piste. De plus si les bac à sable fonctionne bien par temps sec il n’en est rien par temps pluvieux. De plus le risque de voir la voiture partir en tonneau est plus important que sur dans un dégagement lisse en asphalte. Aussi appelé « Gravel pit » ou « Gravel trap ».

Lady in black : La dame en noir. Surnom donné au circuit de Darlington lors de sa création en raison de la couleur très foncée de son asphalte.
Lame duck : indique un pilote qui termine la saison dans son écurie alors qu’il sait déjà que son contrat ne sera pas reconduit. Littéralement canard boîteux.
Lap :

Le tour (du circuit).

Lapped car :

Indique une voiture qui se fait prendre un tour par celle du leader.

Lapped traffic :

Indique le fait que les leaders se retrouvent mélangés aux pilotes retardataires (dans le trafique). Situation très fréquente sur les short tracks.

Leadfoot :

C’est le fait  pour un pilote d’avoir le pied lourd sur l’accélérateur.

Led lap : Tour du leader. Led lap indique aussi un tour mené par un pilote.
Lexan :

C’est une matière plastique transparente à haute résistance thermique et possédant une certaine souplesse. Utilisé pour la fabrication des vitres des voitures en NASCAR. Notons que Lexan est une marque déposée (nom commercial) par General Electric mais qui indique de nos jours la matière.

Line :

Voir « groove ».

Lineup : Indique la « grille de départ ». Aussi appelé « Starting grid ».
Lineup :

« Starting lineup » indique la « grille de départ ». Aussi appelé « Starting grid ».

Little boy : Surnom de Buckshot Jones (signifie le petit garçon)
Loose : Indique que la voiture est sur vireuse donc que l’arrière essaye de passer devant le train avant. Si cela survient c’est le tête-à-queue.
Loose stuff :

Indique un débris (peu importe sa nature que ce soit un morceau de caoutchouc, une pièce métallique, du gravier,…) qui est projeté par les voitures de au-delà de la piste que ce soit sous l’apron ou au-delà du mur et grillage de protection.

Love tap : indique une manœuvre par une petite poussette ayant pour but de déstabiliser la voiture qui précède, de l’écarter ainsi de sa trajectoire pour la dépasser.
Lucky Dog (free pass car) :

Indique que le premier pilote qui n’est pas dans le tour du leader revient dans ce même tour lors de chaque neutralisation. Note cette règle fut introduite en Sprint le 21 septembre 2003 à Dover. Non appliquée sur les circuits routiers en 2004, elle le sera dès 2005. Depuis la course de Pocono du 7 juin 2009 cette règle est appliquée pendant l’intégralité de la course. Avant elle n’était pas appliquée lorsqu’il restait 10 tours ou moins avant l’arrivée de la course. Depuis 2004 le pilote bénéficiant du free pass ne récupère qu’un seul tour à la fois. Cette règle fut crée pour la sécurité. En effet avant les pilotes à un tour roulaient à fond jusqu’à la ligne d’arrivée lorsqu’un drapeau jaune était brandi dans l’espoir de repasser le leader qui ralentissait un peu par courtoisie (Gentleman agreement). Mais tous les leaders ne ralentissaient pas de la même façon (stratégie). De plus il y eu des accidents à cause du non respect du drapeau jaune. Mettant en danger les commissaires de pistes et les pilotes déjà accidentés.

Lug nuts : écrous de roue. Les écuries les collent à l’avance sur les jantes pour gagner du temps lors des arrêts aux stands.
Magnaflux : Indique le mélange dans le carburateur entre l’air et l’essence.
Marble : Déchet de gommes laissé par les pneus formant de petites boulettes diminuant l’adhérence si une voiture roule dessus. Ils sont généralement rejetés vers l’extérieur de la piste contre le mur.
MCI : Must Come into pits (retour obligatoire aux pits)
Mile : Unité de mesure de longueur. 1 mile correspond à 1,609347 km (US). Toujours arrondi à 1.609.
Mobilhome ou motoroom : indique le véhicule (cuisine, couchette,…) utilisée par les teams pour les week-end de course.
Modern Era : Se dit de l’ère moderne de la NASCAR débutée en 1972 à nos jours.
Momentum : Dans la mouvance. Pour un pilote c’est être dans le bon rythme.
Monster Mile : Surnom donné au circuit de Dover en raison à sa difficulté.
Moonshiners : Cela signifie les « conducteurs au clair de lune ». C’étaient les « pilotes » qui roulaient à tombeaux ouverts la nuit pour échapper à la police en transportant l’alcool de contrebande (période de la prohibition).Voir l’histoire de la NASCAR pour de plus amples détails. Un moonshiner célèbre est par exemple Junior Johnson.
MPH :

Mile Per Hour. Unité de mesure de la vitesse. Chez nous l’utilisation du Km/H (Kilomètre par heure) est de coutume.

Mr Excitment : Surnom de Jimmy Spencer (Monsieur excitation).
NASCAR : Acronyme de National Association for Stock Car Auto Racing.
NASCAR debris : indique un drapeau jaune qui ne présente pas de raison évidente mais dont on soupçonne les officiels de brandir quand la course est trop monotone si le leader a pris trop d’avance. Il s’agit d’un débris imaginaire.
National anthem : L’hymne national. Chantée avant chaque course.
NBGS : Acronyme de NASCAR Busch Grand National Series (ancienne Sportman Series; Late Model Series; NASCAR Budweiser Grand National Series)
NBS : Acronyme de NASCAR Busch Series
NCATS : Acronyme de NASCAR Canadian Tire Series presented by Sirius Satellite Radio.
NCTS : Acronyme de NASCAR Craftsman Truck Series (ancienne NASCAR Supertruck Series presented by Craftsman Tools)
NCWES : Acronyme de NASCAR Camping World East Series (ancienne NASCAR Busch North Series, NASCAR Busch East Series). Note le nom complet de la série est NASCAR Camping World West Grand National Series.
NCWTS : Acronyme de NASCAR Camping World Truck Series
NCWWS : Acronyme de NASCAR Camping World West Series (ancienne NASCAR Winston West Series, NASCAR AutoZone West Series, NASCAR West Series). Note le nom complet de la série est NASCAR Camping World West Grand National Series.
ND : NASCAR Discretion (exemple 2 tours de pénalités,…
Neutral :

Indique une voiture qui n’est ni sous vireuse ni sur vireuse. Peu aussi indiqué le fait d’être au point mort sur la boîte de vitesses.

NNCS : Acronyme de NASCAR Nextel Cup Series
NNS : Acronyme de NASCAR Nationwide Series
NSCS : Acronyme de NASCAR Sprint Cup Series
NWCS : Acronyme de NASCAR Winston Cup Series (ancienne NASCAR Grand National Series, Strickly Stock, NASCAR Winston Cup Grand National Series)
Octane (indice d') :

C’est une substance d’hydrocarbure saturé qui est le principal composant de l’essence et dont le rôle est de permettre l’inflammation par détonation du carburant dans le moteur. Il est calculé en indice d’octane. Plus l’indice est élevé, plus la qualité est haute et moins il y a de risque de détonation/inflammation prématurée. Un indice d’octane supérieur à 91 est recommandé. En NASCAR l’indice d’octane autorisé est de 112.

Official tower : indique le bâtiment où siège la direction de course, chronométrage,…
Oil leak : Fuite d’huile.
Oil line : Durite d’huile.
Oil pressure : Pression d’huile.
Oil pump : Pompe à huile de la voiture.
Oil sump : Carter d’huile. Aussi appelé « Oil pan » ou carter sec d’où la nécessité d’un radiateur d’huile. Aussi appelé crank case qui indique le logement dans laquelle tourne le vilebrequin.
OL : One Lap (un tour de pénalité)
One-mile oval : ovale d’un mile de long
Open wheeler : Les ex open wheelers sont d’anciens pilotes de monoplaces (F1, ChampCar, IRL) de hauts niveaux qui se reconvertissent en NASCAR. Souvent sans grande réussite. Ces pilotes sont aussi appelés « crossover drivers ».
Opening ceremonies : Désigne tout le show d’avant course (parade des pilotes, flyover,…).
Outside : Extérieur. Terme signifié par le spotter à son pilote pour lui indiquer qu’un autre pilote lui fait l’extérieur dans le virage. Notez que cela est valable aussi dans les lignes droites sur un ovale car à droite du pilote on est toujours à l’extérieur de la piste.
Oval : Ovale = piste automobile ne comprenant que des virages tournant dans le même sens. Tous les ovales du monde tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Seul les anciens ovales Européens de Monthléry (Règlement) et Monza (Règlement) tournaient dans le sens horloger.
Over the wall : Indique tous les mécaniciens qui peuvent monter sur la pitlane lors d’un ravitaillement (les 7 + le 8ème assistant).
Overheating : surchauffe
Oversteer : Voir Loose. Survirage.
Owner : Propriétaire. Se dit du propriétaire d’une voiture. Très important pour les points propriétaires (owners points) permettant aux voitures du top35 (Sprint et Nationwide) et Top30 (Camping World Truck) d’être qualifiées d’office pour la course.
Pace car : indique la voiture de sécurité que doivent suivre les pilotes lors des neutralisations et avant le départ de la course. Cette voiture roule à une vitesse déterminée pour chaque circuit et qui correspond à une vitesse de « sécurité » permettant aux commissaires de travailler sereinement.
Pace lap(s) : Tour(s) de chauffe. Une course NASCAR débute toujours par 3 tours de chauffe minimum. Les deux premiers en 2 groupes de voitures (22 et 21) derrière 2 pace cars et le dernier tour en réunissant les 43 voitures en un seul groupe. Pour la Truck c’est 2 groupes de 20 et 16 voitures). Pour les séries non nationales c’est un seul groupe si moins de 30 voitures et 2 groupes si plus de 30 voitures. Dans ce cas le premier groupe est toujours constitué de 20 voitures, le 2ème groupe comportant toutes les autres voitures.
Paint scheme : La peinture. Plus généralement la décoration d’une voiture composée de peintures et de film plastique (décalques) sans oublier les stickers (sorte d’autocollant) des sponsors. Pour de nombreuses occasions les voitures revêtent des décorations spéciales (fête nationale, mother day, Anniversaire d’un sponsor,…).
Panhard bar :

Voir « track bar ».

Parked : Indique dans le classement finale d’une course qu’un pilote a du rentrer aux stands et quitter la course. Raisons multiples (comportement dangereux, non respect de règles,…)
Paved track : Circuit en revêtement « dur » comme l’asphalte et/ou le ciment.
Penalties : Les pénalités. Très variées. Par exemple :
Piston ring : Segment de piston.
Pit box : indique l’emplacement réservé à chaque voiture pour ravitailler lors de la course.
Pit lane : indique la zone de la ligne des stands où les voitures viennent pour ravitailler.
Pit lane :

indique la zone de la ligne des stands où les voitures viennent pour ravitailler. Aussi appelé « Pit road ».

Pit road :

Voir « Pit lane ».

Pit stall :

Voir « pit box »

Pit stop : indique l’action de ravitailler la voiture en pneus et/ou essence. Des ajustements de châssis peuvent être apportés
Pit Wagon : Ce sont les immenses caisses à outils sur roulettes que les écuries disposent derrière le muret pour procéder aux ravitaillements des voitures en course. Une caisse est spécialement aménagée pour que les membres (3 à 5) de l’écurie (crew chief, ingénieur moteur,…) puissent se poster dessus et suivrent les écrans de contrôles.
Pit wall : « muret » indique le muret des stands derrière lequel les équipes installent leur matériel.
Pole :

Indique la première position sur la grille de départ.

Poleman :

Voir « Polesitter ».

Polesitter : indique le pilote qui a fait le meilleur temps en qualification et qui prendra donc le départ en tête.
Polish Victory Lap : Le tour d’honneur polonais. Initié par Alan Kulwicki lors de sa 1ère victoire en 1988 à Phoenix. Cela consiste à faire un tour de circuit à l’envers avant de rejoindre la Victory Lane.
Post entry (Point eligible) = PE : pilote ou team ayant soumis son inscription à une course trop tardivement et donc ne pouvant marquer de points. L’inscription doit se faire entre 13 jours et 7 jours avant le début du week-end de course.
Pound : Unité de mesure de la masse. 1 pound correspond à 0.4535924 kg. Arrondi à 0.455 kg
Power steering wheel : Direction assistée.
Primary sponsor :

C’est le sponsor commanditaire principal arboré sur une voiture et qui lui donne ses couleurs.  A mettre en rapport avec « Associate sponsor ».

Provisonnal :

indique une place provisionnelle réservée aux 5 dernières places sur la grille et permettant aux pilotes (teams) éligibles de prendre part à la course même s’ils n’avaient pas réussit à sa qualifier au temps. Aussi appelé « Provisionnal starter » ou encore « Provisionnal starting spot ».

PT : pass through (aussi appelé Drive through)
Purse :

Ou « Race purse ». C’est le total des gains prévu par le promoteur de la course et qui sera réparti entre tous les concurrents. 

Push :

Indique la « poussée » qu’une voiture subit quand celle qui la suit la percute légèrement physiquement mais indique aussi la poussée aérodynamique subie quand la voiture qui suit est si près qu’elle absorbe en déviant le flux d’air une partie de la force d’appui générée par l’air et plaquant la voiture au sol. Il en résulte une augmentation de la vitesse.

Pushrods : Poussoir de soupapes.
Quarter panel :

C’est la partie de carrosserie située au dessus des roues arrières et s’étendant jusqu’au pare choc arrière vers l’arrière et le deck lid vers le haut. Aussi appelé « Rear quarter panel ».

Quit : Indique un pilote qui quitte la course pour une raison personnelle.
Racetrack : piste de course.
Raceway : piste de course, terme utilisé aussi bien pour un ovale que pour un routier (ex : Darlington Raceway)
Radial :

Structure diagonale : les couches du matériau synthétique composant la structure sont disposées successivement les unes sur les autres en diagonale.

Par opposition à :

Structure radiale : les couches sont disposées dans un angle de 90° par rapport au sens de rotation du pneu, garantissant une meilleure résistance à la force centrifuge.

Ragtop : Voir Convertible car c’est la même chose.
Rainbow warrior/wonderboy : Surnom de Jeff Gordon (signifie le guerrier arc-en-ciel et le garçon merveilleux)
Rear bumper : Pare-chocs arrière
Rear clip :

C’est toute la partie arrière de la voiture débutant devant les passages de roues arrières et à la base de la lunette arrière et s’étendant jusqu’à la base du pare-choc arrière. Bref c’est la partie qui comprend le réservoir d’essence, la track bar, les suspensions arrières, le réservoir d’huile,... Cette partie est en opposition avec le « front clip ».

Rear deck :

Il s’agit de l’élément aérodynamique situé sur le deck lid côté gauche de la voiture de nos jours (dans les années 90 il y en avait un à gauche et un à droite) servant à canaliser l’air descendant du toit de la voiture vers l’extérieur et ainsi augmenter l’appui sur le becquet ce qui diminue le survirage. De plus cet élément diminue les turbulences aérodynamiques pouvant gêné la voiture située à gauche (à l’intérieur sur un ovale). Cette pièce en Sprint Cup fait 3.5 inches de haut et entre 17 et 25 inches de long en fonction des circuits.

Rear decklid :

Le couvercle de malle arrière. Partie comprenant la lunette arrière de la voiture et la partie située entre celle-ci et le becquet et/ou l’aileron arrière. Notons que fin des années 1960 avec l’apparition des « fastback » le terme rear declic fut utilisé par les gens du Sud.  Voir « Deck Lid » ou « Trunk Lid ».

Rear end : Pont arrière d’une voiture.
Rear wing : Aileron arrière. Elément aérodynamique apparu avec la COT. En Sprint Cup il est monoplan avec deux dérives latérales et deux supports de fixation. Son inclinaison en degré est réglable selon les tolérances du règlement.
Rear wing :

Aileron arrière. Elément aérodynamique apparu avec la COT. En Sprint Cup il est monoplan avec deux dérives latérales et deux supports de fixation. Son inclinaison en degré est réglable selon les tolérances du règlement. Il fut utilisé pendant 93 courses entre 2007 (16 courses et première apparition à Brisol en Mars), 2008 (36), 2009 (36) et 2010 (5) avant le retour du spoiler à Martinsville (6ème course de 2010).

Reckless driving : Conduite imprudente (inconvenable) d’un pilote. Sanctionné par une pénalité, le plus souvent par l’exclusion de la course.
Red flag : Signifie drapeau rouge et indique l’arrêt de la course. Les raisons sont multiples comme un gros accident, de la pluie,…
Red flag with yellow cross : Drapeau rouge avec une croix jaune. Indique que la voie des stands est fermée.
Relief driver : Pilote de remplacement. « relieved by X » indique le nom du pilote qui relaye un autre pilote durant une course. Le pilote qui prend le départ marque les points et le résultat final entre dans ses statistiques. Le pilote qui relaye ne bénéficie pas de son résultat pour les statistiques. Cela est utilisé si un pilote est blessé, malade, fatigué, est arrivé en retard pour le départ,… On a vu dans l’histoire des vainqueurs ne pas bénéficier de leur victoire car il avait pris le relais d’un autre pilote. La dernière en date c’est entre Denny Hamlin victorieux « pour » Aric Almirola en 2007 à Milwaukee en Nationwide Series.
Restart : Indique un nouveau départ suite à une neutralisation sous drapeau jaune.
Restrictor plate : Indique la plaque de restriction placée sur les piste de Daytona et Talladega sur le carburateur et limitant par 4 trous de diamètres plus petit l’arrivée de l’air et de l’essence. On bride donc la puissance des moteurs pour limiter la vitesse. Ce type de plaque a été introduit en 1970 sous une forme « light ». En 1987 le type de plaque utilisé actuellement fait son apparition. Très souvent modifiées (diamètres des trous) au fil des années et souvent associées à l’un ou l’autre appendice aérodynamique (inclinaison du spoiler arrière,…) et/ou mécanique (ressort de suspension de dureté déterminée,…). A aussi été utilisé une fois à Loudon en 2000.
Rev counter : Compte tour. (Revolution-counter). Aussi appelé tachometer.
Riding the rails :

Expression désignant le fait de rouler sur la ligne extérieure sur un ovale à faible banking mais aussi de désigner le fait de rouler en haut du banking sur un ovale à forte inclinaison. Une technique appréciée de Dale Earnhardt jr..

Road ringers : As de la route. Terme employé pour désigner un pilote spécialisé dans les circuits routiers et venant faire une pige en remplacement d’un pilote badgé « ovale » sur un circuit routier. Voir aussi « Ace road».
Road-track : Circuit routier comprenant des virages à gauche et à droite.
Rockers : Les culbuteurs.
Rocketman/ “Pole” Newman : Surnom de Ryan Newman (signifie « l’homme fusée »).
Roll cage : cage d’acier du châssis tubulaire servant à protéger le pilote et les organes mécaniques comme le moteur ou le réservoir d’essence. Le reste de l’assemblage du châssis cage de protection est aussi dénommé Roll bars.
Roof : Le toit de la voiture.
Roof flaps : Ce sont les flaps aérodynamique situé sur le toit de la voiture (au nombre de 2, un perpendiculaire à gauche et un oblique à droite). Ils servent en cas de tête-à-queue à haute vitesse à se dresser et ainsi plaquer la voiture sur le sol pour éviter qu’en marche arrière l’air ne s’engouffre sous le châssis et ne retourner (fasse décoller) la voiture. Ils ont été introduits en 1994 suite à plusieurs « figures de style » dont la mortelle de Neil Bonnett lors des essais des Daytona 500. Le premier (celui de droite) se dresse dès que la voiture fait un angle de 140° par rapport à son sens normal de marche. Le second (celui de gauche) se dresse quand la voiture fait un angle de 180° donc qu’elle est totalement en marche arrière. Il existe également 2 petits flaps juste à la base du pare brise et servant à augmenter les effets du second roof flap si la vitesse dépasse 180 mph.
Rookie : indique un pilote débutant dans la série. Un pilote ayant déjà couru mais moins de 7 courses en une année est considéré comme un rookie.
Rookie stripes :

En NASCAR tout pilote débutant doit porter sur sa voiture deux rectangles jaunes sur son pare choc arrière.

ROTY : Rookie Of The Year. Voir rookie.
Round :

Terme d’argot pour désigner un ajustement de châssis durant un pit stop agissant sur la compression des ressorts de suspension et la track bar. On utilise une clef que l’on introduit par un des 3 orifices situés sur la lunette arrière (2 pour chaque côté de la suspension et 1 pour la track bar) en vue d’assouplir ou de durcir la suspension. Ainsi on peut rendre la voiture plus ou moins neutral, loose ou tight.

Roval : terme utilisé par Darrell Waltrip pour décrire l’ovale de Pocono qui pour lui et beaucoup de pilotes est entre un ovale et un routier. Road et oval forme le mot.
Rowdy Busch : Surnom de Kyle Busch en référence au personnage Rowdy Burns du film Days of Thunder (Jours de tonnerre) car il pilotait lui aussi avec le #51. Surnom uniquement utilisé en Truck Series.
RPM :

Revolution Per Minute. Indique le nombre de rotations par minute effectuée par le villebrequin. La limite en NASCAR est de 10000 RPM grâce à un limiteur. Sur Superspeedway la limiteur est généralement réglé à 6500 RPM.

Rubber : Caoutchouc (en référence à la matière des pneus).
Rubber buggers :

Voir « Marble ».

Rubber head : Surnom de Rusty Wallace (signifie tête de caoutchouc)
SAFER wall : « Steel and foam energy reduction » :« mur de sécurité » mur absorbeur de choc constitué de rails métalliques disposé contre des éléments en polystyrène qui vont s’écrase en cas de choc et donc diminuer la force de décélération subie par le pilote. (Aussi appelé : Soft wall, SAFER barrier). En NASCAR le foam est de type « Cellofoam » pour les murs. C’est une sorte de polystyrene (quelque peu différent du foam se trouvant dans les voitures) recouverte de polyethelene. Il en existe deux autres types utilisés par d’autres disciplines (IRL, FIM, FIA,…) nommée PEDS et IPS.
Safety belts : Les ceintures de sécurités. En NASCAR il est obligatoire d’utiliser un harnais ayant minimum 5 points d’ancrage (five-point harness).
Safety shield :

Aussi nommé « safety liner ». Voir « Inner liner ».

Sanctionning body :

Indique une organisation / association qui est régies par des règles éditées via un règlement faisant foi.  C’est le cas de la NASCAR.

Sandbagging :

Désigne le fait de qualifier sa voiture en dessous de sa réelle capacité soit pour cacher son jeu soit parce que le pilote estime inutile de forcer la mécanique. Tony Stewart sur circuit à restrictor plates étant connu pour pratiquer cette technique estimant que sur ce type de course la qualification n’a pas d’importance. D’autres pilotes préférant privilégier les réglages courses à la vitesse pure surtout dans les courses impound et encore plus d’actualité depuis l’instauration du top35 en Cup par exemple.

Scorer : Personne chargée d’enregistrer les statistiques tour par tour (vitesse moyenne, position, si le pilote rentre au stand,…) en vue d’établir le classement final. Avant l’arrivée en 1993 de l’électronique cela était indispensable. De nos jours c’est toujours utilisé mais uniquement pris en compte en cas de beug du système informatique. Un scorer s’occupe d’un seul pilote. Il note sur une fiche et à la fin de la course il rend sa fiche au directeur de course.
Scoring line :

Indique la ligne de repère sur la piste servant à délimiter une zone (tour complet ou des partiels) où sont enregistrés des temps/vitesses. La ligne de départ arrivée en est la principale.

Scrubbing :

C’est le fait de rodé un pneu pour durcir le caoutchouc. Un ou deux tours suffisent pour éliminer la première pellicule recouvrant le pneu. En NASCAR les pilotes préfèrent généralement faire la course avec des pneus rodés. Pour ce faire ils procèdent au rodage de plusieurs trains de pneus durant les essais libres. Un pneu rodé à un avantage en NASCAR, sa surface est un peu plus dure et avec le plein (voiture plus lourde) le risque de crevaison diminue légèrement en début de run. Par contre pour de la performance pure comme en qualification (voiture avec le minimum d’essence) avoir un pneu neuf est un réel avantage. Aussi appelé « Scuffing ».

Scuff :

Indique un pneu rodé.

Scuffing :

Voir « Scrubbing ».

Set-up : Terme générique comprenant l’ensemble des réglages mécaniques et aérodynamique d’une voiture. S’écrit aussi en un mot « setup ».
SG : Stop and Go (variable de simple stop à immobilisation de 5, 10, 15 secondes ou plus)
Shakedown :

Premier test d’une voiture ou d’un moteur pour vérifier que tout fonctionne bien.

Sheet metal : La « tôle ». Ce sont les plaques en aluminium servant à fabriquer la carrosserie des voitures. Associé à la fibre de verre (fiber glass) et au carbone pour les bumpers, splitter, aileron,…
Shock absorber : Elément de suspension = amortisseur.
Shoes :

Voir « Tire ».

Shootout : Indique la règle voulant que la course se termine sous drapeau vert par un restart en cas de neutralisation débordant sur le nombre de tour initialement prévu de la course. Cette règle n’est appliquée qu’une fois maximum par course. En cas d’accident donc de yellow flag dans cette procédure la course se termine sous régime de drapeaux jaunes. (voir aussi « Green/white/checker»).
Shop : Terme générique désignant l’atelier. Body Shop étant l’atelier de carrosserie, Chassis Shop l’atelier de construction du châssis,…
Short-track : Ovale de moins d’un mile de long.
Silly season : Saison des transferts (pilotes, crew chief, sponsor…).
Slick : pneu sans rainures
Slingshot :

C’est une manœuvre qui consiste quand on suit de près la première voiture d’une file dans le dratf de se décaler subitement vers la gauche ou la droite pour sortir du draft (après y avoir gagné de la vitesse) en espérant être suivi par une autre voiture qui se mettra dans votre sillage et ainsi qui créera un nouveau draft en vue de réussir à dépasser la première voiture. Voir aussi « drafting ».

Slugger : Surnom/pseudo de Richard Labe (crew chief).
Small block :

Voir "Big block".

Smoke / Spiderman : Surnom de Tony Stewart (indique fumée et l’homme araignée en référence au fait qu’il montait au grillage après ses victoires).
Sophomore : En NASCAR cela indique pour un rookie faire une 2ème saison moins bonne que son année de rookie (perdre la chance du débutant).
Sophomore slump : En NASCAR ce terme indique une mauvaise passe, c’est l’inverse du momentum.
Spark plug : Bougie d’allumage. S’écrit aussi « Sparking plug ».
Speed limit : Vitesse limite dans la pitlane. Par exemple 35 mph à Bristol ou encore 55 mph à Daytona.
Speedway : piste de vitesse ayant pour forme un ovale. Il existe toutes sortes de formes possibles et ce terme peut-être utilisé aussi bien pour un short-track qu’un ovale plus long.
Spin / Spun : Terme désignant un tête-à-queue.
Spindle : Se dit aussi wheel spindle et cela correspond à la fusée de roue avant (axe de roue avant).
Spinout :

Terme désignant un tête-à-queue mais qui est le résultat d’un contact avec une autre voiture.

Splash and go :

Aussi nommé « gas and go ». Technique qui consiste à faire un ravitaillement éclair en carburant parfois même en ne s’arrêtant pas (roule au ralentit) en respectant cela dit sa zone de pit box. Il ne s’agit ici que de mettre les quelques litres d’essences manquant en vue de rejoindre la ligne d’arrivée.

Splitter : Lame en carbone située sous le front bumper et servant à donner de la downforce (appui sur l’avant). Elément aérodynamique spécifique de la COT.
Spoiler : indique la lame sur l’arrière de la voiture (réglable) pour engendrer plus ou moins d’appuis. L’angle formé avec le « coffre » de la voiture est borné par le règlement.
Sponsor : indique une firme, manufacture, marque,… désirant après avoir donné de l’argent à l’écurie voir apparaître sur la voiture son nom et/ou logo.
Spotter : indique le mécanicien qui placé sur le point le plus haut du circuit (tribune,…) va servir de 3ème œil et indiquer à son pilote tout danger ou manœuvre de dépassement,…
Spring (mécanique) : En NASCAR indique un ressort hélicoïdal de suspension.
Spring (mécanique) :

Terme complet « Coil spring ». Indique un ressort hélicoïdal (en spirale) de suspension obligatoirement en acier en NASCAR.

Spring (saison) : Le printemps. « Spring race » indique une course disputée au printemps. Ce terme est utilisé uniquement pour les pistes où l’on dispute 2 courses par an. Pocono étant l’exception car ses 2 courses sont disputées en été (summer).
Spring rubber : Elément de caoutchouc que l’on insère dans les ressorts hélicoïdaux de suspension en vue de durcir celle-ci.
Stagger :

C’est la différence de circonférence entre les pneus de droite et de gauche. La circonférence des pneus du côté droit de la voiture est sur ovale généralement plus longue qu’à gauche pour permettre à la voiture de tourner plus facilement vers la gauche. Les circonférences sont fonction de la taille de la piste mais surtout de son inclinaison. Plus une piste est plate et plus la différence entre les circonférences de droite et de gauche seront importantes. C’est aussi cela qui fait que sur le plat une voiture de NASCAR penche plus du côté conducteur. Il faut noter que depuis la création du pneu radial la différence de circonférence s’est minimisée au fur et à mesure des années et des évolutions de la structure des pneus.

Stand alone :

Se dit d’une course disputée par une seule catégorie de voitures. A l’opposé des courses « Sweepstakes ».

Standing : Classement. Standing Drivers indiquant le classement des pilotes,…
Start : indique le baisser du drapeau vert annonçant le départ de la course.
Start & park :

Signifie « démarrer et s’arrêter ». Phénomène ayant toujours existé en NASCAR et qui consiste pour une écurie n’ayant pas suffisamment de budget à stopper sa course très peu de temps après le départ en faisant rentrer sa voiture au garage de façon définitive. Cela va de 1 tour jusqu’à l’usure maximum d’un jeu complet de pneumatiques. Le premier drapeau jaune étant souvent une bonne occasion pour « quitter » la course.  Ces écuries annonçant toujours une « panne mécanique » ou un « mauvais comportement » de la voiture en piste pour justifier leur abandon. Si la NASCAR a toujours fermé les yeux sur ce phénomène elle l’a même encouragé en 2004 en autorisant ses écuries à venir remplir les grilles de départ (voir « Field filler ») pour s’assurer du nombre minimum de voitures en piste voulue par la tradition (43 en Sprint et en Nationwide, 36 en Truck). Curieusement à Fontana en 2010 (2ème course) la NASCAR a confisqué la voiture de Prism Motorsports pour vérifier si la cause de l’abandon annoncée était réelle ou pas. Cette façon d’envisager la course n’étant pas très sportive car ces écuries en se qualifiant peuvent éjecter de la grille de départ des voitures qui auraient fait la course en entier. C’est surtout en Nationwide que ce phénomène ce rencontre. Il n’en pas rare en effet qu’une dizaine de voitures sur les 43 au départ fassent du « start & park ».

Steering : La direction. (Steering wheel).
Steering ratio :

C’est le ratio entre les différents rapports de la boîte de vitesses. Un rapport court permet une bonne accélération alors qu’un rapport plus long permettra une plus grande vitesse de pointe mais une accélération moins vive.

Steering wheel : Volant de Direction.
Stock cars :

Indique une voiture de série tout droit sortie de l’usine et sans modification. On en est très très très loin aujourd’hui même si les courses de NASCAR sont toujours considérées comme des courses de stock cars.

Stop & Go penalty :

Pénalité obligeant le pilote à venir s’arrêter à son pit box puis à redémarrer immédiatement.

Stop and Go penalty :

A l’inverse le stop and go s’entend lui comme un arrêt d’une durée déterminée par les officiels avant de laisser repartir le pilote. Ce type de pénalité peut durer 10 sec, 20 sec, 1 tour, 2 tours,…

Straight :

Sur une piste ul s’agit d’une ligne droite séparant deux virages. Aussi nommé « Straightaway ». mais généralement ce terme indique la plus longue ligne droite d’un circuit.

Stroker :

Désigne un pilote qui se contente de rouler proprement en vue  de rejoindre sans encombre la ligen d’arrivée. A l’opposé de « Charger ».

Superdraft :

Voir “Bump drafting”. C’est la technique de “petit train”. Les voitures sont collées pare choc contre pare choc, ne font plus qu’une au niveau de la résistance à l’air et gagnent de fait beaucoup de vitesse car les puissances de leurs moteurs se combinent

SuperPete : Sunrom de Pete Hamilton.
Superspeedway : Immense ovale de 2 miles et plus (Talladega,…)
Sway bar : Barre antiroulis. Il en existe une « front » et une « rear ».
Sweep : Faire le sweep indique que l’on a réussit à faire le doublé en NASCAR. Exemple gagner les 2 courses disputées sur le même circuit la même année c’est faire le sweep.
Sweepstakes : Se dit d’une course mélangeant 2 catégories. Par exemple des Grand National et des Convertibles en 1956.
Tachometer : Voir « rev counter » = compte tour.
Tail end of the longest line : Indique la pénalité obligeant un pilote à repartir lors d’un restart à l’arrière de la plus longue file de voiture.
Taxi cab : Surnom donné aux « grosses voitures » avant leur interdiction en 1981. Châssis passant de 115 inch à 110 inch wheelbase.
TE : Tail end of the longest line (voir définition)
Team director : C’est l’appellation propre à l’écurie Gillett Evernham Motorsports pour désigner le poste de crew chief.
Tear off (Tir-off) : Film plastique transparent (plus ou moins polarisé) appliqué sur la visière du casque du pilote et/ou sur le pare brise. Objectif évité d’être ébloui par le soleil (casque et pare brise) et pour faciliter le nettoyage du pare brise (projection d’huile,…)
Telemetry : La télémétrie. Dispositif permettant de collecter à distance des mesures par informatique (régime moteur, température d’eau,…). En NASCAR elle est très réglementée lors des week-ends de course mais totalement libre en essais privés.
Templates :

Voir « Common templates ».

The King : Surnom de Richard Petty (signifie le roi)
The Turtle : Surnom de Herman Beam (signifie la tortue)
Throttle :

La pédale d’accélérateur.

Tie-rod : Barre d’accouplement ou biellette de direction. Pièce reliant la crémaillère de direction à la roue.
Tight : Indique que la voiture est sous vireuse donc que l’avant ne veut pas s’inscrire dans le virage et empêche la voiture de tourner risquant d’aller tout droit dans le mur.
Tire : Le pneu. Gonflé à l’azote (100%) qui est un gaz inerte sec et ininflammable. En effet ce gaz voit sa pression fluctuer beaucoup moins avec la chaleur que de l’air « classique » qui lui ne contient que 78% d’azote, 21% d’oxygène et 1% de plusieurs gaz rares. De plus il réduit le degré d’humidité dans le pneu donc diminue le risque d’oxydation des éléments constituant sa carcasse.
Tire carrier : indique le mécanicien portant et plaçant le pneu sur la voiture (rear = arrière et front = devant). Il reprend aussi les pneus usagers.
Tire changer : indique le mécanicien utilisant le pistolet pneumatique pour fixer et retirer les pneus sur la voiture (front = devant et rear = arrière).
To the back : Indique un pilote qui doit partir du fond de la grille pour le départ suite à une pénalité (changement de moteur, règlages non autorisés,…) (voir aussi « Drop to the rear of the field »).
Toe : Le pincement. On dit qu’il y a pincement quand les lignes suivant l’axe de direction des roues tendent à se croiser devant le train roulant étudié. On peut faire l’analogie avec le ski et son fameux chasse-neige. On mesure cette valeur en degrés et secondes. En général, le pincement se retrouve sur les roues arrière ; cela stabilise le train arrière et limite le survirage. Donc il est négatif quand l’avant du pneu va vers l’intérieur de la voiture et positif quand l’avant du pneu va vers l’extérieur de la voiture par rapport à l’axe normal perpendiculaire.
Too slow : trop lent (pilote subissant un drapeau noir pour non respect de la vitesse minimum en course qui est de 110% de la vitesse du leader de la course. Pour cela le pilote doit au moins rouler 3 tours consécutivement au-delà des 110%).
Too tough to tame : Trop dur à mater. Surnom donné au circuit de Darlington
Track bar : Barre de réglages directement reliée au pont arrière (pont Panhard) pour augmenter ou diminuer le survirage en agissant sur le débattement des ressorts de suspensions arrière.
Track lenght : Indique la longueur d’une piste. En NASCAR cela détermine aussi la catégorie de piste. Inférieur ou égal à 1 mile = Short track. Entre 1 et 2 miles = Intermediate Track. 2 miles et plus = Superspeedway. Cela est valable pour les ovales. Les routiers peu importe leur longueur utilise tous le terme road race.
Transponder : Le transpondeur. Appareil utilisé pour envoyer les informations d’une voiture à la tour de contrôle. Ainsi lors de chaque passage d’une voiture sur la ligne d’arrivée par exemple (entre 2 balises réceptrices) le transpondeur de la voiture émet un signal. Une fois capté il est enregistré. On sait ainsi comptabiliser les tours effectués par une voiture. Sa vitesse (temps) entre deux passages sur la ligne, écart avec ses poursuivants,… Utilisé en NASCAR depuis 1993. C’est une sorte de radar automatique qui reçoit, amplifie et retransmet des signaux sur des fréquences différentes. De nos jours les circuits possèdent de nombreuses balises intermédiaires tout au long de la piste.
Tri-ovale :

ovale ayant une forme de triangle à 3 virages (ex : Pocono Raceway). A noter qu’au début cela indiquait un ovale qui n’avait pas 4 virages et comprenait aussi les ovales possédant un « cinquième virage » ou « Hump » ce que l’on nomme aussi « dog leg ».

Trunk lid :

Voir « Deck lid ».

Turn : Désigne le virage. Sur un ovale il y a 4 virages (avec quelques exceptions comme Pocono qui en possède 3). Les virages sont nommés Turn 1, Turn 2, Turn 3, Turn 4. Ils peuvent aussi recevoir un nom comme le « Tunnel Turn » à Pocono (virage 2 car il y a un tunnel d’accès à l’infield en dessous de la piste du virage). Mais dans les statistiques le « nom » du virage n’est pas pris en compte. Sur ovale en NASCAR on tourne toujours à gauche (sens anti horloger). Sur les routiers le nombre de virages (à gauche et à droite) varie fortement mais le minimum est de 5 virages pour la NASCAR.
Underdog : Signifie « sous chien » (s’écrit aussi en 2 mots « under dog »). Indique un pilote et/ou une écurie sans moyen financier et/ou technique tentant sa chance en NASCAR tout en sachant bien que sauf miracle ils ne pourront obtenir de bons résultats.
Understeer : Voir Tight. Sous virage.
Valve : Soupape.
Victory lane : indique la zone où après la fin de la course le vainqueur vient garer sa voiture et recevoir son trophée.
Wall : Le mur. Les ovales sont ceinturés de murets.
Water pump :

Pompe à eau.

Wedge : C’est une tige filetée placée dans l’axe du ressort. Ajustement possible par une manivelle durant les ravitaillements mais uniquement pour la suspension arrière. Pour l’avant il faut soulever le capot. Sert à augmenter ou à diminuer l’ampleur du débattement du ressort de suspension. Par exemple : en comprimant le ressort à droite on rend la voiture moins survireuse et inversement. En comprimant le ressort de gauche on rend la voiture moins sous-vireuse et inversement.
Wet : Indique que les conditions atmosphériques sont humides (mouillé).
Wheel : La roue. Terme aussi utilisé pour le volant de direction.
Wheel bearing : Roulement de roue.
Wheelbase : Empattement.
White flag : Signifie drapeau blanc et indique le dernier tour d’une course.
Wickerbill :

Il s’agit d’une réglette (souvent métallique) appliquée sur l’arrête d’un aileron (l’aileron arrière en Sprint Cup) de façon verticale et servant à générer plus d’appui. Inventé en 1969 par Dan Gurney sur sa voiture de type Indy. De fait cette pièce porte aussi le nom de « Gurney flap ».

Wind Tunnel : La soufflerie (Wind = le vent).
Window net : Le filet de protection côté conducteur.
Windshield : Pare brise. Comme toutes les vitres des voitures NASCAR celle-ci est faite dans une matière appelée Lexan.
Wing car : La belle époque des voitures aux ailerons démesurés (Dodge Charger Daytona et Plymouth Superbird). Phénomène débuté courant 1969 et qui fut interdit fin 1970.
Winner Circle : Le cercle des vainqueurs. Autre nom donné à la Victory Lane.
Wire-to-wire :

Voir « Flag-to-flag ».

Withdraw : Aussi écrit withdrew ou encore withdrawal. Indique un pilote ou une écurie déclarant forfait après s’être inscrit pour une course.
Wrench :

Terme pour désigner la manivelle servant par exemple à agir sur le wedge. Mais dans l’argot signifie également un mécanicien.

Yellow flag : Drapeau jaune. Signifie la neutralisation de la course derrière le pace car qui donne le rythme. Cela intervient en cas de débris, pluie, accident,…
Yellow flag with red lines : Drapeau jaune rayé de lignes rouges (horizontale ou verticale). Indique que la piste est glissante (de l’huile par exemple). Ce drapeau n’est utilisé en NASCAR que sur circuit routier.
Yellow light :

Feu lumineux jaune bordant la piste et clignotant en cas de drapeau jaune

Young gun : Indique un jeune pilote aux dents longues (prometteur).
Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses