07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     


07/11/2011 : L'édito de nascar_vd (07/11/2011)
de nascar_vd

Retrouvez l'édito de nascar_vd chaque semaine sur SW !

 

Edito du lundi 07/11/2011.

Révélation pour l’un et chemin de croix pour l’autre

Voilà un édito qui va je l’espère me réconcilier avec mon lectorat qui avait été si déçu lors de ma livraison précédente. Ici ça va saigner ! LOL

Le Texas aura été surprenant à bien des égards, tout commença par la bourde de Kyle Busch lors de la course de NCWTS. Après un dépassement pour le moins musclé à trois de front entre Johnny Chapman #07 qui perdait un tour sur le duo Ron Hornaday, Jr. #33 et Kyle Busch #18 qui se battait lui pour la 2ème position se soldant par un contact bien appuyé des deux hommes sur le mur extérieur du virage n°2, le drapeau jaune était brandit par les officiels. Et c’est là que Kyky allait perdre la tête en poussant violement et intentionnellement le vieux Ron dans le mur du virage 3 à haute vitesse et après s’y être repris à deux fois. Ron perdant du coup toutes ses chances de remporter un nouveau titre de champion. Kyle était illico parqué par les officiels de la NASCAR pour le reste de la course (et même plus mais à ce moment-là on ne le savait pas encore).

Le syndrome lésionnel de levée d’inhibitions, vous connaissez ? En neuropsychiatrie il est consécutif à une défaillance momentanée du contrôle des pulsions par le cerveau. Cela peut résulter suite à une blessure ou une lésion du cerveau. Un choc (le contact sur le mur dans le cas de Kyle Busch) ou même lors d’une crise d’épilepsie dans la zone correspondante du cerveau (temporale). Certains neuropsychiatres estiment que cette levée d’inhibitions est courante chez les gens prédisposés à la violence ou qui part leur métier font régulièrement acte de violence comme les policiers, militaires, gangsters, émeutiers,…  Personne ne les estimant malade au sens propre du terme, on dira juste qu’ils ont mauvais caractère. Et chez les pilotes ? Et bien c’est comme partout, il y en a des gentils et des méchants ou pour rester politiquement correct on dira qu’il y en a des sympathiques et d’autres qui ont mauvais caractère. Kyle Busch fait partie de cette deuxième catégorie. Alors peut-on lui en vouloir d’avoir réagi par la violence à une situation qui le dépassait, son cerveau ne pouvant plus contrôler ses pulsions de vengeances ?

La NASCAR répond par l’affirmative et sa sanction sera une suspension pour le reste du week-end (course de Nationwide et de Sprint). Une sanction rare en NASCAR mais mûrement réfléchie car pour en arriver là il faut qu’il y ait une multitude d’antécédents. Le fait que Kyle était de plus sous période de probation ayant joué en sa défaveur. La manœuvre ayant eu lieu sous drapeau jaune ne faisant qu’accentuer la gravité du délit.

A quand la mise en place d’un suivi thérapeutique en NASCAR pour contrôler les pilotes ? Kyle Busch va-t-il être placé sous Chlorpromazine ? Si oui alors il faudra en donner aussi à Kevin Harvick et à Todd Bodine !

 

Voici mon opinion personnelle sur l’incident et la pénalité. Ron a été bête au 13ème tour de s’en prendre à un pilote « fantôme » au classement général. Il aurait du lever le pied et patienter un peu. Kyle a réagi de façon disproportionnée et dangereuse car le choc contre le mur de ¾ avant est le pire possible. Le drapeau jaune était brandit et il n’a pas ralentit que du contraire. Ses antécédents ne jouant pas en sa faveur, quoiqu’en dise les officiels. Le fait de s’en prendre à un pilote de la renommée de Ron non plus. Il aurait mis Mike Garvey dans le mur, on en aurait sûrement pas fait tout un foin, juste un drapeau noir pour la course de Truck et puis basta. Il n’est pas le pilote le plus populaire, bien au contraire, chez les fans et sa non présence n’allait pas avoir de retentissement sur la billetterie ni sur les audiences TV. N’est pas Dale Earnhardt, Jr. qui veut ! Et j’en passe. Sa suspension au vu du règlement est logique et bien proportionnée. Je l’ai rappelé mais les pénalités en NASCAR dans une série nationale sont transposables à toutes les autres séries nationales. Idem pour les séries régionales. La seule exception valable pour l’ensemble de la NASCAR étant la transgression du règlement concernant les substances illicites (alcool, drogues,…) qui elle couvre la globalité de l’octroi de la licence au pilote.

Un bémol, après la laxité de Martinsville envers Brian Vickers, la laxité envers Carl Edwards sur Brad Keselowski en 2010 à Atlanta, les officiels donnent l’impression d’avoir voulu rattraper leurs erreurs. Faire de Kyle un exemple. Je reste sceptique sur ce point. Je suis pour une application stricte du règlement mais à la condition que celui-ci soit à tout moment appliqué de la même façon et pas appliqué selon le bon vouloir de X ou Y sur des critères obscures.

Après la rocambolesque histoire de Kyle Busch il est temps de parler de Jeff Green. Jeff qui fut un excellent pilote de NASCAR. Qui fut, car aujourd’hui à cause du système du « Start & park » il n’est plus que l’ombre de lui-même. Il a une famille à nourrir et une maison à entretenir, cela explique sans doute son acharnement à « rouler » dans ses conditions.

14 ans de Sprint Cup avec 269 départs dont 5 top5, 16 top10 et 2 poles alors qu’il n’a jamais eu du top matériel. Mais surtout une longue carrière en Nationwide avec deux titres de vice-champion en 1999 et 2001 et surtout le titre suprême en 2000. 307 courses pour 16 victoires, 87 top5, 127 top10 et 23 poles. Oui mais voilà que depuis 2010 il est « pilote » pour le compte de Mark Smith chez TriStar Motorsports et que sa descente aux enfers ne cesse de progresser. L’an passé il avait eu droit à trois vraies courses « running » alors que le reste du temps il devait parquer sa voiture pour le bien de son coéquipier et ainsi lui fournir grâce à une grosse partie de ses gains l’argent nécessaire pour payer ses pneus. La situation en 2011 c’est largement dégradée. Mais comment cela est-il possible me direz-vous ? Tout simplement en obligeant Jeff à faire 100% de start & park. 28 abandons en 28 courses dont 22 fois sur « vibration ». A 4 reprises il n’a même eu le droit que de faire un seul petit tour. Son « record » étant de 41 tours en début de saison à Fontana ! La radio ne marchait pas ? Il a donc réussit à compléter 274 tours sur les 5141 possible soit 5,3% avec l’excellente moyenne d’arrivée de 40,1. Cela dit il a empoché $373,731 avec 20% des gains pour lui soit $74,746.2.

Et dire qu’il détient le record du titre acquis avec le plus grand écart sur son dauphin en Nationwide et qu’il n’avait gagné que 3 fois plus d’argent en 2000 lors de son couronnement (1,145.450 de gains sans compter son chèque de champion en fin d’année car à ce moment là ses gains s’élevaient à 1,919.937) alors qu’il avait fait 6221 tours (sur 6501 possible) avait remporté 6 victoires, 25 top5, 27 top10 et 8 poles. Que sa moyenne d’arrivée était de 6,6 et qu’il avait terminé 28 courses dans le tour du leader sur 32 ! 28 comme son nombre d’abandon cette saison… A qui bon ce casser le cul à rouler pour la gagne. J’en avais déjà fait la démonstration avec l’écurie Key Motorsports qui proportionnellement gagnait plus d’argent en faisant faire du S&P à 3 ou 4 de ses voitures par rapport à la Roush Fenway Racing qui elle faisait rouler pour la gagne 3 voitures. Le ratio gain / tour parcouru étant bien plus intéressant en faisant du S&P.

Le système du S&P est déjà une honte quand il est le seul mode de fonctionnement d’une écurie. Quand c’est de façon ponctuel c’est acceptable, cela a d’ailleurs toujours existé. Mais quand c’est une saison complète de S&P là cela devient intolérable et un manque total de respect envers la NASCAR, les fans, les promoteurs des courses,… et aussi envers les pilotes. Quand on oblige un Johnny Chapman à ne faire que du S&P cela est déjà très limite déontologiquement parlant mais faire de même avec un champion reconnu de tous et figurant même au Hall of Fame de la NASCAR comme Jeff Green cela me dégoûte tellement que j’en reste presque sans voix. TriStar ne mérite pas ses « trois étoiles » et Mark Smith devrait être suspendu (par les couilles) pour non respect du point 12-1 du règlement, la fameuse action au détriment de la NASCAR !

Ah oui Trevor Bayne a enfin gagné une course de Nationwide et Tony Stewart a encore bouffé du canard. Pas sûr que Burger King apprécie le nouveau régime alimentaire de Tony car jusqu’à preuve du contraire c’est du bœuf que l’on retrouve dans le Whopper, pas du canard. Mauvaise pub Tony, mauvaise pub…

Sur ce à la semaine prochaine !

Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses