07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     


27/09/2011 : L'édito de nascar_vd (27/09/2011)
de nascar_vd

Retrouvez l'édito de nascar_vd chaque semaine sur SW !

 

Edito du jeudi 27/09/2011.

A boire avec modération

Ce n’est pas d’alcool dont il est question dans mon titre mais de l’essence en Sprint Cup. Il y a toujours eu des courses à la consommation depuis 1949, c’était même le leitmotiv de certains pilotes sur les courses de 100 miles, légion à l’époque. Mais cette année bat des records pour la NASCAR des alentours du 21ème siècle.

Petit rappel. Dans les années 50 les courses de 200 tours ou 100 miles sur les demi mile en terre battue constituaient la majorité du calendrier de l’actuelle Sprint Cup. Il était tout à fait possible de faire la course sans ravitailler en essence à condition de rouler « pépère » et de ne pas connaître d’autres soucis durant l’épreuve. Les ravitaillements en carburant et pneus étant très long par rapport à ce qui se fait de nos jours. Valait mieux réfléchir à deux fois à sa stratégie avant la course surtout que les drapeaux jaunes ne pleuvaient pas comme aujourd’hui pour faire plaisir aux marketeux et aux TV.

Tony Stewart est définitivement un pilote « à l’ancienne ». Il est endurant à défaut d’être « athlétique », il est son propre patron, il est hargneux et agressif sur la piste, il n’a pas sa langue dans sa poche en interview et il… aime les courses à la consommation. Deux courses du Chase 2011 gagnées coup sur coup à la stratégie. Bravo ! Mais pour lui ce n’est pas une première. Il a même gagné une course en 2006 au Kansas en passant la ligne d’arrivée en panne d’essence. Comme quoi c’est vraiment calculé au plus juste !

Cela n’enlève rien à son mérite et du coup il est en tête du classement général. Lui qui avait presque honte de s’être qualifié pour le Chase à l’arraché et sans la moindre victoire voilà qu’il est l’homme fort de ce même Chase dont il rêvait en secret de connaître des jours meilleurs !

La course de Camping World Truck Series fut d’un mortel digne du Père Lachaise. Une vraie daube pire encore qu’une course de Nationwide sur un clone d’un mile et demi…. C’est dire.  Huit pilotes faisant du start & park. Norm Benning accusant son premier tour de retard au bout de… 9 tours !! Il a jamais eu la vitesse et fut par deux fois averti par les officiels. Mais faute de concurrents en piste (quoique ils étaient presque aussi nombreux que les spectateurs en tribunes) il ne fut pas black flagé. Les officiels espéraient peut-être qu’il gène Kyle Busch comme en 2009 au Michigan. Six pilotes dans le tour du leader à la fin. Des boulevards entre chacun d’entre eux… Deux yellows pour débris imaginaire dont un pour de la fumée à moins que l’officiel starter n’ai été trompé par le « voile » de sa cataracte et du coup cru distinguer un truc quelque part sur la piste…

Plus réjouissant fut la course de K&N Pro Series East qui elle fut interrompue à cause de la pluie mais l’intensité au sein de ce peloton d’adolescents ne faiblit jamais. Avec sa 3ème victoire de l’année accouplée à la « modeste » 7ème place de Max Gresham, Brett Moffitt revient à 21 points de ce dernier alors que cette semaine la course de Dover sera le cadre de la finale 2011. Il avait 94 points de retard il y a 3 courses. Le voilà à 21. Avec son ration actuel Moffitt devrait l’emporter pour 10 points au terme de la course sur le Monster Mile. Il est en forme et vise une 3ème victoire consécutive sur cette piste en autant de participation. Mais attention l’an passé Gresham avait fait la pole, largement dominé la course avant de voir son moteur rendre l’âme lors du Green/White/Checker. La guerre entre la Joe Gibbs Racing (Gresham) et la Michael Waltrip Racing (Moffitt) sera intéressante à suivre ce vendredi.

Enfin un petit mot de félicitation pour Scott Steckly, le champion 2011 de la Canadian Tire Series. Il était titré en prenant le départ de la course  ou presque mais il a quand même fait le forcing et avec panache il termine second derrière D.J. Kennington, le champion 2010. Voilà une belle passation de pouvoir. Steckly qui aura mené l’intégralité de la saison puisqu’il avait remporté la course d’ouverture. Pilote propriétaire il permet à Guilio Montanari de fêter son premier titre en tant que crew chief alors que le frère de ce dernier, Rino, qui officie auprès de Mark Dilley dans une écurie concurrente aura visité une fois la Victory Lane. Un duo de frère crew chief, c’est déjà rare mais qui en plus gagne dans la même série la même année avec deux pilotes différents c’est du domaine de l’exceptionnel. Quand on vous dit que la NASCAR c’est une grande famille c’est pas du pipo ! Je reviendrai plus un détail sur le titre de Steckly dans un article spécialement consacré à sa petite personne d’ici peu. Un mot pour les francophones. Louis-Philippe Dumoulin est finalement sacré meilleur rookie devant Isabelle Tremblay. Dommage pour la fifille qui aurait pu entrer dans l’histoire en devenant la première femme à obtenir ce titre dans une catégorie de la NASCAR. Ce sera pour une autre un jour. Visiblement pas en 2012 vu que Danica Patrick n’est plus éligible en Nationwide. Notons que la fratrie Dumoulin s’est serré les coudes car c’est Jean-François Dumoulin, qui ne roulait pas lors de la finale qui a gentiment mis à disposition son dernier moteur pour L.P. puisse prendre part à la course.

Bravo enfin à Dodge qui aura fait le grand chelem en NCATS avec 12 victoires en 12 courses ! Les amateurs d’américaines vont par contre peut-être s’étrangler en lisant ce qui va suivre mais savez-vous que si le japonais Toyota l’emporte en K&N East à Dover et bien elle aussi aura fait le grand chelem dans la série ! De là à parler d’un nouveau Pearl Harbor…

Sur ce à la semaine prochaine !

Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses