07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     


29/08/2011 : L'édito de nascar_vd (29/08/2011)
de nascar_vd

Retrouvez l'édito de nascar_vd chaque semaine (ou presque) sur SW !

 

Edito du lundi 29/08/2011.

Femmes je vous aime !

C’est sans doute ce que Brian F. et Mike H. doivent dire à propos de l’arrivée de Danica Patrick en Nationwide à temps plein en 2012. Car il n’y a pas série plus moribonde que la deuxième division de la NASCAR. Sa lente mais régulière descente vers les tréfonds de la merdicitude (oui j’invente des mots et alors ?) ayant presque atteint le point de non retour en cette saison 2011. Des pistes atypiques ayant disparu du calendrier (Milwaukee, Memphis) et celles qui viennent de se faire jeter (Nashville et l’incontournable Indianapolis Raceway Park (Lucas Oil Raceway)) comme des malpropres car n’étant pas assez « stylé » avec des condominiums en veux-tu en voilà surplombant des tribunes de 140000 places vides aux trois quart et dont le quart restant joue à qui fera le plus beau ronflement… Des Cuppers venant cannibaliser tout avec leur matos de pointe mis à disposition par les meilleures écuries de Sprint ou associées à comme la KHI ou JR Motorsports par exemple. Face à une concurrence n’ayant pas les moyens faute de sponsors, faute de retombées médiatiques, faute d’intérêt tout simplement de la part des officiels de la NASCAR. Du moment que la grille de départ « historique » de 43 places est remplie le reste on s’en fout comme de savoir que des micros structures comme Key Motorsports ou Rick Ware Racing engagent 4 voitures chacune pour remplir la dite grille de départ mais pour faire du start & park dès l’agitation du drapeau vert. Ben oui ces écuries sans le sous amènent l’entiéreté de leur flotte sur chaque circuit avec la voiture conçue pour la piste visitée qui aura le droit, si sponsor il y a, de faire la course en entier. Les autres voitures non adaptées sont juste là pour faire le nombre. Quand on sait que Carl Long a participé cette année à Talladega avec l’écurie Ware avec une voiture de circuit routier (celle que Timmy Hill utilisera plus tard dans la saison à Watkins Glen) ou encore qu’il essayait ce week-end de qualifier à Bristol la voiture conçue pour les superspeedways et dévolues à Daytona et Talladega à Timmy Hill qui au passage est le seul pilote ayant le budget dans l’écurie pour faire la saison complète. D’ailleurs cette technique visant à ceuillir les primes en faisant du S&P avec 2 ou 3 autres voitures pour avoir de quoi payer les mécanos, les voyages, les hôtels, les pneus, le carburant,… paye puisque Timmy est pour le moment le meilleur rookie de l’année. Pourtant il n’a comme meilleur résultat qu’une 12ème position à Elkart Lake… Pas un grand cru ? Non si on considère que le top10 est hors de portée pour ces écuries mais un bon cru si on regarde la bagarre intense que Hill livre avec Blake Koch (roulant pour Randy MacDonald Motorsports). Le talent est là. L’argent donc le bon matos non… Pour en avoir disucter pas plus tard que ce dimanche soir avec Xoco il est évident que le phénomène du S&P a pris des proportions démentielles en Nationwide ces dernières années et 2012 en est le summum. De 7 à 8 pilotes minimum par course mais jusqu’à 12 à 13 voitures de ce type sur d’autre épreuve voilà ce que l’on voit en 2012. Le phénomène du S&P a débuté en 1950 et n’a jamais cessé depuis même si cela restait plus ou moins confidentiel selon les courses. Tout dépendait des primes allouées aux courses prestigieuses. Les « petites courses » n’attirant que les vrais racers.

La crise a débuté en 2003 en NASCAR avec dès 2004 en Sprint, la division une donc la plus coûteuse, une recrudescence du phénomène du S&P. On a juste inventé un nouveau terme avec les Field Fillers (en gros les remplisseurs de grille) qui n’était autre que des écuries faisant partie de la catégorie des Underdogs (les sous chiens, cela ne s’invente pas !) donc les petites structures sans le sous roulant par pure passion de la course peu importe le résultat. Quoique des coups d’éclats étaient à l’époque encore possible. Puis les années passant cela a commencé à infester les divisions 2 (Nationwide) et 3 (Camping World Truck Series). Moins médiatisées elles ont souffert encore plus que la Sprint. Les grilles incomplètes fleurissant week-end après week-end. Alors qu’en Sprint les officiels tentaient par tous les moyens d’attirer des Field Fillers en leur offrant des primes supplémentaires histoire de sauver l’honneur et de fournir (contrat TV oblige) des grilles de 43 voitures. Peu importe si après le premier tour les premiers abandons survenaient.

Bon je ne vais pas m’étendre sur le sujet et son « histoire » je l’ai déjà fait à plusieurs reprises par le passé dans mes éditos. Non cela avait pour but de rafraîchir la mémoire avant d’en expliquer le pourquoi du comment actuel en Nationwide. 2010 fut une année de transition entre la COY et la COT. 2011 étant la première année complète de la COT il faut donc laisser le temps aux écuries de pointes de construire des voitures et de les développer. Une fois cela fait pendant plus d’une année, elles vont comme toujours revendrent une partie de leur flotte devenue « obsolète » aux petites structures qui jusque là en 2011 n’avaient eu d’autres choix que de construire sans réel moyen de développement leur propre châssis ou de les acheter à des fournisseurs historique comme Hutcherson-Pagan tout en sachant que HP ne fournit qu’un châssis brut aux écuries et donc à elles de le développer.

2012 vera donc une partie du plateau, ceux qui sont au milieu en ce moment, bref les « grosses écuries » de Nationwide uniquement d’acquérir un matos plus performant. Elles vont du coup revendre une partie de leur flotte aux toutes petites structures. Ces dernières vont donc faire un pas en avant, tout en restant au fond bien sur, et le S&P diminuera vu que le budget annuel sera moins pompé. Il coûte en effet beaucoup moins d’acheter d’occasion que de construire de A à Z soi-même. Les écuries de milieu de tableau vont faire un bon en avant et en plus vont il ne faut pas le cacher s’inspirer de leurs nouvelles acquisitions pour construire le reste de leur flotte de voiture. En NASCAR les petits détails font la différence. Cela demande de l’argent. Les écuries de « Sprint » ou associées vont-elles rouler en 2012 avec des châssis construit sur les datas de 2011 et donc seront un poil plus performantes. Mais grâce à la stabilité des règlements l’homogénéité du plateau sera croissante. Car on parlera en centième de seconde et non plus en dixième voir en seconde pleine comme cette année en ce qui concerne les écarts de perofmances.

MAIS la grande bonne nouvelle pour la Nationwide en 2012 et qui va la sauver d’une mort médiatique faute de spectacle en piste en 2011 c’est bien évidemment l’arrivée de DAAAAAAAAAANNNNNNNNNNNNNNNIIIIIIIIIIIICCCCCCCCCCAAAAAAAAAA Patrick !!! Et oui à elle seule elle fera plus parler de la série, donc plus de pubs, plus d’argent et au final plus de primes dans les courses. Donc les petits vont pouvoir s’en mettre un peu plus dans les poches et le S&P diminuera au fil de la saison. Attention il n’en disparaîtra pas pour autant.

Tout le monde sera heureux chez les marketeux et les neuneus de fans qui quoiqu’il arrive seront persuadé que Danica sera championne 2012 vu qu’on parlera plus d’elle que des autres pilotes réunis, que l’on va en bouffer à toutes les pages pubs (il risque d’ailleurs d’y en avoir encore plus qu’avant…) et que cela va redonner des tribunes mieux garnies. Quoique pour avoir zieuté la course de Sonoma en Indycar ou Danica oeuvrait en fin de peloton les tribunes étaient franchement aussi désertiques que le paysage entourant le circuit… L’effet Danica s’estomperait-il déjà faute de bons résultats constant et non plus grâce à quelques coups d’éclat bien relaté dans les médias ? Ou alors son contingent de fans économise déjà pour payer les places dans les tribunes de la NASCAR en 2012 (les prix vont augmenter j’en suis sur aussi…) ? Je laisse aux spécialistes de la fifille la réponse.

Moi perso je suis content de son arrivée pour la statistique. En effet les minorités en NASCAR n’ont jamais été bien représentées mais avec Danica en Nationwide on va enfin avoir à temps plein une fille disposant d’un matériel de pointe. Elle s’en sortira pas mal vu que la moitié du peloton sera toujours cantonné à la division deux bis et puis mon petit doigt me dit que si la NASCAR a su interrompre une course pour 3 gouttes et demi de pluie en vue de faire gagner son autre poule médiatique, Joey Logano, en Sprint. Ils ne vont pas se gêner pour trouver un subterfuge permettant à la donzelle de l’emporter. A ce moment-là je m’inclinerai, non mieux je me prosternerai bien bas devant Brian F. et Mike H. en reconnaissant qu’à côté d’eux le petit singe de la F1 Bernie E. est un rigolo de première.

Bon j’arrête ici pour aujourd’hui, j’aurai moultes occasions d’en reparler dans le futur.

Sur ce à la semaine prochaine 

Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses