07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     


30/06/2011 : L'édito de nascar_vd (30/06/2011)
de nascar_vd

Retrouvez l'édito de nascar_vd chaque semaine sur SW !

 

Edito du jeudi 30/06/2011.

Un coup à gauche, un coup à droite,…

Pour une fois nous avons eu droit à un week-end totalement positif en NASCAR. Pas une seule des quatre courses n’étant à jeter aux oubliettes de notre mémoire histoire d’éviter la dépression. Un coup de boost bienvenu après une longue traversée du désert surtout en ce qui concerne la Nationwide.

Chose unique dans l’histoire de la NASCAR, les quatre séries de stock-car qui avaient une manche programmée le week-end dernier roulaient toutes sur un circuit routier. Si c’est assez rare dans le monde de la NASCAR, hormis en Grand-Am qui est une série exclusivement disputée sur routier, cela n’a en rien enlevé du spectacle que l’on apprécie sur ovales, à savoir de la bagarre à tous les étages au sein du peloton. Car pour avoir été excité les pilotes ont vraiment été libérés de toutes contraintes cérébrales se laissant aller à un festival de poussettes plus sauvages les unes que les autres.

Quand on voit comment Jacques Villeneuve a « fait son Andrew Ranger de Mirabel » pour reprendre les mots du sympathique pilote de Roxton Pond qui par la même occasion en profitait pour se moquer gentiment de la réaction d’Alex Tagliani vis-à-vis de lui lors de leur accrochage sur le circuit ICAR au début du mois de juin. Une course de Nationwide qui aurait dû revenir à Justin Allgaier sans cette foutue panne d’essence survenue lors du Green/White/Checker. Une course de 50 tours d’un circuit de plus de 6,5 km prolongée de 7 tours soit plus de 45 km (soit près de 85 tours du circuit de Bristol !!!) est une aberration totale que nous a infligé les officiels de la NASCAR. C’était déjà une situation similaire qui avait coûté la victoire à Eric Holmes à Toole sur le Miller Motorsports Park plus tôt dans la saison. Un circuit routier lui aussi très long et qui confirme mon aversion du G/W/C sur les circuits routiers. Sur un ovale le G/W/C peut se révéler une bonne solution et encore à condition de ne pas prolonger indéfiniment le drapeau jaune. Et puis ce qui n’a que peu d’influence sur un short track comme Bristol est déjà tout autre sur un ovale comme celui du Michigan, Pocono ou encore Daytona. Déjà que sur un ovale on peut éventuellement utiliser le banking pour rouler sur sa lancée et économiser encore du carburant alors que cela devient une utopie sur un routier surtout qu’aux USA les magnifiques routiers sont souvent très vallonnés. Une mésaventure qu’avait bien connu Marcos Ambrose l’an passé en Sprint lorsque son moteur n’avait pas voulu redémarrer alors qu’il entamait la montée après le premier virage. Bloqué il avait perdu la course qu’il menait juste avant la relance.

Non sur ovale c’est déjà limite mais alors sur routier faut oublier la règle du G/W/C. Une solution cependant existe ce serait de brandir le drapeau rouge et ainsi réduire au maximum le nombre de tours que les pilotes feront derrière le pace car. Et mieux faire rentrer toutes les voitures aux stands et charger un officiel, sans intervention d’un mécanicien de la voiture, de rajouter quelques litres (quantité pré déterminée par la NASCAR avant chaque course en fonction du type de circuit) de façon identique à toutes les voitures qu’elles soient ou non juste en carburant. Ainsi tout le monde gardera la même différence en termes de poids mais cela sauvera l’intérêt sportif des courses.

Bravo à Kurt Busch (NSCS) pour sa maîtrise là où franchement il n’était pas en haut de la liste des bookmakers. Bravo aussi à Joey Logano (NKNPSW) même si avec un tel matériel ne pas gagner aurait été considéré comme un réel échec, bravo à Reed Sorenson (NNS) pour son opportunisme suite à la déconfiture d’Allgaier et à l’intransigeance des officiels face au canadien Ron Fellows. Bravo enfin à D.J. Kennington (NCATS) pour sa première victoire sur un routier, lui aussi tient c’est marrant ça ! Grâce à un audacieux dépassement sur J.R. Fitzpatrick pourtant solide leader jusqu’à l’avant dernier tour.

Bravo aussi à Isabelle Tremblay, une québécoise, qui obtient son premier top10 en carrière avec la 8ème place de Mosport, un circuit d’homme, de vrai mec, pour paraphraser Jackie Stewart. Une performance remarquable pour la jeune femme puisqu’elle devient par la même occasion la première femme de l’histoire de la NCATS à s’immiscer dans le top10 d’une course.

Enfin mention très bien pour Andrew Ranger, 6ème à Road America, avec une voiture qu’il découvrait et avec quasiment pas d’essai suite à la lenteur des officiels pour procéder aux vérifications techniques de sa voiture, lui faisant perdre intégralement la première séance d’essai libre… Honteux. Et tant que j’en suis à féliciter les pilotes francophones je n’oublie pas aussi la 7ème place de Dexter Stacey à Mosport (NCATS) ce qui constitue son meilleur résultat en carrière.

Vive le Québec ! Vive le Québec libre et vive la Wallonie libre !

Sur ce à la semaine prochaine ! 

Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses