07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     


28/04/2011 : La NASCAR, c'était mieux il y a 15 ans ?
de VWM

Pourquoi cette question ? Pourquoi 15 ans ?
C'est simple, cela fait une quinzaine d'années que je suis tombé fan de cette discipline.
Et à travers mes dernières discussions et éditos, je me suis rendu compte que je pouvais (déjà) faire un sacré bilan de ce qui a changé en 15 ans !
Alors la NASCAR, c'était mieux avant ? Et avant c'est quand ? En tout cas une chose est sûre, la NASCAR a évoluée, en mal ou en bien, selon les points de vue.

Je ne vais pas revenir sur l'Histoire de la NASCAR, je laisse VD nous abreuver de ses connaissances, anecdotes et photos d'époque.
Je vais plutôt vous faire part de mon ressenti, de ce que j'ai pu observer et comprendre en 15 ans de NASCAR.

I La couverture médiatique (notamment en France)

Il y a 15 ans, je découvre une drôle de course, un dimanche soir, sur Eurosport (bouquet satellite à l'époque). Un choc ! Il s'agissait de Sunday Thunder, émission qui diffusait en direct des courses
de NASCAR, de Cart, ou autres courses US. Quelques temps après, ABMoteurs commence à retransmettre des résumés des courses de Crafstman Truck, puis de Winston Cup.
Au passage, on verra l'émergence de nouveaux jeunes pilotes, Kurt Busch et Greg Biffle.
Les résumés de la Winston passent, et sur le forum de la chaine, quelques fans (un peu détraqués il faut le dire) commencent à rêver de course en total direct, tous les dimanches soirs ...
C'est le big bang pour l'Europe francophone, plusieurs sites NASCAR ouvrent, et miracle le premier direct arrive !
MotorsTV s'y met, et la Busch passe le samedi soir en direct, avec votre taulier parfois en guest avec Manu Biston (souvenirs ...).
Aujourd'hui, le soufflet semble à moitié retombé, même si la population des fans européens s'est aggrandit et stabilisée.
Cela dit nous avons la chance d'avoir presque toutes les courses en direct, celles se courrant la nuit étant bien souvent diffusées dans les conditions du direct le lendemain.
Côté US, la réalisation s'est améliorée d'année en année, mais après un point d'orgue, les audiences ont connu une certaine chute. La bulle s'est crevée !

Niveau média, la NASCAR a donc connu un âge d'or au début des années 2000, et le souvenir et les hommages du défun Big E, auquel il faudra trouver un successeur, permettra de tenir la barre haute.
Mais pas indéfiniment, et maintemant il est difficle de rentabiliser tous les investissements. La pub et les sponsors deviennent les maitres... Je rappelle qu'il faut maintenant 3 diffuseurs pour couvrir l'entiéreté de la saison !

II Les qualifications

Qui se rappelle des provisionnelles ? A l'époque, selon les résultats en course on obtenait des place provisionnelles, à utiliser en cas de mauvaise qualif. Une place pour les anciens champions est aussi disponible.
Aujourd'hui, le top35 est en place. Les 35 premiers au classement proprio sont sûr de prendre le départ de la course.
Quel est le meilleur système ? Difficile à dire, même si le top35 a vite montré ses limites. Certaines écuries n’hésitent pas à remplacer ponctuellement un pilote par un ancien champion.
On voit même des pilotes faire un bon temps et ne pas être qualifié. Cela crée un peu de bagarre pour rentrer dans ce top 35, mais cela castre aussi les pilotes mal classé qui ne peuvent que faire des gros coups sur telle ou telle course...


III Les pistes

Certaines pistes ont disparues du calendrier, au profit d'autres pistes. Normal, me direz-vous, il faut renouveler parfois le calendrier.
Le problème est qu'on rajoute des dates à des circuits clones, les D-shaped oval d'un maile et demi. Et sur ces circuits, le spectacle est ... heu ... absent ? Ou presque !
Aucun short track n'a été ajouté, et pire aucun routier ! Bref on préfère les ultras modernes nouveaux circuits aseptisés, sans saveur, trop propres sur eux !
La NASCAR a fait se début sur des piste "dirt", dans du sable, avec des spectateurs assis dans les dunes ...
C'est irritant de voir Smith se faire du pognon en fumant son cigare dans une des loges de ces "super circuits".
Dernière grosse erreur en date, les bankings progressifs. Non seulement on nous impose des piste fade, mais en plus on castre des pistes comme Bristol, circuit sur lequel j'ai découvert la NASCAR la première fois il y a 15 ans !
Et le phénomène n'est pas là de s'inverser...

IV Gentleman agreement

Il y a 15 ans, lors d'un drapeau jaune les positions étaient figées au passage sur la ligne d'arrivée.
Le leader laissait bien souvent les pilotes à 1 tour ou plus le dépasser pour revenir "on the lead lap". Aujourd'hui, le premier pilote en dehors du tour de leader reprend un tour.
Niveau sécurité, c'est quand même pas mal. On a frôlé plusieurs fois un gros crash, les pilotes slalomant entre les épaves de voitures accidentées pour reprendre un tour au leader...
Et aujourd'hui, les premiers pilotes hors du tour se battent pour être le lucky dog, le pilote qui aura la chance de reprendre le tour. Finalement une bonne chose.
A l'époque, Jeff Gordon n'aimait pas le gentleman agreement, estimant que les pilotes à un tour ne méritaient pas de revenir gratuitement dans le même tour que le leader qui avait fait l'effort de les dépasser.
Aujourd’hui il faut mériter sa place de lucky dog. Et c'est amusant de voir que ce même Gordon a gagné une course, étant pointé à 2 tours et bénéficiant de plusieurs lucky dog ...

V La COT

La COT a vu le jour. Cette voiture de demain est devenue voiture d'aujourd'hui, et bientôt celle d'hier.
La NASCAR a voulu s'offrir une nouvelle image en changeant ses voitures. La sécurité fut le cheval de bataille des officiels, ainsi que la diminution des coûts ...
Bla bla bla !! Les petites écuries ont souffert de ce passage, et la COY avait déjà un bon niveau de sécurité.
Et puis la NASCAR a fait quand même un aller retour dans ses décisions, le splitter et l'aileron ayant (déjà) disparus. Finalement, entre la COT et le COY, les différences ne sont plus aussi évidentes (du moins visuellement).
A noter également les efforts "écologiques", avec le sans plomb et bientôt les injections...

VI L'esprit

Et là, ça fait mal !!! Les bourre-pifs, les insultes, les gros bump ... Mais ou sont donc nos moustachus ?
Impossible de dire "shit" sans se manger 25 000$ d'amende ! Les pilotes ont du radoucir leur caractère, et Johnson liste poliment tous ses sponsors de façon très professionnelle !
Cette année les pilotes ont plus de "liberté", mais avec les sponsors, j'ai bien peur que le pli soit définitivement pris.
Quoique, "p'tit con" est là (Kyle Busch pour ceux qui ne l'aurait pas reconnu), et doté d'un superbe coup de volant, il a une attitude rafraichissante en cette période d'ennui profond !


En conclusion, la NASCAR n'était pas mieux avant, mais elle était différente, et je la regardais à une époque différente dans un contexte différent.
Il est donc difficile de vraiment comparer aujourd'hui avec hier. Il y a eu de bonnes et de mauvaises décisions de prises, et comme partout seules les mauvaises ont été soulignées.
Mais depuis ses débuts notre chère NASCAR a évolué, et 70 ans après ses débuts elle est toujours là !
Selon notre âge et le temps depuis lequel nous regardons les courses, nous sommes tous (ou serons tous) nostalgiques d'une période précise. Et c'est bien normal.
Et quoique nous puissions dire, malgré nos coup de gueule, malgré toutes les critiques, nous continuons à suivre la NASCAR.
Est-ce une maladie incurable ?
En tout cas, je ne fait rien pour me soigner !

A dans 15 ans !

Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses