07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     


23/03/2011 : L'édito de nascar_vd (23/03/2011)
de nascar_vd

Retrouvez l'édito de nascar_vd chaque mercredi (sauf exception !) sur SW !

 

Edito du mercredi 23/03/2011.

Où est passé le close racing ?

Bristol en Nationwide samedi fut « lamentaibeul » pour prononcer à l’anglaise… Et dimanche en Sprint ? Presque aussi soporifique… Mais où est passé le close racing ??

Depuis le début de la saison la Nationwide produit des courses d’un ennui mortel. Heureusement qu’il y a des accidents dans le milieu de peloton pour donner un peu d’intérêt aux courses. Triste constat d’une série qui comme le serpent s’est mordu la queue et maintenant étouffe petit à petit. Et ce ne sont pas les têtes pensantes de la NASCAR qui visiblement vont se dévouer pour procéder à une manœuvre de Heimlich pour lui faire recracher le morceau… Au contraire ils seraient presque condamnables pour participation à une euthanasie ne répondant pas aux critères légaux…

Par contre la cure de chirurgie esthétique semblait avoir ôté les mornes traits de la Sprint depuis le début de saison avec un petit bémol à Las Vegas où dans la cité du jeu les cernes avaient quelques peu refait leur apparition. Oui bon en même temps c’était sur un circuit cloné sans intérêt aucun.

Et voilà Bristol, le premier short track de la saison, dans un haut lieu du sport automobile américain, là où les gladiateurs de la NASCAR ont produits parmi leurs plus beaux combats. Seulement voilà le superbe circuit au banking de 36° dans les virages est passé entre temps dans les mains d’un chirurgien esthétique thaïlandais sans réel diplôme. Encore un cousin éloigné d’Herman Tilke ? Autant le banking devint progressif autant le spectacle lui devint dégressif. La faute à la COT avec son satané splitter avant et son aileron arrière à l’européenne ! Enfin c’est ce que l’on pensait, ce que l’on essayait de croire. Mais non cette année nous fait retomber lourdement sur la terre ferme. Ce n’était pas que de la faute à la COT mais le circuit y est pour beaucoup, beaucoup trop dans cette perte de spectacle.

Avant il fallait y aller à l’ancienne sans pincettes si on voulait passer devant un adversaire de force plus ou moins égale. Le stadium de la love tape dans toute sa splendeur. 160000 spectateurs ayant réservé des mois à l’avance et ne voulant pour rien au monde rater ce spectacle digne de la grande migration annuelle des gnous en Afrique.  Les gradins se vident ? Oui. On dira que la crise économique est passée par là… Oui… vu le faible prix des places, le plein de gasoil pour venir au circuit coûte presque  plus cher que le ticket d’entrée. Non arrêtons de nous leurrer ou de nous laisser berner par les « official report » de nos amis de la NASCAR. La pommade ne passe plus ! La COT fut un désastre mais le tir fut corrigé relativement vite. Le banking progressif, grande mode pour tenter de rendre un circuit merdique un circuit potable (cfr Homestead-Miami ou Las-Vegas) ne sera lui pas corrigé de sitôt ! Pire comme des décérébrés victime d’un effet de mode les autres circuits QUI N’EN AVAIENT ABSOLUMENT PAS BESOIN s’y mettent aussi. Bristol fut dénaturé, aseptisé, castré et voilà que même Phoenix est en pleine mutation au moment même ou j’écris ces quelques lignes… Une fois encore c’est « Lamentaibeul » !!

La course de Sprint fut limite catastrophique car la nouvelle voiture ne peut être remise en cause. Elle est même si bien conçue que la NASCAR s’efforce déjà de la brider comme ce fut le cas à Daytona. Et même GoodYear, à l’insu de son plein gré, y est allé de sa bourde annuelle en proposant un set de pneus pas du tout adapté au circuit. A croire que chez GoodYear l’expérience n’est pas mise à profit. Pour un manufacturier unique, c’est pas facile de faire parler de lui je suis bien d’accord mais faudra peut-être dire aux marketeux et aux ingénieurs de la firme que s’ils veulent conserver leur emploi il serait peut-être temps de faire leur job sérieusement et aussi d’éviter les bourdes quand on roule sur des circuits mythiques que ce soit à Indianapolis ou à Bristol. Ils feraient ça à Fontana on leur dirait presque merci de pimenter une course insipide mais ici c’était mettre une épine, une poutre même, de plus dans le pied des pilotes.

Car avec ce banking progressif il existe une multitude de trajectoire pour un même résultat. Suffit d’aller à l’extérieur pour gagner de la vitesse en sortie de virage grâce à l’inclinaison plus importante. Alors oui visuellement cela fait penser à du close racing, la voiture à l’intérieur semblant presque dépasser celle de l’extérieur mais ce n’est qu’illusion d’optique car à l’intérieur et avec l’inclinaison plus faible on roule moins vite donc on sort du virage moins vite et au final celui qui a fait le plus de chemin à l’extérieur repasse. Jusqu’à un moment où un des deux pilotes fait une petite erreur et que le dépassement devient effectif.

Il n’y a plus de réel close racing. Alors tous en cœur : « Lamentaibeul » !!

C’est triste et quand je pense que cette semaine on file en Californie à Fontana sur l’ACS, l’Auto Club Soporifique ! J’ai déjà peur de doubler ma dose de sommeil dominicale (il y a aussi la F1 qui débute son championnat) Bah on sera en TRES grande forme lundi au boulot !

Car à Fontana on aura droit à la Nationwide… et à la Sprint… en direct Car si sur la piste les voitures feront des « VROARRRRRRRRrrrrrr » dans les tribunes et dans les canapés ce sera plutôt des « ZZZZZZZZZZzzzzzzzzz » !

La seule course qui sera à coup sur marrante c’est la manche d’ouverture de la K&N Pro Series East sur le somptueux short track non botoxomisé de Greenville-Pickens. Mais la course ne sera diffusée qu’une semaine après sur Speed… Bande de cons ! Une piste ayant accueilli la Sprint Cup de 1951 à 1971 mais qui fut « sacrifiée » en 1972 avec l’arrivée du sponsor titre Winston et de la folie des grandeurs du groupe R.J. Reynolds… Pourtant c’est un demi mile soit à peine quelques mètres de moins que Bristol et Martinsville donc tout à fait apte à recevoir la Sprint. Il y a certes des tribunes vachement plus petites mais est-ce là un réel problème ? Il manque le confort auquel Mike H. et Brian F. (ils ont voulu garder l’anonymat) sont dorénavant habitué et visiblement ils ne sont pas prêts de revenir à un train de vie plus modeste. C’est à croire que finalement le vrai patron de la NASCAR c’est Bruton Smith, le sultan de Brunei made in America !

Sur ce à la semaine prochaine ! 

Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses