07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     




Il n’y a pas que des stars en NASCAR. 

 

Cette série est consacrée à tous les pilotes ayant un jour roulé en NASCAR mais qui n’ont pas connu le succès des grandes stars de la discipline que sont les Richard Petty, Dale Earnhardt, Sr., Jeff Gordon, David Pearson, Tim Flock, Jimmie Johnson,…

Ici le portrait réalisé de chaque pilote ne concerna que et uniquement que sa carrière en NASCAR à condition qu’il ait roulé dans une des six grandes séries de stock-car de la NASCAR encore en activité à savoir la Sprint Cup Series, la Nationwide Series, la Camping World Truck Series, la K&N Pro Series East, la K&N Pro Series West et la Canadian Tire Series.

 

Aujourd’hui il s’agit de :

 

Herb Drugg

 

Herb Drugg est un pilote américain né le 23 janvier 1974 à Troy dans le New Hampshire. Il va sans dire que son palmarès n’est pas celui d’un immense champion mais en relisant le classement du championnat Busch North de 1996 j’ai été attiré par son nom que j’avais mais alors là totalement oublié ! Pourtant il est marrant de voir qu’en langue anglaise ou française ses nom et prénom font un joli jeu de mots. En effet quoi de plus surprenant que quelqu’un qui se nomme « Drugg » autrement dit la même prononciation que « Drug », la drogue,  ai comme prénom « Herb » autrement dit de « l’herbe ». Certains parents devraient réfléchir plus longuement avant de choisir l’association nom/prénom pour leur rejeton !

Pourtant il n’est pas question ici d’un quelconque trafic de stupéfiant. D’autres pilotes ont la déjà vu s’en étant chargé au fil de l’histoire comme Steve Seligman (voir sujet : « Un peu d’histoire :… »). Non il s’agit bel et bien ici d’exploit sportif.

Herb Drugg est un pilote de Late Model qui court aussi bien dans le New Hamsphire que de l’autre côté de la frontière au Canada. Il décide en 1996 de faire le grand saut dans le monde de la NASCAR en choisissant la série qui lui convient le mieux géographiquement parlant la Busch North Series (actuelle K&N Pro Series East). Par chance il a la possibilité de garder son numéro fétiche, celui qu’il utilise depuis des années en LM, le #90 car ce dernier n’est point retenu cette saison-là par un autre propriétaire. Faut-il le préciser mais il est pilote propriétaire du HDR, le Herb Drugg Racing. Il a racheté une Chevrolet au Bissell Motorsports et va d’ailleurs bénéficier de leur aide logistique pour sa préparation. Sans réel moyen, il part pour un programme partiel soit 11 courses sur les 22 que compte la saison. Il débute à Holland où il est dernier sur la grille de départ et est classé avant dernier suite à un crash. Sa course suivante à Tiago se déroule sans anicroche et il coupe la ligne en 20ème position. Après un nouvel abandon à Beech Ridge (25ème) il termine 11ème à Thompson, une piste qu’il connaît bien. Ce sera son meilleur résultat de la saison. Le reste n’est pas fameux puisqu’il termine soit loin, soit il abandonne à cause de sa mécanique soit ne se qualifie pas comme ce fut le cas à Riverside Park.   

En 1997 son budget lui permet de faire une saison quasi complète (20 des 22 courses). Un programme toujours quasi exclusivement auto financé par ses soins ou des micros sponsors. Il utilise aussi ses gains du Late Model pour boucler son budget. Pas question de dépenser pour aller à l’hôtel, il dort dans sa remorque sur un lit de camp. Il fait la grosse partie de sa mécanique lui-même et trouve toujours quelques bénévoles sur chaque piste pour venir lui donner un coup de main. Le système D par excellence. A Lee pas de chance il débute sa saison par un crash. Il doit se résoudre à mettre au rebu plus tôt que prévu sa vieille Chevrolet. Dès la course suivante il étrenne sa nouvelle Monte-Carlo et avec il va terminer 12 fois consécutivement dont quelques fois avec les honneurs d’être proche du top10. A Watkins Glen, il arrive en tant que pilote à 100% car il a trouvé refuge le temps de cette course routière au sein de l’écurie de Kim Griffen qui fait habituellement roulé Scott Bouley au volant de la #26. Bouley qui est loin d’être un spécialiste des routiers ne savait de plus pas être présent pour raison familiale à cette épreuve. L’écurie utilise d’habitude une Oldsmobile Cutlass mais à partir de Watkins Glen va réutiliser une ancienne Buick Regal jusqu’à la fin de la saison. Avec cette voiture vieille de 4 ans Herb va néanmoins rejoindre la ligne d’arrivée en 20ème position à un seul tout du vainqueur Ted Christopher. Ensuite Herb reprend le volant de sa Chevrolet #90 et va connaître une bonne fin de saison puisqu’il engendre dans son escarcelle ses deux premiers top10 en carrière avec les 9ème place à Riverside Park et 8ème place à Thompson où il a même mené à un moment la course.  Il clôt sa saison par un abandon sur le routier de Lime Rock.

ee

La Pontiac utilisée en 2001.

L’année suivante, en 1998, il repart pour une saison partielle et ce avec l’aide de Tom & Peggy Pease, du Ocean Spray Team qui fait rouler la #60. Cela ne débute guère favorablement puisqu’il loupe sa qualification à Lee puis est mis hors course par agitation du drapeau noir à Riverside Park à moins de 10 tours de l’arrivée pour ne pas avoir respecté les injonctions des officiels qui lui demandaient de rentrer aux stands car sa voiture fumait depuis plusieurs tours. Mais cela va vite devenir de mauvais souvenirs car à Holland il score une belle 9ème place puis après un petit passage à vide il va faire un exploit en terminant à Thunder Road dans le Vermont à une fantastique 3ème place et ce devant des pilotes chevronnés et à la régulière ! Il enchaîne la course d’après avec une 6ème place à Thompson. Comme chaque année il connaît une dernière course mouvementée car il abandonne sur accident à Beech Ridge en s’accrochant avec John Swanson (le premier pilote évoqué dans cette série sur les sans grades de la NASCAR).

En 1999, Il s’associe comme en 1996 avec le Bissell Motorsports pour tenter de redonner vie à sa Chevrolet. Cette fois le partenariat est réel et les deux structures travaillent conjointement. Il fait de nouveau un programme partiel de 13 courses mais il ne se qualifiera que 9 fois. Sa Chevrolet commençant à ressentir le poids des ans. Il l’avait acquise en 1997 mais son châssis datait de 1995. Le seul point positif de cette saison sera sa 10ème place de Loudon, sur SA piste. Pourtant ce n’était pas gagné avec 54 pilotes pour 41 places sur la grille de départ. Il allait réussir le 10ème temps un peu à la surprise générale. Mais la bonne connaissance du terrain lui aura été profitable.

Bon en 2000 il ne fait que 3 courses grâce au soutien de Tire Warehouse. Ces trois courses sont toutes disputées à Loudon. S’il parvient à réitérer son exploit de l’année passée en s’adjugeant de nouveau une 10ème place en début de saison. Il se crashe à la suivante et enfin ne se qualifie pas la troisième fois. Il est temps de se débarrasser de ce vieux châssis. Les modifications apportées au fil des ans ne suffisent plus à le rendre compétitif. Seule la carrosserie étant réellement d’actualité.

Pour 2001 il conserve le soutien de Tire Warehouse et a fait l’acquisition d’une Pontiac de 1998. Un beau modèle qu’il utilise lors de 7 de ses 8 courses. Il préfère utiliser question de configuration de châssis son ancienne Chevrolet lors de la première course de la saison à Beech Ridge où l’on vient deux fois l’an. Lors de la 2ème venue sur cette piste il roule avec sa Pontiac mais celle-ci surchauffe et il doit mettre pied à terre avant la fin de la course. Cela dit si les résultats sont loin d’être catastrophique il ne parviendra à terminer une course dans le top10 que lors de son ultime tentative de sa saison à Dover avec une 10ème place.

Au total en 6 ans dans la série il aura fait 60 courses (+7 DNQ) pour un top5 et huit top10.

Notons qu’en 2000 il a de nouveau fait du Late Model de façon locale mais aussi dans le NASCAR Whelen Modified Tour. Dès 2002 il est allé poursuivre sa carrière amateur sur ce type de voiture dans la série ACT (American Canadian Tour).

 

nascar_vd 2011

Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses