07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     




Il n’y a pas que des stars en NASCAR. 

Cette série est consacrée à tous les pilotes ayant un jour roulé en NASCAR mais qui n’ont pas connu le succès des grandes stars de la discipline que sont les Richard Petty, Dale Earnhardt, Sr., Jeff Gordon, David Pearson, Tim Flock, Jimmie Johnson,…

Ici le portrait réalisé de chaque pilote ne concerna que et uniquement que sa carrière en NASCAR à condition qu’il ait roulé dans une des six grandes séries de stock-car de la NASCAR encore en activité à savoir la Sprint Cup Series, la Nationwide Series, la Camping World Truck Series, la K&N Pro Series East, la K&N Pro Series West et la Canadian Tire Series.

Aujourd’hui il s’agit de :

 

Richard Lasater

 

Richard Lasater est un pilote américain né le 6 octobre 1965 à Little Rock dans l’Arkansas. Il a tout d’abord fait carrière comme footballeur (football américain j’entends et non pas le soccer) avant de se tourner avec l’aide de son père Dan vers une carrière de pilote automobile. C’est une blessure au genou qui l’a fait abandonner le football.

Il s’est toujours exclusivement concentré sur la Busch Series (actuelle Nationwide) qu’il fréquenta entre 1990 et 1994.

Il participe à sa première course en 1990 au sein du Lasater Racing avec une Chevrolet Monte-Carlo d’occasion arborant le #05 sur le short track du Orange County Speedway à Rougemont, NC (0.375 mile). Le genre de piste qui manque cruellement à la Nationwide de nos jours. Qualifié 26ème il roule intelligemment en évitant les incidents et termine à une honorable 22ème position même s’il a concédé 10 tours à Chuck Bown, le vainqueur.

Voulant faire les choses bien, il décide avec son père de ne pas participer à la fin de saison pour se concentrer sur la préparation d’une nouvelle Chevrolet Lumina pour 1991. Mais finalement il trouve suffisamment d’argent pour faire un programme quasi complet. Alors Dan et lui se mettent à la recherche d’autres voitures pour pouvoir participer sur tous les types d’ovales. Il se constitue donc une flotte hétéroclite comprenant deux Pontiac et une Chevrolet.

Pour sa première venue à Daytona il pointe le museau de sa Pontiac GP en 22ème position au baiser du drapeau à damier. Ensuite à Rockingham il casse son moteur. Sur le Volusia Speedway à Barberville, FL. il arrive avec son père et un sponsor à la recherche d’un volant. Ils n’ont pas eu la possibilité d’avoir un moteur neuf pour participer à la course avec leur écurie. Du coup il trouve refuge au volant de l’Oldsmobile #00 engagée de temps à autre par Mark Beard. Ce dernier étant le fondateur de Beard Oil Company. Pas de chance le moteur casse également en course. Il participe ensuite à la course de Hickory avec sa Chevrolet Lumina et termine 11ème ce qui sera son meilleur classement de la saison. Ensuite alternant entre ses Pontiac et sa Chevrolet ses participations il déchante souvent dont 5 fois suite à des accidents. Notons qu’il fut remplacé par Doug Taylor au volant de sa #05 sur le circuit routier de Watkins Glen (casse moteur).

En 1992 il signe un contrat d’une saison au sein de l’écurie de l’immense champion Sam Ard pour piloter la #5. Malgré un matériel de haute qualité il ne parviendra pas à se qualifier à Daytona en ouverture de saison et pire il n’arrivera jamais à exploiter les qualités de ses voitures (Pontiac, Buick ou Chevrolet) sauf une fois à Bristol en fin de saison où il termine à la 8ème position. Un place à 4 tours du vainqueur et grandement facilitée par l’hécatombe chez ses adversaires. Mais au moins il a eu le mérite d’être parmi les rares survivants !

ee

Richard à Daytona en 1993.

En 1993 il repart au sein de l’écurie familiale qui a changé de nom en Eclipse Racing  tout en gardant le #5 car il a racheté les points propriétaires et le matériel également de Sam Ard. Dès la première course à Daytona il se qualifie mais obtient aussi une 10ème position. Ce top10 va avoir suffisamment d’impact médiatiquement pour qu’il soit courtisé par différents sponsors. Comme quoi Daytona a et aura toujours une aura particulière dans le monde su sport automobile US. Cela sera malheureusement son seul top10 de la saison et son second meilleur résultat il l’obtiendra à Bristol avec une 11ème position malgré un… abandon suite à un crash ! La course ayant encore été quelque peu meurtrière ! Il fera encore 11ème à Rougemont et ce en passant la ligne d’arrivée cette fois !

1994 sera une année difficile. Il a un sponsor (Body Alarm) mais son programme sera très partiel puisqu’il comprend 10 courses. Il termine les deux premières anonymement puis va connaître deux abandons, une non qualification et encore deux abandons dont celui de Dover suite à un crash détruisant l’unique châssis qu’il possédait encore. Suite à cette déconvenue il mettra un terme prématuré à sa saison et à sa carrière.

Son plus haut fait de gloire reste son crash de Talladega en 1993 lorsqu’il fit un vol plané suite à un tête-queue avant de s’écraser contre le mur ceinturant la piste. Un crash violent qui ne fut pas le seul de la course. Todd Bodine lui aussi s’envoyant en l’air ! Cela dit la NASCAR commença à réfléchir sérieusement à une solution permettant d’empêcher les voitures de décoller de la sorte. Chose de plus en plus fréquente depuis la fin des années 80. C’est la solution d’intégrer les fameux « roof flaps » sur le toit en 1994 qui contrecarra le phénomène.

Au final Richard participa à 82 courses (y compris ses 2 DNQ) avec 2 top10 à la clef.

 

nascar_vd 2011

Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses