07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     




Il n’y a pas que des stars en NASCAR. 

 

Cette série est consacrée à tous les pilotes ayant un jour roulé en NASCAR mais qui n’ont pas connu le succès des grandes stars de la discipline que sont les Richard Petty, Dale Earnhardt, Sr., Jeff Gordon, David Pearson, Tim Flock, Jimmie Johnson,…

Ici le portrait réalisé de chaque pilote ne concerna que et uniquement que sa carrière en NASCAR à condition qu’il ait roulé dans une des six grandes séries de stock-car de la NASCAR encore en activité à savoir la Sprint Cup Series, la Nationwide Series, la Camping World Truck Series, la K&N Pro Series East, la K&N Pro Series West et la Canadian Tire Series.

 

Aujourd’hui il s’agit de :

 

Ronnie Daniel

 

Ronnie Daniel, de son vrai nom Ronald Lee Daniel, est un pilote américain né le 5 août 1937 à Lynchburg en Virginie. Il a fait une très courte carrière en NASCAR en Sprint Cup entre 1971 et 1973 mais aussi une saison très partielle en 1972 en Grand National East, une série aujourd’hui défunte. Il a aussi roulé en NASCAR Modified dès 1967 et en NASCAR Late Model Sportman (qui après sa disparition en 1981 donnera naissance à l’actuelle Nationwide) en 1969 et 1970.

En ce qui concerne la Sprint Cup que l’on va développer un peu ici il a fait 8 courses, toutes au sein de sa propre structure, le Daniel Racing. Il utilisa d’ailleurs sur ses 2 premières saisons la même Chevrolet #85 datant de 1970. Débutant à South Boston en 1971 par un abandon, il revient l’année suivante pour deux courses à Bristol et Dover où il croise pour la première fois la ligne d’arrivée en 18ème position mais à 51 tours du vainqueur Bobby Allison !

ee

Ronnie en 1973.

En 1973 il participe à 5 courses avec sa nouvelle Chevrolet d’occasion fabriquée en 1972 et obtient à Bristol son meilleur résultat en carrière avec une « honorable » 16ème place sur les 30 partants. Je dis honorable car il naviguait à 86 tours du leader Benny Parsons quand celui-ci boucla les 500 tours que comptait la course.

Il clôture sa saison et sa carrière à Martinsville par son troisième et dernier drapeau à damier mais une fois encore il a concédé un nombre incroyable de tour de retard (71) sur le vainqueur. La fiabilité mécanique n’ayant jamais été le point fort de son écurie. Cela dit il n’avait pas non plus la pointe de vitesse pour viser un bon résultat à la régulière surtout qu’il a roulé à l’époque des cannibales qu’étaient les Richard Petty, David Pearson, Benny Parsons, Cale Yarborough ou encore Bobby Allison.

 

nascar_vd 2011

Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses