07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     




Il n’y a pas que des stars en NASCAR. 

 

Cette série est consacrée à tous les pilotes ayant un jour roulé en NASCAR mais qui n’ont pas connu le succès des grandes stars de la discipline que sont les Richard Petty, Dale Earnhardt, Sr., Jeff Gordon, David Pearson, Tim Flock, Jimmie Johnson,…

Ici le portrait réalisé de chaque pilote ne concerna que et uniquement que sa carrière en NASCAR à condition qu’il ait roulé dans une des six grandes séries de stock-car de la NASCAR encore en activité à savoir la Sprint Cup Series, la Nationwide Series, la Camping World Truck Series, la K&N Pro Series East, la K&N Pro Series West et la Canadian Tire Series.

 

Aujourd’hui il s’agit de :

 

Tom Bolles

 

Tom Bolles est un américain né le 4 février 1961 à Ellington dans le Connecticut. Il débuta très jeune dans le sport automobile mais dès 1980 il passe semi professionnelle en Late Models. Il fait aussi ses débuts en 1980 dans la défunte série NASCAR North Tour dont la disparition est à l’origine de la création de la CASCAR au Canada en 1986 et de la Busch North Series (K&N East) aux USA en 1987.

Tout en poursuivant une carrière en NASCAR Whelen Modifed dès sa création en 1985, il fait en parallèle une carrière en NASCAR version stock car à partir de 1989. C’est en Busch North Series qu’il débute avec le #8 et non pas son #76 fétiche. Cela dit ce n’est qu’une question de temps car il ne fait qu’une course en 1989 et 2 en 1990 avec le #8 avant de switcher définitivement pour le #76. Ce numéro correspondant à l’année de ses débuts en tant que semi pro en 1976.

Son écurie, Bolles Motorsports, est dirigée par son père et crew chied Edwards Bolles. Les Bolles tiennent une immense concession Chryler/Dodge/Plymouth/Jeep et d’autres marques mais en occasion à Ellington. Cela dit en NASCAR à cette époque-là (1989 et après) il n’y a plus de production de ses firmes en courses. C’est donc sur des Oldsmobile, Buick, Chevrolet et autre Pontiac que Tom roulera jusqu’en 2003. Privilégiant sa carrière en Modifed qui lui coûte moins cher il ne fera que 5 fois des saisons complète ou quasiment en Busch North entre 1993 et 1997. Une période coïncidant d’ailleurs avec les années où il participa également à la Busch Series (Nationwide) de façon épisodique.

Revenons à sa première course en 1989 car pour un coup d’essai ce fut presque un coup de maître. Qualifié 21ème sur 33 à Thompson, il franchira la ligne d’arrivée en 10ème position.

En 1990 il fait 4 courses dont les deux dernières avec le #76, numéro qui comme écrit plus haut ne le quittera plus jamais. En 1992 il ne fait que les 4 courses disputées à Loudon et obtient son deuxième top10 avec une 6ème position. Notons que deux de ses quatre courses sont combinées avec la Busch Series puisque les deux séries utilisaient le même règlement à l’époque. D’ailleurs les 11 courses que Tom Bolles fera en Busch Series furent toutes des courses combinées. Les pilotes de la Busch North ayant un classement de points à part mais les stats elles sont communes aux deux séries (top5, top10,…). Tom réussira par deux fois en 11 courses à intégrer le top10 de la « grande division nationale » avec deux 9ème places à Loudon en 1995 et 1997. Là même où en 1998 il obtiendra une non qualification. Comme quoi une année n’est pas l’autre.

Entre 1993 et 1997 comme indiqué il court quasi à temps plein et obtient d’ailleurs de bons résultats avec des top10 et mieux des top5.

ee

Il atteint même le Graal en 1995 à Stafford Springs où parti 11ème il remportera sa première victoire après une Green/White/Checkers devant la fine fleur de la série de l’époque (les Robbie Crouch, Dave Dion, Kelly Moore, Andy Santerre,…). Une victoire obtenue avec sa bonne vieille Chevrolet Lumina. Il ne switchera pour la nouvelle Monte-Carlo qu’en cours de saison. Avec une 5ème place finale au championnat, cette saison 1995 restera une de ses meilleures en carrière.

En 1996 il squatte toujours le top10 mais de façon moins régulière. Par contre malgré une 8ème position finale en 1997 il fait là sa meilleure saison avec 11 top10 dont 7 top5 et surtout sa 2ème et dernière victoire en carrière à Jennerstown.

Dès 1998 il se reconcentre sur le Modified et du coup avec moins de courses en Busch North, ses résultats s’en ressentent. Cela dit il obtient encore ici et là un top10 voire même un top5. Mais il connaît aussi par trois fois les affres de la non qualification.

Au final après 15 ans dans la discipline il décide d’arrêter avec 146 courses au compteur dont 2 victoires, 21 top5, 54 top10 et 103 courses terminées dont… 76 dans le tour du leader. 76 comme son numéro, la boucle est bouclée. La loi des chiffres a encore parlé !

Il poursuivra jusqu’en 2006 sa carrière en Whelen Modified avant de raccrocher à 45 ans son casque.

Malgré un beau palmarès ce pilote resta tout au long de sa carrière semi professionnel. Pourtant combien de pilote 100% professionnel ne sont jamais parvenu à remporter la moindre course ? Beaucoup trop pour les citer tous !

 

La photo illustre Tom Bolles en action en 1994 avec sa Chevrolet Lumina. 

nascar_vd 2011

Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses