07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     




Un peu d’histoire: (14) Le rêve américain de Michel

 ee

Je dois préciser tout de suite qu’il ne s’agit pas ici du rêve d’un autre français prénommé Michel mais bien de celui qui a tout gagné dans sa carrière que ce soit en F1, Rallye, Endurance et j’en passe et des meilleurs le seul et unique Michel… Vaillant !!!

Et oui un peu de détente avec ce 14ème volet des « Un peu d’histoire : … » puisque l’icône de la bande dessinée Michel Vaillant a bel et bien participé au Grand National fin des années 60 grâce à son créateur Jean Graton. A ce moment là la NASCAR était extrêmement méconnue en Europe malgré les passages éclairs de Jim Clark en 1967 et du français Jo Schlesser en 1964. Mais Graton fut souvent un précurseur dans son domaine, s’intéressant à tous les aspects du sport automobile et même de façon plus générale à tous les sports moteurs quels qu’ils soient.

« Le cirque Infernal » c’est le titre de la 15ème aventure de Michel Vaillant. En quelle année l’histoire se déroule t’elle ? Cette info n’est jamais mentionnée dans la BD mais au vu des voitures « réelles » (Dodge Charger, Ford Fairlane, Mercury Comet,…) qui roulent aux côtés de Michel Vaillant on peut estimer raisonnablement que c’est en 1967-68.

L’histoire débute par les exploits de vitesses réalisés par Chuck Danver sur son Sonic Bird à réaction et c’est là que l’on apprend de la bouche de Michel qu’il est content qu’il sera un de ses coéquipiers avec Steve Warson pour participer au « Grand National » américain de stock car, l’actuelle Sprint Cup Series de la NASCAR. Le père Vaillant demandant justement où en est la construction des voitures. Le modèle est une Vaillante Gil dont le moteur sera un Ford histoire de répondre à la réglementation technique de l’époque. Moteur préparé chez Vaillante bien sur histoire de leur donner un french touch !

Les essais privés ont lieu à Monthlery sur l’anneau de vitesse que les trois Vaillante- Ford Gil prennent à « l’américaine » c’est-à-dire en tournant dans le sens anti-horloger alors que les compétitions qui utilisent l’anneau en France le font dans le sens horloger donc en tournant à droite. Danver à la #10, Vaillant la #11 et Warson la #12.

Il est temps pour l’écurie française de traverser l’Atlantique pour sa première course. Précisons tout de suite que Vaillante a décidé de ne participer qu’aux épreuves prestigieuses de Daytona, Darlington et sur le routier de Riverside ou tout débute pour elles ainsi que la saison de NASCAR GN.

Bien évidemment il y a une écurie de « méchant » qui roule aussi en NASCAR, les Texas Drivers qui fait rouler des Dodge Charger pour Payntor (#13 à Riverside et #14 ailleurs) et Bob Cramer sur les autres courses avec la #13. On apprend alors que l’écurie Vaillante à engager des mécaniciens américains spécialisés dans ce type de course pour ne pas ce faire « écraser » lors des ravitaillements par les « Wood Brothers ». Visiblement Jean Graton était bien informé. Faut dire qu’il avait reçu de la documentation après avoir écrit à Bill France Sr. Les Vaillantes se qualifient sans trop de difficulté même Michel quoique il est un peu distancé par ses coéquipiers américains Danver et Warson. Cependant pour une fois Vaillante ne gagne pas d’entrée de jeu la course car c’est Dan Gurney qui l’emporte (comme c’était souvent le cas ces années là à Riverside en réalité).  Danver est 2ème, Warson 4ème et Michel clôture le top5.

La course suivante n’est autre que les 500 miles de Daytona. Une course sauvage en perspective ! Notons que Graton décide de changer les numéros des Vaillantes. Pourquoi ? Histoire de permettre de coller un peu plus à la réalité et de donner les « vrais » numéros aux vrais pilotes de l’époque. A Daytona en 1967 c’est Mario Andretti qui avait le #11 et dans la BD de Graton il récupère son numéro. Michel Vaillant aura à Daytona le #33, Warson le #34 et Danver le #35. Par contre là point de problème avec un logique doublé de l’écurie Vaillante Warson l’emportant devant Danver alors que Vaillant coupe la ligne en 8ème position en battant sur la ligne Bob Cramer.

La dernière course de l’écurie Vaillante dans son périple NASCAR a lieu à Darlington. Une nouvelle fois les Vaillantes qui ne font pas toute la saison arborent des numéros différents. Steve Warson à la #20, Chuck Danver la #21 et Michel Vaillant la #22. Une polémique surgit quand même. Suite à la déroute de Daytona le boss des Texas Drivers houspille ses pilotes en leur disant qu’ils doivent tout faire, même des queues de poisson ou autres manœuvres anti sportives pour battre les Vaillantes. Par contre un « anonyme » va lancer dans la presse un concours pour motiver les pilotes qui termineront devant les vaillantes à Darlington. Il propose ni plus ni moins que l’immense somme (pour l’époque) de $100,000 à partager entre le ou les pilotes qui seront classés devant la première Vaillante à l’arrivée. Les pilotes américains s’offusquent et déclarent qu’ils lutteront contre les Vaillantes mais de façon loyale. Les trois Vaillantes démarrent la course en milieu de peloton et la bagarre va réellement débuter à la mi course avec les Texas Drivers au centre des actions litigieuses. Les accidents se multiplient et d’abord Danver puis Warson seront contraint à l’abandon. Mais alors qu’il ne reste que quelques tours les leaders Payntor et Bob Cramer en voulant faire du draft pour distancer Michel Vaillant se loupent et les deux voitures s’éliminent offrant la victoire à Michel Vaillant. L’honneur du héros est sauf, il a gagné en NASCAR.

Et alors que les membres de l’écurie Vaillante fête la victoire de Michel et se posent la question de savoir qui avait lancé l’offre de $100,000 on apprend que ce n’est que le Leader en personne qui était à l’origine de ce mauvais coup mais une fois de plus les gentils l’emportent sur les méchants. Un Happy End à la Vaillante comme on pouvait s’y attendre mais c’est justement cela qui rend Michel si sympathique depuis plus de 50 ans c’est qu’il arrive toujours à s’en sortir loyalement alors qu’ils sont nombreux à vouloir lui briser ses rêves de pilotes.

ee

Pour tous ceux que cela intéresserait sachez que l’album « Le Cirque Infernal » a été réédité plusieurs fois (édition du Lombard puis Graton Edition et depuis 2010 aux éditions Dupuis) et qu’il est encore disponible de nos jours assez facilement ainsi que l’ensemble de la collection Michel Vaillant (y compris les hors séries). De plus la collection des miniatures « Les voitures de Michel Vaillant » en série presse réalisée par Altaya permet de se procurer la Vaillante-Ford Gil avec le numéro 20. Enfin Jean Damon de Jade Miniatures propose un large éventail en miniatures des voitures de Michel Vaillant en kit ou tout monté dont bien sur la Vaillante mais aussi la Dodge des Texas Drivers. Sans oublier les innombrables autres productions et produits dérivés existant autour de Michel Vaillant.

Je vous invite fortement à vous procurer la BD car elle est vraiment bien faite. Rendant parfaitement l’ambiance de la NASCAR des années 60. On voit bien que Jean Graton a fait cela avec tout son sérieux habituel et avec l’appui d’une bonne documentation.

 

Le site officiel de Michel Vaillant : http://www.michelvaillant.com/

La collection Altaya : http://www.altaya.fr/ficha.php?id=142&pagina=todas#enl

Jade Miniatures : http://vaillantfanclub.free.fr/car1.htm

Et bien d’autres encore, il suffit de taper « Michel Vaillant » sur un moteur de recherche par exemple pour trouver tout ce que l’on souhaite sur le sujet. Un sujet vaste et merveilleux qui a rythmé mon enfance et qui a su suivre l’évolution du sports auto à travers les décennies.

 

Merci à Jean Graton pour l’ensemble de son œuvre.

 

PS : les deux photos, la couverture de l’album ainsi que la planche montrant l’arrivée victorieuse de Michel Vaillant, sont des scans de ma BD et ne sont là que pour illustrer l’article.

ee

ee

Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses