07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     




Un peu d’histoire: (13) Et le 11 devint le 97

 

ee

Flossie Johnson et la fameuse #97

Voilà une histoire à faire pleurer si on la compare avec celle quasi en tout point identique survenue en 2009 à Carl Long. Car l’endroit et les faits sont eux identiques. La seule chose et non des moindres qui change c’est le jugement de l’affaire par les officiels de la NASCAR. Les pénalités de l’époque furent ridiculement faibles en comparaison de celles infligées injustement à Carl et Daniele Long en 2009.

Mais que ce passa-t-il exactement ? Nous sommes en 1991, une saison riche en émotion sur les pistes de la NASCAR dont certaines furent tragiques, nous reviendrons dans le futur sur les principales. Lors de la première séance d'essai libre sur le circuit de Charlotte en Caroline du Nord en vue de la course exhibition richement dotée The Winston (actuelle All-Star Race), le pilote de l’écurie de Junior Johnson Geoff Bodine se crash violement. Sa Ford est détruite mais le pilote est lui aussi touché car il se casse trois côtes et se perfore un poumon. C'est son harnais de sécurité qui lui engendra les fractures de côtes. Ces dernières avaient déjà été fragilisées peu de temps avant suite à un crash lors de la course d'IROC à Talladega le 4 mai. Geoff passe la nuit à l’hôpital avec un drain thoracique pour vidanger son hémothorax. Il doit bien évidemment déclarer forfait. Les pilotes de NASCAR sont très résistants et courageux mais il y a des limites. De toutes façons il n’aurait jamais eu le feu vert au niveau médical. Junior Johnson, son patron, décide alors de le remplacer pour la course par le méconnu, en ce qui concerne sa valeur de pilote à ce niveau national, Tommy Ellis. Le deal comporte la course The Winston et aussi d’être suppléant pour la course de 600 miles qui aura lieu la semaine suivant sur ce même circuit au cas ou Geoff Bodine ne serait pas suffisamment rétablit. Ce qui au dire de son médecin est peu probable voir même inconscient.

L’écurie prépare la backup car (le mulet) en vue de la course mais décide de récupérer le moteur de la voiture accidentée malgré qu’il y en avait un de réserve. Ellis se comporte relativement bien durant l’épreuve compte tenu qu’il n’a pas eu l’occasion de tester la voiture et ramène la Ford #11 Budweiser à la 14ème place après avoir démarré du fond de grille pour changement de pilote même si Bodine avait qualifié la voiture en 5ème position. Une course remportée par le regretté Davey Allison. Notez que ce fut la dernière édition de la course disputée de jour car dès 1992 elle aura lieu sous les projecteurs.

En parlant de projecteurs, l’écurie de Junior Johnson va bien malgré elle jouer les vedettes en attirant l’attention des officiels mais aussi des vautours que sont les médias pas plus tard que dans l’heure suivant la course. Les adages « qui ne tente rien n’a rien » ou « pas vu pas pris » faisant partie de la vie des écuries en NASCAR, l’inspection technique d’après course est toujours un moment redouté.

Car après la course la voiture passe bien évidemment à l'inspection technique. Toutes les voitures passent à l’inspection en ce qui concerne les gabarits de carrosserie, les hauteurs de caisse, les suspensions et d’autres petits détails. Par contre quelques unes sont choisies pour une inspection approfondie de l’ensemble du package comprenant bien sur les éléments mécaniques dont le moteur est la pièce de choix ! Le choix des officiels pour ce « scanner total body » justement est le suivant avec d’office la voiture gagnante plus trois autres tirées au hasard figurant dans le top10. A cela peut s’ajouter n’importe quelle voiture que les officiels suspectent d’être non conforme ou toute autre voiture si une réclamation d’une autre écurie est portée contre elle. Cela étant valable pour toutes les courses. Et là les officiels découvrent que le moteur préparé par les hommes de Johnson est d'une cylindrée plus importante que la limite légale autorisée qui est de 358 cubic inches. Le moteur fait 362,351 ci. C’est une infraction grave au règlement de la NASCAR et c’est la suspension qui attend le team. Mais Junior Johnson fait intervenir son droit de demander une nouvelle mesure après refroidissement du moteur (le délais prévu au règlement est de 2 heures) car la chaleur, du à son utilisation durant la course, provoque une dilatation des métaux constituant le dit moteur. Le moteur est mis sous la surveillance des officiels et après deux heures d'attente le moteur est revérifié à 361,856 ci. Il est une nouvelle fois illégal. La NASCAR estimant que cela procure potentiellement une dizaine de chevaux supplémentaire. Le moteur est confisqué et les officiels se réunissent avec Bill France Jr pour décider des sanctions. 

C’est le lendemain que les sanctions tombent. Junior Johnson (propriétaire), Tim Brewer (crew chief) et Tommy Ellis (pilote) sont tous les trois suspendu pour les 12 prochaines courses comptant pour le championnat (pas d'amende en $ ni en point vu le caractère non officiel de la course exhibition). Mais ils vont faire appel des pénalités et ces dernières, après réexamen le lundi suivant la course de 600 miles seront revues à la baisse avec pour Johnson et Brewer une réduction à 4 courses de suspension au lieu de 12 alors que Ellis, le pilote remplaçant, se verra gracié totalement vu qu’il est arrivé dans le team en cours de route, les officiels ayant jugé qu’il ne pouvait être au courant de l’affaire. Geoff Bodine a un moment été sous le coup d’une suspension de 4 courses également mais finalement il n’aura rien lui non plus. Le fait qu’il soit à l’hôpital ayant sans doute plaidé en sa faveur.

Mais Junior Johnson est un malin, puisque son team est interdit de course, il décide de créer une nouvelle écurie "fictive" dont sa femme Flossie serait la propriétaire. Il change aussi le numéro de la Ford passant du #11 au #97. Pour la NASCAR cela est une magouille conforme et donc dès la course suivante pour les 600 miles de Charlotte la #97 apparaît avec Ellis au volant. Il faut signaler que vu l’engagement hors délais de la « nouvelle » écurie en PE (Post Entry) Ellis et Flossie ne marqueront aucun point respectivement au championnat pilote et propriétaire. Pour rappel pour chaque course une écurie doit s’inscrire entre 13 jours et minimum 7 jours avant la course pour être éligible pour marquer des points. En dehors de ce délais l’écurie peut concourir mais uniquement pour l’argent et le prestige du résultat. Et il en va de même pour le pilote. Ellis fera aussi la course suivante à Dover pour pallier à la période de convalescence de Bodine. Ce dernier revient à Sonoma et fera aussi Pocono avec le #97. Une fois la pénalité effectuée tout redeviendra à la normale c'est-à-dire avec Junior comme propriétaire « officiel » et Brewer comme crew chief. En fait il était resté crew chief durant sa pénalité car il dirigeait les mécanos par téléphone ce qui était un peu limite avec le règlement... Le #11 revient lui aussi.

Finalement personne ne fut dupe du stratagème de Junior Johnson, bien habitué depuis son plus jeune âge à frauder en toutes circonstances que ce soit pour la bibine, en tant que pilote et maintenant en tant que propriétaire d’écurie. Mais c’est cela aussi qui fait le charme du personnage et qui participe à créer l’histoire avec un grand H de la NASCAR !

A bientôt pour une nouvelle histoire !

ff

Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses