07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     




Un peu d’histoire: (11) Dale Earnhardt passe au vert

 

Voir Dale Earnhardt piloter une Pontiac n’a jamais rien eu de surprenant puisque la marque faisait partie du groupe General Motor d’ailleurs Dale pilota des Pontiac en Sprint, Nationwide, K&N Pro Series West, North Tour et même en IROC ou en ASA. Par contre le voir piloter une voiture verte en NASCAR cela n’était jamais arrivé. Il pilota bien quelques fois des voitures de couleur verte mais c’était en IROC, catégorie non régie officiellement par la NASCAR. Pourtant en 1989 alors qu’il est dans sa période « men in black » depuis plus d’un an il va devoir utiliser une voiture verte pour concourir à Daytona lors de la course de 300 miles réservée à la division n°2, la Nationwide. Mais comment cela fut-il possible ?

En fait Dale Earnhardt arrive à Daytona et procède aux essais libres avec Une Chevrolet Monte-Carlo #3 toute de noire vêtue engagée par ses soins via son écurie Dale Earnhardt Incorporated. En fait à l’époque il s’agit tout simplement d’une voiture de son employeur de la Sprint Richard Childress. D’ailleurs en ce temps là DEI n’avait pas de locaux, juste une boîte postale située à l’adresse des ateliers de la RCR.

Lors de la deuxième séance d’essai libre, celle précédant les qualifications, Dale Earnhardt va perdre le contrôle de sa Chevrolet dans la partie tri-ovale. Il est victime lors du premier tour de son premier run d’essai d’un gros coup de vent qui déstabilise totalement sa monture qui était réglée en configuration qualification, donc très rapide, réactive et « légère » vu le peu d’essence à bord. Dale est pourtant un pilote expérimenté au sommet de son art mais malgré tout il perd tout contrôle, part en travers et accroche la Pontiac #2 de L.D. Ottinger qui passait à sa gauche à l’intérieur de la piste. La Chevrolet #3 en quasi marche arrière commence à se soulever de la piste puis décolle complètement pour s’en aller percuter les grillages de protection, arrachant au passage trois poteaux. Le choc est violent, la voiture retombe sur la piste en part en tonneau avant de s’immobiliser en contrebas sur l’appron. Après quelques secondes, le temps de reprendre ses esprits, Dale sort de sa voiture et se dirige vers l’ambulance qui arrive sur les lieux. Il s’en sort sans bobos, mis à part quelques contusions. Un vrai miracle. Par contre on ne peut pas en dire autant de la Chevrolet qui est complètement hors service. Le hic c’est que Dale Earnhardt n’a pas de backup car. Il se retrouve donc à pied et envisage un instant de déclarer forfait.

ee

C’est alors qu’il décide d’aller s’entretenir avec un de ses rares amis chez les pilotes, Greg Sacks. Ce dernier qui roule en Sprint depuis 1983 contre Earnhardt est réputé pour sa gentillesse en dehors de la piste. De plus il vient de monter sa propre structure, avec l’aide technique et logistique de Frank Cicci, pour débuter en Nationwide. Il roule sur une Pontiac, verte, numéro 87 avec le soutien de Lowe’s Foods. Après quelques minutes de discussion Greg Sacks accepte de louer sa voiture à Dale Earnhardt pour le reste du week-end. Le contrat est signé et son contenu ne sera pas rendu public mais on le verra plus tard Dale Earnhardt donnera un coup de pouce à Sacks en cours de saison. Une chose est sure par contre, le sponsor de Sacks reste sur la voiture à la grande surprise des médias de l’époque et le sponsor de Dale, GM Goodwrench, n’apparaît que sur sa combinaison.

Greg Sacks va voir les officiels pour leur annoncer officiellement qu’il déclare forfait pour la course et son tirage au sort pour sa position de passage pour la qualification est annulé. Quant à lui Earnhardt réengage la Pontiac sous sa propre bannière DEI en reprenant son numéro 3. Earnhardt prend en main la voiture pour la première fois l’après-midi pour la qualification et réussit le 27ème chrono sans avoir modifié le moindre réglage. Il va ensuite profiter du laps de temps entre les qualifications et la course qui a lieu le surlendemain pour changer le moteur de la Pontiac de Sacks par un des siens plus performants et modifier les réglages lors de l’Happy Hour. Par contre si tout semble ce passer de façon professionnelle il est une chose qui fait amateur dans l’affaire c’est le design des numéros 3. En fait le n°3 n’est que le 8 du chiffre 87 de Sacks que l’on a recoupé et repositionné sur la carrosserie. Cela ne concerne que les deux portières et le toit. Les petits numéros 87 situé à l’avant et à l’arrière restant sur la voiture ! Mais pourquoi ne pas avoir repris des numéros 3 de sa Chevrolet pour les coller sur la Pontiac. Tout simplement pour une question de rendu visuel. En effet en 1989 sur sa Chevrole noire en Nationwide les numéros 3 étaient couleur aluminium brossé et après un essai sur le vert clair de la Pontiac cela ne rendait pas bien du tout. D’où l’idée de découper le n°8 blanc.

Pour la course Dale Earnhardt devra en raison du changement de moteur partir du fond de grille. Cela ne l’empêchera pas d’effectuer une superbe remontée pour finalement terminer à la 4ème place mais il n’a jamais été un réel candidat pour la victoire. Pour l’époque c’est même une des rares fois ou il ne mène pas le moindre tour d’une course disputée sur le Daytona International Speedway.

Dale Earnhardt remontera au pied levé à bord de la Pontiac de Greg Sacks plus tard dans la saison le 3 juin à Dover pour l’aider à obtenir un bon résultat, Sacks souffrant de douleurs gastriques n’était pas sur de pouvoir faire la course. De plus son sponsor Lowe’s Foods commençait à s’impatienter car hormis une pole position à Charlotte les résultats étaient catastrophiques. En même temps c’était une façon de remercier Sacks. Là exceptionnellement Earnhardt conserva le n°87 pour la course. Qualifié 4ème il termina 3ème. Sacks revendra ses parts de l’écurie à Frank Cicci juste après. Cicci reviendra pour le dernier tiers de la saison et mettra au volant de la Pontiac Jimmy Spencer.

Pour les définitions et traductions des différents termes techniques je vous conseille la lecture du lexique disponible sur le site en cas de besoin.

A bientôt pour une nouvelle histoire.

ee

Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses