07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     




Un peu d’histoire: (9) Des pistes de ski à la NASCAR

 ff

 

Kathryn « Kat » Teasdale

 

ff 

Voilà l’histoire méconnue et surprenante de la canadienne Kathryn Teasdale surnommée « Kat » par ses amis.

Ce surnom elle l’a acquis dès son plus jeune âge quand elle pratiquait à haut niveau le ski alpin, plus précisément la descente car elle signait toujours « Kat » (chat) avec un petit dessin de patte de chat les autographes. Son casque arbora toute sa carrière un superbe dessin de chat.

Née le 25 décembre 1966 à Toronto dans l’Ontario au Canada, la jeune fille va très vite éprouver une grande attirance pour les sports d’hiver et plus particulièrement le ski alpin. Elle envisage de faire carrière et cela semble bien parti pour elle quand elle subit lors d’une sélection pour le championnat canadien des juniors dans la discipline une grave chute en 1980. Son genou gauche sera très gravement atteint et il lui faudra beaucoup de courage et une longue rééducation avant de remarcher correctement. Pour le ski c’est définitivement terminé. Même si elle pratique encore aujourd’hui pour le plaisir, plus question de prendre des risques pour la compétition. Cela dit son amour de la vitesse n’est pas compensé par la pêche ou le golf qu’elle pratique intensément pour « passer le temps » à l’inverse de son père Worden Teasdale et de son oncle Al Balding qui eux parcourent les greens du PGA Tour. Elle était douée à l’école et envisage un instant de devenir auteur. Elle écrit plusieurs nouvelles dans le style de ses auteurs préférés que sont Edgar Allan Poe et John Irving mais ne parvient pas à attirer les regards d’une grande maison d’édition. En 1988 elle décide de retenter sa chance pour faire une carrière sportive mais cette fois c’est vers le sport automobile qu’elle se tourne. Pour débuter elle se lance dans la Formule Ford 2000 puis vers le championnat GT SCCA pour le compte de General Motors au Canada. Elle ira aussi en IMSA pour Pontiac, en IROC-2 et TransAm en 1991 pour l’écurie Baker Racing sur une Corvette, en 1991 elle roule aussi en Indy Light pour l’écurie de Brian Stewart, le Landford Racing qui a fait rouler Paul Tracy, Brian Herta et Adrian Fernandez et en Formule Atlantic pour la même écurie devenant la première femme à rouler dans ses séries, bien avant les Sarah Fisher ou Danica Patrick. Ses résultats sont corrects mais sans plus, quelques victoires par-ci par-là dans des catégories régionales démontrant qu’avec du bon matériel elle a le niveau pour réussir. Mais faute de sponsor fidèle elle ne fait souvent que des programmes partiels et elle doit même créer sa propre écurie Katko Racing pour pouvoir rouler un maximum dont en CASC Grand Sport et Special GT au Canada. Elle remporte également quelques championnats mineurs en obtenant quelques records pour agrémenter le tout.

En 1993 c’est le premier contact avec le monde des courses sur ovale puisqu’elle roule en CASCAR, le stock car canadien utilisant un règlement proche de l’ASA américain. Elle parvient à décrocher le titre de rookie of the year. Mais faute de soutien financier elle doit trouver une autre solution pour 1994 et c’est Porsche America qui lui offre la possibilité de se reconvertir en endurance avec pour première course les 24h de Daytona sur une voiture 100% féminine. Elle fera les 12h de Sebring pour le compte de l’écurie Pontiac, ce retour dans le giron de GM lui sera profitable. Elle roulera aux USA et au Canada en 1995 et 1996 pour l’écurie Pontiac Factory Team permettant à Pontiac de décrocher le titre constructeur avec ses prestigieux coéquipiers Andy Pilgrim et Joe Varde.

Un jour elle testera, sur l’invitation de GM, en 1996 des voitures de NASCAR de Busch Series (actuelle Nationwide) et de Craftsman Truck (actuelle Camping World Truck).

Ces derniers tests sont une vraie révélation pour elle, la conduite sur ovale qu’elle connaissait un peu suite à son expérience en CASCAR l’attire beaucoup et ses stock cars surpuissantes hantent ses rêves les plus fous, devenir pilote professionnelle en NASCAR Winston Cup (actuelle Sprint Cup). Elle le sait il lui faudra beaucoup de détermination, d’énergie et de courage pour y arriver mais elle veut tenter l’aventure. Pour s’en donner les moyens elle décide d’emménager à Charlotte en Caroline du Nord pour être au plus prêt des écuries de NASCAR. Elle acquiert même la double nationalité (canadienne / américaine).

Devant la difficulté en tant que femme qui plus est canadienne de trouver des sponsors pour rouler en NASCAR elle décide via son écurie Katko Racing d’engager sa propre voiture et pour ses débuts en NASCAR elle choisit la série Busch North (actuelle K&N Pro Series East). Nous sommes en 1997 et c’est toujours fidèle à GM qu’elle décide de rouler en Chevrolet #94. Elle a un budget des plus rikiki et décide de se concentrer sur les courses routières car elle sait que c’est sur ce type de piste quelle pourra se faire remarquer vu son expérience en GT et en monoplace. Sa première course a lieu à Watkins Glen le 9 août 1997. Elle se montre très vite à son avantage aux essais libres malgré le fait qu’elle n’a quasi pas eu l’occasion de faire des essais privés avant de débarquer dans l’état de New York. En qualification elle surprend tous les spécialistes en signant le 6ème chrono sur les 38 pilotes engagés. Elle va très bien rouler et figure encore dans le top10 quand au 48ème tour d’une course qui en comptera finalement 64 sa transmission casse. Elle sera classée 26ème. Elle est déçue mais en même temps elle a atteint son premier objectif qui était de se faire remarquer et de démontrer qu’elle avait sa place dans un peloton de NASCAR.

Elle réapparaît le 18 octobre sur le routier de Lime Rock, elle réussit une nouvelle fois sa qualification avec le 15ème temps sur les 36 pilotes engagés. En course elle connaît de sérieux problème de surchauffe suite à un contact avec un autre concurrent alors qu’elle était 12ème. Plusieurs passages au stand dont un pour remettre de l’eau dans son radiateur qui a fuité lui feront perdre de très nombreux tours. Finalement elle en couvre 67 sur 82 et voit pour la première fois le drapeau à damier d’une course NASCAR en passant la ligne d’arrivée en 29ème et dernière position. 

ff

1997 à Lime Rock

En 1998 elle décide de faire le grand saut dans une division nationale de la NASCAR et choisit bien sur la Nationwide vu qu’avec un minimum de modification elle pourra mettre en conformité sa voiture de East Series avec le règlement quasi identique de la Nationwide. Elle trouve un sponsor, IGA, et engage sa Chevrolet #54 à Watkins Glen. Mais elle échoue en qualification. Elle n’était pas la plus lente mais fut éjectée de la grille de départ par une ribambelle de pilotes ayant recours à leur place provisionnelle…

Elle décide de remettre cela mais sur un ovale, pas d’autre choix de toute façon. Il s’agit de la 17ème course à Milwaukee. Cet ovale plat lui permet de faire modifier sa voiture de circuit routier en configuration « ovale ». Ce ne sera pas une voiture très performante mais elle espère avant tout se qualifier et engranger de l’expérience. Pour la qualification c’est réussit vu qu’il ny a que 41 pilotes pour 43 places. Elle met un point d’honneur à signer le 40ème chrono devant Elton Sawyer qui n’a visiblement pas forcé en qualif puisqu’il terminera la course en 2ème position. La course compte 250 tours et elle aura le mérite de la terminer en 31ème position à 13 tours du vainqueur du jour Dale Earnhardt Jr. Son programme prévoyait à la base encore les courses de Michigan, Dover et de l’IRP mais elle décide avec son sponsor de ne pas en faire d’avantage histoire de revenir à temps plein en 1999 pour concourir pour le titre de rookie of the year. Mais entre temps IGA et même Coca-Cola la laisseront tomber alors qu’elle avait préparé une voiture spécifiquement pour Daytona, une Chevrolet #01 et avait déjà reçu l’assurance que CBS placerait une caméra embarquée dans sa voiture…

C’est une immense déception et elle se retire du monde de l’automobile suite à la vente de son matériel, bien obligée qu’elle était pour pouvoir payer ses factures. Elle trouvera bien un travail pour l’école de pilotage NASCAR à Charlotte puis pour l’écurie de Nationwide de D.K. Ulrich comme spotter jusqu’en 2000 avant de retourner vivre à Toronto. Elle travaillera pour différentes firmes, associations et même pour le comité olympique des sports d’hiver du Canada jusqu’en 2005.

En 2006 sa vie bascule et elle se lance dans un nouveau défi, survivre à une tumeur en phase terminale, elle du être hospitalisée pour suivre une lourde chimiothérapie…

Ses statistiques en NASCAR sur racing-reference.info : http://www.racing-reference.info/driver/teasdka01

ff

Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses