07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     




Un peu d’histoire: (8) L’incroyable victoire de Butch Leitzinger

Ce n’est pas courant que la NASCAR K&N Pro Series East soit mise en avant sur stockcar-world.com pourtant cette histoire est aussi incroyable qu’improbable et seule la NASCAR peut nous offrir de telle situation dans le monde du sport automobile.

Aujourd’hui il va être question de relater la victoire obtenue par Butch Leitzinger sur le circuit routier de Lime Rock en 1995. Les Burhnam Boilers / Dodge Dealers 200 étant la 21ème et avant dernière course de la saison en East Series. Mais qui après report allait finalement devenir la 22ème et dernière course. Une victoire construite sur 22 jours justement ! Les chiffres ne mentent pas cela, devait être écrit quelque part !

 dd

La Ford durant les essais libres.

Pourtant l’histoire débuta mal pour Butch Leitzinger en ce vendredi 13 octobre 1995 car lors de la seconde séance d’essai libre alors qu’il figure en haut de la feuille des chronos il entend un drôle de bruit sous son capot moteur. A peine le temps de rentrer au ralenti au garage pour constater que le moteur vient de rendre l’âme. Dans sa petite écurie c’est le désarroi car il ne possède pas de moteur de rechange et la qualification a lieu dans moins d’une heure. « J’ai cru à ce moment là que le week-end était terminé pour nous » déclara Leitzinger.

Mais en NASCAR il y a une solidarité que l’on ne retrouve pas forcément, voir très rarement ailleurs dans le monde du sport automobile de haut niveau. Dave Dion, qui lui aussi pilote une Ford, lui prête son moteur de réserve ce qui va permettre à Leitzinger de participer à la course qualificative réunissant tout les pilotes n’ayant pas réussit à ce qualifier (parmi les 34 premiers). Dans le cas de Butch c’est tout simplement du au fait qu’il n’a pas roulé en qualif, ses mécaniciens travaillant dur pour faire l’échange de moteur.

La course qualificative se déroule le lendemain matin, le samedi 14 octobre sur 15 tours. Leitzinger démarre dernier et va connaître un début de course très difficile. Il faut dire que seul les deux premiers décrochent leur billet d’entrée pour les Burnham Boilers / Dodge Dealers 200 qui auront lieu dans l’après midi le même jour alors durant les neufs premiers tours Leitzinger part en tête-à-queue à deux reprises suite à des contacts avec ses adversaires, moins rapide que lui mais qui tentent de résister au maximum à ses attaques ! Sa Ford Thunderbird perd des morceaux de carrosserie, les roues frottent et fument contre ce qu’il en reste. La tenue de route se fait difficile mais malgré tout il parvient à remonter le peloton et à tout juste deux tours de l’arrivée il dépasse Joe Bessey pour s’emparer de la 2ème et dernière place qualificative derrière Kim Baker. Finalement les officiels décideront de repêcher Bessey en lui offrant la provisionnelle que se réservait le promoteur de la course en accord avec la direction de la NASCAR East Series. Ils seront donc 37 au départ.

Par une bizarrerie du règlement de l’époque suite au repêchage de Bessey, le fait pour Kim Baker d’être le vainqueur de la course qualificative ne lui donne pas comme la logique le voudrait la 35ème position sur la grille mais la 37ème derrière Joe Bessey (35ème) et Leitzinger (36ème) en raison du classement des propriétaires.

Butch déclara en sortant de sa voiture, ou plutôt de son épave : « Je n’oublierai jamais l’expression sur le visage de mes mécaniciens quand je suis sorti de la voiture après la course. Il ne restait pas un centimètre de carrosserie intacte, les suspensions étaient affaissées, une jante était cassée, bref la voiture était en piteux état ! ».

Par chance pour Leitzinger la pluie va commencer à tomber si fort que la course n’aura finalement pas lieu. De plus impossible de la reporter le lendemain car il y a d’autres courses de prévues, dont une d’endurance. Les officiels vont décider de reporter la course au samedi suivant le 28 octobre.

 dd

La Ford après la course qualificative !

Mais pour le 28 octobre la voiture (châssis et carrosserie) est remise en état mais le moteur n’a pu être réparé faut d’avoir reçu de chez Ford les pièces nécessaires.... Dave Dion ayant de plus récupéré son moteur au terme du week-end précédent. Leitzinger fait quand même le déplacement en espérant que Dion lui prêtera de nouveau un moteur mais pas de chance Dion a décidé de faire l’impasse par manque de logistique sur la course de Lime Rock pour mieux se préparer pour la course qui a lieu le lendemain dimanche 29 octobre sur l’ovale de Thompson et qui devait être en principe la finale de la saison. Mais Dame Nature va de nouveau donner un coup de pouce à Leitzinger en arrosant durant tout le samedi la piste de Lime Rock sous des trombes d’eau. Comme le manufacturier de pneus de l’époque, McCreary ne propose pas de gomme pour ses conditions climatiques en NASCAR East, les officiels n’ont d’autre choix que de reporter de nouveau la course au samedi suivant c’est-à-dire le 4 novembre ce qui fera de Lime Rock la finale de la saison 1995.

Le 4 novembre quand les pilotes reviennent à Lime Rock pour enfin disputer la course sous un ciel plus clément Butch Leitzinger est prêt. Son moteur ayant été remis à neuf entre temps.

Il va d’ailleurs se montrer d’une incroyable efficacité en remontant de la 36ème à la 6ème position en à peine 11 tours. Il faut dire la tâche lui a été un peu facilitée suite au forfait de quatre pilotes  (Rick Bell, Dale Quarterley, Brad Bennett et Rick Bye) mieux qualifié que lui à l’origine mais qui ne sont pas revenu participer à la course. La course est à ce moment là ralentie par un drapeau jaune. Mais par la suite Leitzinger va poursuivre sa remontée au volant de sa Ford #91. Au 28ème tour, il dépasse dans la ligne droite principale le leader et poleman Lou Rettenmeier qui vient de casser son axe de transmission en réaccélérant en sortie de virage. Mais la victoire n’est pas acquise pour autant car lors du drapeau jaune pour dégager la voiture de Rettenmeier il décide au 31ème tour de passer par les pits pour changer ses pneus mais ne voit pas le drapeau rouge agité par le commissaire signifiant que la pitlane est fermée à ce moment là. La pénalité tombe et Leitzinger devra redémarrer à l’arrière du peloton des voitures encore dans le tour du leader. Leitzinger délcara : « Mon sang n’a fait qu’un tour à ce moment là, j’étais vraiment très en colère et énervé ». Il repart en 20ème position mais à la mi course il pointe déjà dans le top10. Sa Ford toute blanche se fraye un passage parmi les autres voitures plus colorées comme si elle ne concourrait pas dans la même catégorie. A 30 tours de l’arrivée il se calle derrière le 2ème de la course Kim Baker qui lui aussi a fait une très belle remontée depuis sa dernière position sur la grille de départ mais cette position il l’a doit plus à sa stratégie qu’à sa pointe de vitesse même s’il fait partie des meilleurs en piste ce jour là. Butch va mettre 6 tours pour parvenir à trouver l’ouverture. Il va ensuite très vite remonter sur le leader Jerry Marquis et à pile 20 tours de l’arrivée il parvient à reprendre la tête de la course et ne lâchera plus cette position jusqu’au baisser du drapeau à damier au 82ème tour. Victoire avec 1.2 sec d’avance sur Marquis. Butch disant : « C’est la victoire qui me satisfait le plus de toute ma carrière. Une des plus grandes raisons de ma satisfaction est de voir l’énergie incroyable que toute mon équipe a produite durant ses trois semaines pour surmonter les coups du sort et au final en sortir vainqueur. Nous avons produit une performance de très haut niveau et il serait malvenu de ne pas laisser éclater notre joie ».

Après sa déconvenue ici même de 1993 où après s’être qualifié 4ème il avait cassé son moteur durant les tours de chauffe et n’avait pu prendre le départ, il avait obtenu la victoire en 1994 avec un moteur malade puisqu’alors en tête à 20 tours de l’arrivée il avait cassé un cylindre, terminant la course vaille que vaille sur 5 cylindres (à l’époque en East on roulait avec des moteurs 6 cylindres) Butch Leitzinger allait faire l’année suivante en 1996 la passe de trois mais avec beaucoup plus de facilité puisque pour une fois il n’allait pas rencontrer de problème mécanique !

A bientôt pour une nouvelle histoire sur la NASCAR ! 

Pour visualiser le résultat complet de cette course mais aussi connaître les statistiques de Leitzinger en NASCAR cliquez sur le lien suivant:

http://www.racing-reference.info/race/1995-22/E

ddd

Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses