07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     




BRICKYARD 400 1994

dd

 

 

En 1994, le circuit d’Indianapolis se prépare à recevoir et ce pour la première fois une épreuve autre que ses fameux 500 miles et qui plus est de la NASCAR. Mais comment en est-on arrivé là ? Wilbur Shaw, double vainqueur à Indianapolis et président du circuit avait déclaré en 1950 au magazine Speed Age que jamais les stock-cars rouleraient ici. Puis dans les années soixante, Bill France Sr et le propriétaire du circuit d’Indianapolis Tony Hulman en avaient discuté mais sans suite car Tony estimait que des voitures de stock cars n’avaient pas leur place dans ce temple de la vitesse. Que cela serait tout simplement une erreur aussi bien pour le prestige du circuit que pour la NASCAR. Fin du premier acte. Tout recommença en 1989 après la victoire du Brésilien Emmerson Fittipaldi aux 500 miles. L’année suivante, c’est le Hollandais rie Luyendick qui réussit cet exploit. La Bill France Jr (fils de Big Bill France) contacte le petit fils de Hulman et actuel propriétaire de la piste, Tony George. Mais George aime la tradition et dira lors d’une conférence de presse que le circuit d’Indy à une tradition de la monoplace depuis 80 ans et qu’il ne voyait pas l’intérêt à ce que des stock-cars viennent y courir. Bill Jr lui répondra que sur les dix dernières années, c’est la NASCAR qui a le plus progressé en terme d’audience TV et que celle-ci dépasse largement les courses d’IndyCar. Mais un homme sera les réunir autour d’une table pour en discuter, John Cooper. Ce dernier est commissaire exécutif et sert à la fois les intérêts du circuit de Daytona et d’Indianapolis. La réunion est secrète mais au final il en résulte la décision en cette fin d’année 1991 de faire courir les voitures de la Winston Cup à Indianapolis pour une épreuve de 400 miles, les Brickyard 400. Bill Jr est content car cela va encore crédibiliser plus son sport aux yeux des fans du monde entier et Tony est heureux car il se rend compte que ce seront au minimum 300 mille places de plus qu’il vendra et donc autant d’argent dans les caisses. En 1992 (22 et 23 juin) et 1993 (16 et 17 août), deux séances d’essais seront organisées permettant ainsi d’évaluer les performances des voitures de la Cup sur cette piste. C’est en juin 1993, après la deuxième séance de test que la date des Brickyard 400 est dévoilée. Ce sera le 6 août 1994.

Il n’aura fallu que 12 heures le 1er septembre 1993 pour que les 300 mille places soient vendues !!! Ce qui en fera la plus grande affluence de l’histoire de la NASCAR.

89 voitures sont engagées pour cette épreuve !!! Mais même après les différents forfaits, ils seront 85 à prendre part aux essais ce qui en fait le record absolu d’une course de la Winston Cup. Les séances libres n’entrant pas en lice pour établir les records car elles sont considérées comme non officielles, nous allons commencé ce fabuleux week-end par les qualifications. Et quelle qualification car le nombre d’engagés est si important qu’elles se disputeront sur 2 jours (4 et 5 août 1994). Il n’y aura comme d’habitude que 43 places sur la grille… Donc les 42 non qualifiés pourraient presque remplir une seconde grille !

 gg 

H.B. Bailey attend patiemment que la piste soit sèche pour tenter sa qualification.

Il restera à jamais le premier détenteur du record officiel de la piste.

Un homme dans l’histoire : H.B. Bailey, il est en effet le premier après tirage au sort à avoir tenté sa qualification. Il est donc le détenteur du premier record officiel de la piste.

Le 4 août 1994 à 15h01, H.B prend la piste à bord de sa Pontiac #36 et établit son meilleur des deux tours lancé à une vitesse de 152.669 mph (58,951 sec). Rappelons que le record officieux est détenu par Bill Elliott en 1992 à 168.767 mph. Pour Bailey c’est évidemment insuffisant et il retentera sa chance le second jour. Mais son record sera battu 5 fois (Derrike Cope en 168,634 mph ; Dale Jarrett en 169.661 mph ; Brett Bodine en 170.084 mph ; Dale Earnhardt en 171.726 mph) pour enfin le voir établit par…

Le premier poleman sera Rick Mast qui pourtant est le 13ème à s’élancer réalisera la pole à la vitesse de 172.414 mph soit 52,200 secondes pour parcourir les 2,5 miles du circuit. Mast pilote une Ford Thunderbird de l’écurie de Richard Jackson et équipée des pneus Hoosier. Mais Mast n’est pas une vraie star de la discipline et ouf car Dale Earnhardt partira 2ème à seulement 229 millièmes.

Cette épreuve à aussi attirer des pilotes à la recherche du prestige. C’est le cas de Danny Sullivan (pilote IndyCar et vainqueur à Indy) qui prendra part ici à son seul départ en carrière en Cup.  L’australien Geoff Brabham se qualifiera aussi et l’on verra également le retour à la compétition du grand A.J. Foyt (qualifié aussi).

Pendant les qualifications, pas moins de 32 pilotes frotteront le mur extérieur et 4 d’entre eux seront victimes d’un gros crash. Si Joe Nemechek aura lors de la première séance libre eut l’honneur d’être le premier à faire un tête-à-queue, c’est Robert Sprague qui aura lui la « chance » d’être le premier accidenté officiellement reconnu. Le 5 août à 16h00, il détruira sa Ford Thunderbird modèle 1993 #91w dans le mur du virage 1. Le choc est effroyable et le pilote restera inconscient de longues minutes. Le Dr Henry Bock, arrivé sur place émit de gros doutes quant à sa possibilité de s’en sortir. Après avoir été transporté par hélicoptère au Methodist Hospital of Indianapolis, il s’en sortira heureusement. Cet accident lui coûtera cher car il lui faudra 2 ans avant de revenir à la compétition.

Le 6 août 1994, la parade des pilotes débute à 11 heures du matin, la foule est immense car en plus des 300 mille place assises des tribunes, l’infield compte pas moins de 40 à 50 mille personnes !

Il est 12h10 quand Mary Fendrich Hulman annonce : « Gentlemen, start your engines ! ». La course commence.

Lentement les 43 pilotes prennent la piste derrières les pace-cars pour les 4 tours de mise en route. A chaque tour, un pace-car s’éfface, cela paraît interminable car la vitesse est de 60 mph. Enfin, le dernier pace-car piloté par Elmo Langley prend la direction de la voie des stands et lentement dans un immense silence les 43 pilotes dirigé par Rick Mast approche du starter qui enfin agite le drapeau vert, les moteurs vrombissent en même temps que la foule exalte. L’histoire est en marche.

 

ff 

Rick Mast s’envole lors du départ.

Départ avec Rick Mast qui garde le commandement de la course après un envol stupéfiant, il fait honneur à ses fans mais il sait que cela sera dur car ses pneus Hoosier sont très bons sur 2 tours mais ne tiennent pas bien la distance. La meute se rapproche très vite et dès le virage 2 du 2ème tour, le jeune Jeff Gordon, originaire de l’Indiana, fait se lever tous les spectateurs car il prend la tête. Mast dégringole dans le classement et se retrouve 8ème au 4ème passage.

4ème tour et premier drapeau jaune car la vitre arrière droite de Danny Sullivan s’est détachée et s’envole à une douzaine de mètre de haut. En retombant, la vitre en lexan est pulvérisée par plusieurs pilotes qui ne peuvent l’éviter. Harry gant crève un pneu et Mike Chase abîme son bras de transmission en roulant dessus. Dale Earnhardt en profite pour ravitailler et ajuster son châssis. Sullivan restera 5 tours au stand pour changer la vitre. En effet les officiels ne voudront pas le laisser repartir sans que cet élément ne soit ré installer.

 

gg 

Dale Earnhardt aura tenté le coup d’une stratégie différente…

Restart  avec dans l’ordre : Jeff Gordon, Mast, Geoff Bodine, Bobby Labonte, Bill Elliott,… Notons la remontée d’Ernie Irvan qui au 7ème tour est revenu 8ème après s’être élancé 17ème.

12ème tour et deuxième yellow car Jimmy Spencer, Mr Excitment, crève son pneu avant droit et tape le mur dans le virage 3. Spencer sort seul de l’épave de sa Ford mais il souffre de son poignet (déjà blessé cette année à North Wilkesboro), c’est l’abandon et direction l’hôpital. C’est le retour de Sullivan en piste. Restart avec un ordre inchangé pour les 5 premiers, seul Brett Bodine à dépasser Ricky Rudd pour la 6ème place. Si Jeff Gordon mène la course, un pilote le suit sans la moindre difficulté, ce qui est même une surprise car il est équipé de pneus Hoosier, c’est Geoff Bodine, ce dernier à une Ford magnifiquement réglée et dans le 24ème tour prend l’aspiration de Jeff dans la ligne droite arrière et le dépasse. Gordon voit ses pneus GoodYear cloqués. Gordon suivra Bodine à distance pendant qu’Elliott après avoir passé Mast qui était bien revenu, remontera lentement sur lui. Cette fois Mast perd la course car entre le 24ème et le 27ème tour, il perd 7 places. Et Dale Earnhardt ? Il remonte méthodiquement et au 30ème tour est 22ème, il est dans une situation d’attente et ne prend aucun risque. 

ff

Dale Jarrett mène le peloton de chasse composé de Shepherd, Martin,

Sacks et un peu plus loin Michael Waltrip.

Premier ravitaillement sous drapeau vert entre les 32 et 33ème tours. C’est Michael Waltrip (14ème) qui est le premier à rentrer. Jeff Gordon, alors 2ème stoppe à son tour une boucle plus tard mais alors que la vitesse est limitée à 55 mph dans la voie des stands qui est particulièrement longue donc très pénalisante, Jeff voit son arrêt mal se passer. Sa roue avant gauche ne veut pas se retirer et il restera arrêté 26 secondes. Geoff Bodine se permet le luxe de ravitailler en dernier. Bill Elliott mène un tour, puis Todd Bodine et encore Greg Sacks. La tactique de Dale Earnhardt paye car il prend la tête au 38ème tour mais il comptait sur un drapeau jaune qui ne viendra pas et voit contraint de ravitailler au 40ème tour. Lake Speed et Harry Gant vont se relayer au commandement ce qui est remarquable car ils se sont élancés avec des provisionnelles. Rappelons que Gant avait eu un pneu crevé en début de course.

Au 45ème tour, le top 5 est le suivant : Spedd, Foyt (à la plus grande joie du public), Gant, Jimmy Hensley et Brabham. Mais Foyt ralentit car il est en panne d’essence mais parvient à regagner son stand. Voilà donc Jeff Gordon reprendre le leadership au 48ème tour après l’arrêt décalé des leaders. Il précède Geoff Bodine et Elliott. Hensley est le premier à un tour au 50ème passage, sa stratégie ne fut pas payante. Brabham est un excellent 4ème mais Rusty Wallace et Todd Bodine le dépasse au 55ème tour. Earnhardt est revenu 12ème au 60ème passage. A ce moment ils ne sont plus que 28 dans le tour du leader. Les leaders ravitaillent de nouveau au 71ème tour. Jeff Gordon rentre au stand trop lentement et ne voit pas Geoff Bodine se porter à sa hauteur et au moment ou Jeff tourne sur la gauche pour s’arrêter à son stand, il s’accroche avec Bodine. Son spotter ne lui ayant rien dit… Gordon doit faire une marche arrière pour se mettre dans les marques de son pit box. Il fait fumé la gomme en repartant. Greg Saks refait l’intérim en tête de la course mais rendra son bien à Jeff Gordon au 73ème tour. Gordon en plein trafic, vole littéralement sur la piste et établit le record du tour en course au 68ème passage en 170.674 mph. Cela l’aurait placé 6ème sur la grille de départ ! Earnhardt est 4ème avant son arrêt.  Elliott suit Gordon et Bodine en 3ème position mais se plaint à sa radio de ressentir une vibration croissante. L’usure de ses pneus accentuant le phénomène. L’avant gauche frotte sur la carrosserie. Harry Gant rate son pit stop en embarquant le cric de son jackman et Mark Martin doit rentrer au garage car il a perdu un cylindre et son embrayage lui joue des tours.

81ème tour, 3ème drapeau jaune car un débris est signalé dans le virage 4. Les leaders en profitent pour ravitailler de nouveau. Gordon en tête mais pour Geoff Bodine, les ennuis continuent car il loupe son emplacement et décide de continuer.

Pour le restart, Geoff Bodine mène devant Sterling marlin qui ne s’est pas arrêté non plus. Gordon est 3ème mais virtuel leader. Au 90ème tour Gordon tente une première manœuvre de dépassement sur Bodine après avoir passé Marlin. Cela échoue mais ce n’est que partie remise.

95ème tour et 4ème yellow pour le crash  dans le virage 1 de Mike Chase et de Dave Marcis. Il se battait pour la 31ème place côte à côte quand ils se sont touchés. Marcis s’en va terminer sa course dans l’herbe du virage 2 et Chase reste encastré dans le muret.

Les leaders en profitent pour stopper ce qui fait le plus grand bien à Geoff qui était limite au niveau carburant. Brett Bodine bien aidé par les mécanos de son écurie (King Racing) se retrouve en tête devant Bodine et Darrell Waltrip. Jeff est 4ème suivit par Wallace, Irvan, Elliott,… Le drapeau jaune est relativement long car les secouristes ont eu difficile à extraire Mike Chase de l’épave de sa Chevrolet. Il ira faire des radios à l’hôpital car il se plaint de douleur à la nuque. 

 ff

Les épaves de Dave Marcis (#71) et de Mike Chase (#58) sont évacuées par les commissaires de piste.

Au restart au 100ème tour, Geoff Bodine tente tout de suite de dépasser son frère Brett mais ce dernier ne l’entend pas de cette oreille et résiste. Virage 1 puis virage 2, ils sont côte à côte. Geoff bénéficie d’une meilleure vitesse de pointe et prend l’avantage par l’extérieur dans la ligne droite arrière. Mais au freinage du 3ème virage, Brett tente de repasser. Geoff résiste mais son frère perd légèrement le contrôle de sa Ford et tape l’arrière gauche de Geoff. Ce dernier ne peut maîtriser et part en tête-à-queue et va écraser l’avant de sa Thunderbird dans le mur. Darrell Waltrip et Jeff Gordon l’évite de justesse l’un à gauche l’autre à droite. Mais Jarrett n’aura pas cette chance et percute Bodine. Foyt sera légèrement impliqué dans l’accident en frottant son pneu arrière gauche sur le pare choc avant de Jarrett en pleine glissade.

 

ff 

Brett Bodine pousse son frère Geoff : acte I.

 gg 

Brett Bodine pousse son frère Geoff : acte II.

 hh

 

 

Brett Bodine pousse son frère Geoff : acte III.

 gg

 

La pagaille qui en résulte.

Brett Bodine prend la tête. Le pire c’est que les deux frères vont après la course se battre par média interposé. Brett disant qu’il regrettait d’avoir poussé son frère mais qu’il n’y était pour rien et Geoff criant au scandale et appelant les officiels de la NASCAR à sanctionné Brett qui d’après lui l’aurait poussé volontairement !

Restart au 105ème tour et directement Jeff Gordon prend la première place à Brett et creuse l’écart et Brett loupant une vitesse se retrouve 4ème. La course est tranquille et seul le 124ème sera animé par le dépassement de Rusty Wallace sur Ernie Irvan pour la 2ème position. Un tour après c’est Elliott qui prend la 4ème place à Brett.

Il reste 28 tours quand les leaders ravitaillent et Jeff Gordon est le premier à le faire. Pourquoi car Jimmy Hensley et Geoff Brabham s’accrochent. Brabham est partit en toupie dans le virage 1 et quand il retraverse la piste se fait percuter légèrement par Hensley. Si Brabham abandonne, Hensley lui peut rentrer aux stands pour réparer.

Rusty Wallace et le Penske racing South ayant été les plus rapides dans les stands, il est logique de le retrouver premier pour le restart au 135ème tour. Si Wallace s’élance le mieux, Jeff est beaucoup plus rapide et le dépasse par l’intérieur dans le 3ème virage. Mais au 139ème tour, Wallace qui ne s’avoue pas vaincu retente une manœuvre de dépassement par l’intérieur, seulement il glisse et emmène Gordon très à l’extérieur ce qui profite à Ernie Irvan qui prend le commandement. Au 145ème tour Jeff reprend son bien face à Irvan. La menace Wallace a disparue. C’est donc une bataille à deux à laquelle les spectateurs assistent. 

 gg

Restart avec Rusty Wallace qui fait l’intérieur à Jeff Gordon sous le regard d’Ernie Irvan.

Il reste 10 tours et Irvan mène la danse face à un Jeff Gordon très motivé devant son public. Il tente plusieurs fois de le dépasser mais Irvan ferme toutes les portes. Au 155ème tour, il y parvient enfin dans le virage 3 et creuse un petit écart qui sera suffisant pour franchir en vainqueur la ligne d’arrivée des premiers Brickyard 400 de l’histoire ! Le pauvre Ernie crèvera un pneu à 2 tours du but et finira 17ème à 1 tour. Le deuxième n’est autre que Brett Bodine.

Le tour d’honneur de Gordon est incroyable, la foule crie (à l’époque) de joie de voir le p’tit gars de l’Indiana gagner à la maison. Il ira embrasser les briques et recevra un chèque de $613,000. La plus grosse somme de l’histoire (avant l’envolée des millions de dollars de Daytona). Pour Gordon, c’est la 2ème victoire de s carrière.

  gg

Jeff Gordon franchit la ligne en vainqueur. Remarquez les traces de son contact avec Geoff Bodine.

Cette course restera à jamais une des grandes dates de la NASCAR. Aujourd’hui elle est avec les Daytona 500, la course à gagner pour recueillir argent et prestige et vaut presque autant dans le cœur des fans qu’un titre de champion.

Voilà les tableaux complets des essais et de la course :

1) les essais qualificatifs (temps combiné des deux séances du 4 et 5 août 1994)

Pos.

Pilote

Marque

Sponsor

Pneu

Temps en seconde

Vitesse en mph

1

1

Rick Mast

Ford

Big Foot/Skoal Racing

H

52,200

172.414

2

3

Dale Earnhardt

Chevrolet

GM Goodwrench

G

52,409

171.626

3

24

Jeff Gordon

Chevrolet

DuPont

G

52,593

171.125

4

7

Geoff Bodine

Ford

Exide Batteries

H

52,637

170.982

5

22

Bobby Labonte

Pontiac

Maxwell House Coffee

G

52,695

170.794

6

11

Bill Elliott

Ford

Budweiser/Amoco

G

52,836

170.338

7

26

Brett Bodine

Ford

Quaker State

G

52,915

170.084

8

10

Ricky Rudd

Ford

Tide

G

52,962

169.933

9

4

Sterling Marlin

Chevrolet

Kodak

G

53,014

169.766

10

6

Mark Martin

Ford

Valvoline/Reese’s

G

53,038

169.690

11

21

Morgan Shepherd

Ford

Citgo Petroleum

G

53,039

169.686

12

2

Rusty Wallace

Ford

Miller Genuine Draft

G

53,040

169.683

13

77

Greg Sacks

Ford

U.S. Air/Jasper Engines

H

53,042

169.677

14

18

Dale Jarrett

Chevrolet

Interstate Batteries

G

53,047

169.661

15

30

Michael Waltrip

Pontiac

Pennzoil

G

53,070

169.587

16

71

Dave Marcis

Chevrolet

Terramite Constructions & Equipments

G

53,093

169.514

17

28

Ernie Irvan

Ford

Texaco/Havoline

G

53,112

169.453

18

07

Geoff Brabham

Ford

Kmart

G

53,157

169.310

19

9

Rich Bickle

Ford

Orkin Pest Control

H

53,187

169.214

20

23

Hut Stricklin

Ford

Camel Cigarettes/Smokin’ Joe’s

G

53,234

169.065

21

5

Terry Labonte

Chevrolet

Kellogg’s

G

52,927

53,389

170.046

168.574

22

43

Wally Dallenbach Jr

Pontiac

STP

G

52,953

problème mécanique

169.962

problème mécanique

23

25

Ken Schrader

Chevrolet

Kodiak

G

53,055

DNF

169.635

DNF

24

55

Jimmy Hensley

Ford

Bondo/Mar-Hyde

G

53,100

53,627

169.492

167.826

25

75

Todd Bodine

Ford

Factory Stores of America

G

53,130

53.575

169.396

167.989

26

99

Danny Sullivan

Chevrolet

Corporate Car of Indy

G

53,187

53,777

169.214

167.358

27

17

Darrell Waltrip

Chevrolet

Western Auto

G

53,196

53,444

169.186

168.401

28

14

John Andretti

Chevrolet

Bryant Heating & Cooling/Byrd’s Cafetaria

G

53,197

53,569

169.182

168.008

29

51

Jeff Purvis

Chevrolet

Country Time

H

53,253

53,598

169.005

167.917

30

41

Joe Nemechek

Chevrolet

Meineke Muffler

H

53,258

DNA

168.989

DNA

31

98

Jeremy Mayfield

Ford

Fingerhut

G

53,260

53,537

168.982

168.108

32

40

Bobby Hamilton

Pontiac

Kendall Oil

G

53,265

53,694

168.966

167.616

33

31

Ward Burton

Chevrolet

Hardee’s

H

53,286

DNA

168.900

DNA

34

27

Jimmy Spencer

Ford

McDonald’s

G

53,289

DNA

168.890

DNA

35

44

Bobby Hillin Jr

Ford

Buss Fuss

H

53,321

54,429

168.789

165.353

36

42

Kyle Petty

Pontiac

Mello Yello/Kendall Uniden

G

53,336

54,140

168.742

166.236

37

16

Ted Musgrave

Ford

Family Channel

G

53,358

53,505

168.672

168.209

38

8

Jeff Burton

Ford

Raybestos Brakes

H

53,358

DNA

168.672

DNA

39

02

Derrike Cope

Ford

Children’s Miracle Network

H

53,370

DNA

168.634

DNA

40

50

A.J. Foyt

Ford

Copenhagen

G

53,382

53,928

168.596

166.889

41

15

Lake Speed

Ford

Quality Care

G

Provisionnelle

53.598

53,435

Provisionnelle

167.917

168.429

42

33

Harry Gant

Chevrolet

Gas America/Skoal bandit

H

Provisionnelle

53,921

53,561

Provisionnelle

166.911

168.033

43

58*

50w

50w

Mike Chase

Chevrolet

Tyson Foods

H

Provisionnelle

56,298

54,115

Provisionnelle

159.864

166.312

44

39

Joe Ruttman

Chevrolet

Pedigree for Dogs/Marsh

H

54,341

53.385

165.621

168.587

45

32

Dick Trickle

Chevrolet

Skybox International

G

54,143

53,419

166.226

168.479

46

20

Randy LaJoie

Ford

Fina Oil & Chemical

G

53,817

53,444

167.233

168.401

47

59

Jim Sauter

Ford

Detail C-P Herbicide

G

53,920

53,506

166.914

168.205

48

29

Steve Grissom

Chevrolet

Channellock/DuPont

H

53,620

53,519

167.848

168.165

49

88

Davy Jones

Ford

Jasper Engines

H

53,653

53,532

167.745

168.124

50

61w

Rick Carelli

Chevrolet

Total Petroleum/Pepsi/Chesrown Auto Group

H

53,796

53,611

167.299

167.876

51

92w

John Krebs

Chevrolet

Channellock

H

54,323

53,678

165.676

167.666

52

34

Bob Brevak

Ford

Scaffidi Motors/Mid States Hydraulics

H

54,358

53,709

165.599

167.570

53

60

Gary Bettenhausen

Chevrolet

Pinnacle Motorsports/Home Shopping Club

G

54,558

53,812

164.962

167.249

54

52

Brad Teague

Ford

Means Racing/Bender Plastics

G

54,070

DNA

166.451

DNA

55

90

Mike Wallace

Ford

Heilig-Meyers

G

53,569

 (annulé auto non conforme)

54,087

168.008 (annulé auto non conforme)

166.399

56

54

Robert Pressley

Chevrolet

Manheim Auctions

H

54,148

54,224

166.211

165.978

57

81w

Jeff Davis

Ford

Van-K Wheels/SBI Specialty Blanks/SRS Specialty Rim Supply

H

55,571

54,437

161.955

165.329

58

57

Bob Schacht

Ford

Kenova

H

54,550

DNA

164.986

DNA

59

76w

Ron Hornaday Jr

Chevrolet

Spears Manufacturing

H

54,726

54,633

164.456

164.736

60

65

Jerry O’Neil

Chevrolet

X-1R

H

54,647

DNA

164.693

DNA

61

00w

Scott Gaylord

Ford

Oliver gravity Separators

H

55,458

54,681

162.285

164.591

62

67

Ken Bouchard

Ford

Cunningham Racing

G

54,700

DNA

164.534

DNA

63

47

Billy Standridge

Ford

Standridge Auto Parts

H

54,200

(annulé auto non conforme)

55,000

166.052

(annulé auto non conforme)

163.636

64

12

Tim Steele

Ford

Straight Arrow

G

53,864

(annulé auto non conforme)

55,284

167.087

(annulé auto non

conforme)

162.796

65

36w

Rich Woodland Jr

Chevrolet

Woodland Duck Farms of So. California

H

57,894

55,300

155.457

162.749

66

04w

Hershell McGriff

Ford

Beverly/Citgo

G

57,159

55,402

157.159

162.449

67

56

Jerry Hill

Chevrolet

Bell Motor Company

H

56,443

55,591

159.453

161.897

68

59

Andy Belmont

Ford

Metal Arrester

H

56,467

55,666

159.385

161.679

69

36

H.B. Bailey

Pontiac

Almeda Auto Parts

H

58,951

55,994

152.669

160.732

70

84

Norm Benning

Oldsmobile

84 Lumber Co.

H

56,236

DNA

160.040

DNA

71

58w

Wayne Jacks

Pontiac

Imperial Palace/DuPont Paint

H

56,535

(annulé auto non

conforme)

56,710

159.193

(annulé auto non

conforme)

158.702

72

79

Doug French

Chevrolet

ABP

H

58,183

DNA

154.684

DNA

73

41w

Steve Sellers

Ford

Sacramento/Coca-Cola

H

58,795

DNA

153.074

DNA

74

48

James Hylton

Pontiac

Rumple Furniture Co./Kenova

G

60,291

DNA

149.276

DNA

75

19

Loy Allen Jr

Ford

Hooters

H

DNF

54,022

DNF

166.599

76

09

Stan Fox

Chevrolet

Delta Faucets

H

DNF

54,680

DNF

164.594

77

95w

Lance Wade

Ford

J.R. Edgett Excavating

H

DNF

55,241

DNF

1962.922

78

91w

Robert Sprague

Ford

Bay Cities Motorsports

H

DNF

DNA (1ère)

DNF

DNA (1ère)

79

48w

Jack Sellers

Chevrolet

Bear Automotive/Coca-Cola

H

DNF

DNA (1ère)

DNF

DNA (1ère)

80

82

Charlie Glotzbach

Ford

Adesa Auto Auction

G

DNF

DNA (1ère)

DNF

DNA (1ère)

81

95

Ben Hess

Ford

Shoney’s Inn

G

DNF

DNA (1ère)

DNF

DNA (1ère)

82

90w

Joe Heath

Ford

Coors-Globe Marble & Tile

H

DNF

DNA (1ère)

DNF

DNA (1ère)

83

0

Delma Cowart

Ford

Masters Inn Economy

G

DNF

DNA (1ère)

DNF

DNA (1ère)

84

89

TBA*

Ford

TBA

G

DNA

DNA

85

62

TBA*

Ford

TBA

H

DNA

DNA

86

38

P.J. Jones**

Ford

American Racing/Eibach Springs

G

Forfait avant le WE

Forfait avant le WE

87

13

Kerry Teague***

Chevrolet

Linro

H

DNA crash

1ère séance libre

DNA crash

1ère séance libre

88

29w

John Krebs****

Chevrolet

Channellock

H

DNA propriétaire

DNA propriétaire

89

49w

Steve Sellers****

Ford

Sacramento/Coca-Cola

H

DNA prorpiétaire

DNA propriétaire

Légende du tableau :

En mauve les pilotes qualifiés le 4 août qui ont validé leur temps et qui n’ont donc pas roulé dans la deuxième séance de rattrapage sauf ceux ayant été recalé à l’inspection technique et donc ont vu leur temps annulé, en noir les pilotes qualifiés le 5 août lors de la deuxième séance, en vert les  pilotes ayant eu recours aux places provisionnelles, en rouge les pilotes non qualifiés et en bleu les pilotes et/ou écurie ayant déclaré forfaits ou n’ayant pas roulé.

NB : les numéros suivit de la lettre « w » indique les pilotes de la Winston West Series.

* TBA, ces deux écuries (#41 Mike Clark racing et #62 Henley Gray Inc.) ont déclaré forfait car elles étaient à la recherche de sponsors et/ou de pilotes payant.

** P.J. Jones n’a pu participé du fait du forfait de son écurie (Bill Stroppe Motorsports) avant le week-end

*** Kerry Teague a cassé son moteur dans la première séance libre et n’a pas pris part aux qualifications

**** John Krebs a changé d’écurie

**** Steve Sellers a changé d’écurie

58* Mike Chase a utilisé le numéro 50w lors des séances d’essais mais comme A.J. Foyt portait le numéro 50 et qu’ils se sont qualifiés tous les deux, Chase a du changer pour le 58 le jour de la course. C’est ainsi qu’il apparaît pour la grille de départ officielle.

G = GoodYear

H = Hoosier

DNF = Did not finish (n’a pas terminé) indique que le pilote n’a pu terminé son 1er tour lancé lors de la deuxième séance qualif et si un temps et une vitesse sont indiqués en dessous cela signifie qu’il avait participé à la première séance de qualif. Toute tentative dans la seconde annule le temps ralisé dans la première.

DNA = Did not attempt (n’a pas participé)

DNA (1ère) indique que le pilote a fait la deuxième séance de qualif mais pas la première

Forfait avant le week-end indique l’annulation du team et du pilote avant la première séance libre du vendredi.

 2) la course du 6 août 1994

NASCAR Winston Cup Series 1994

Course/Date

19/36, le 6 août 1994

BRICKYARD 400

INDIANAPOLIS MOTOR SPEEDWAY (2,5 miles asphalté situé à Indianapolis en Indiana)

Pole

Rick Mast en 172.414 mph soit 52,200secondes

Vitesse moyenne

131.977 mph (160 tours pour 400 miles)

Durée de la course

3 h. 01 min. 51 sec.

Marge d’avance

0,530 secondes

Changement de leader

21 pour 13 pilotes

Drapeaux rouges

0

Drapeaux jaunes

6 pour 25 tours (4-5 ; 12-15 ; 81-85 ; 95-99 ; 101-105 ; 131-134)

 

Fin

Sta

Pilote

Marque

Sponsor

Pts/

Bonus

Tours/

T. mené

Condition

Gain en $

1

3

#24

Jeff Gordon

Chevrolet

DuPont

185/10

160/93

A terminé

$613,000

2

7

#26

Brett Bodine

Ford

Quaker State

175/5

160/10

A terminé

$203,575

3

6

#11

Bill Elliott

Ford

Budweiser/Amoco

170/5

160/1

A terminé

$164,850

4

12

#2

Rusty Wallace

Ford

Miller Genuine Draft

165/0

160/4

A terminé

$140,600

5

2

#3

Dale Earnhardt

Chevrolet

GM Goodwrench

160/5

160/2

A terminé

$121,625

6

27

#17

Darrell Waltrip

Chevrolet

Western Auto

150/0

160/0

A terminé

$82,600

7

23

#25

Ken Schrader

Chevrolet

Kodiak

146/0

160/0

A terminé

$77,400

8

15

#30

Michael Wlatrip

Pontiac

Pennzoil

142/0

160/0

A terminé

$72,300

9

25

#75

Todd Bodine

Ford

Factory Stores

143/5

160/1

A terminé

$63,600

10

11

#21

Morgan Shepherd

Ford

Citgo Petroleum

134/0

160/0

A terminé

$67,350

11

8

#10

Ricky Rudd

Ford

Tide

130/0

160/0

A terminé

$57,100

12

21

#5

Terry Labonte

Chevrolet

Kellogg’s

127/0

160/0

A terminé

$57,500

13

37

#16

Ted Musgrave

Ford

Family Channel

129/5

160/2

A terminé

$52,800

14

9

#4

Sterling Marlin

Chevrolet

Kodak

121/0

160/0

A terminé

$49,000

15

41

#15

Lake Speed

Ford

Ford Quality Care

122/5

160/5

A terminé

$52,350

16

5

#22

Bobby Labonte

Pontiac

Maxwell House Coffee

115/0

160/0

A terminé

$43,800

17

17

#28

Ernie Irvan

Ford

Texaco/Havoline

117/5

159/11

A terminé

$52,000

18

13

#77

Greg Sacks

Ford

U.S. Air/Jasper

114/5

159/4

A terminé

$39,300

19

38

#8

Jeff Burton*

Ford

Raybestos Brakes

106/0

159/0

A terminé

$41,600

20

30

#41

Joe Nemechek*

Chevrolet

Meineke Muffler

103/0

159/0

A terminé

$36,650

21

35

#44

Bobby Hillin Jr

Ford

Buss Fuss

100/0

159/0

A terminé

$32,000

22

1

#1

Rick Mast

Ford

Big Foot/Skoal Racing

102/5

159/2

A terminé

$103,200

23

22

#43

Wally Dallenbach Jr

Pontiac

STP

94/0

159/0

A terminé

$32,300

24

32

#40

Bobby Hamilton

Pontiac

Kendall Oil

91/0

159/0

A terminé

$35,200

25

36

#42

Kyle Petty

Pontiac

Mello Yello/Kendall Uniden

88/0

159/0

A terminé

$39,000

26

31

#98

Jeremy Mayfield*

Ford

Fingerhut

85/0

158/0

A terminé

$29,100

27

39

#02

Derrike Cope

Ford

Children’s Miracle Network

82/0

158/0

A terminé

$26,000

28

28

#14

John Andretti*

Chevrolet

Bryant Heating & Cooling/Byrd’s Cafetaria

79/0

158/0

A terminé

$39,000

29

19

#9

Rich Bickle

Ford

Orkin Pest Control

76/0

157/0

A terminé

$24,000

30

40

#50

A.J. Foyt

Ford

Copenhagen

73/0

156/0

A terminé

$29,000

31

33

#31

Ward Burton*

Chevrolet

Hardee’s

70/0

155/0

A terminé

$23,500

32

24

#55

Jimmy Hensley

Ford

Bondo/Mar-Hyde

67/0

155/0

A terminé

$23,000

33

26

#99

Danny Sullivan

Chevrolet

Corporate Car of Indy

64/0

152/0

A terminé

$22,750

34

29

#51

Jeff Purvis

Chevrolet

Country Time

61/0

142/0

A terminé

$22,500

35

10

#6

Mark Martin

Ford

Valvoline/Reese’s

58/0

140/0

A terminé

$34,300

36

20

#23

Hut Stricklin

Ford

Camel Cigarette/Smokin’Joe’s

55/0

136/0

Rupture tuyau d’huile

$24,000

37

42

#33

Harry Gant

Chevrolet

Skoal Bandit

57/5

133/1

A terminé

$58,350

38

18

#07

Geoff Brabham

Ford

Kmart

49/0

127/0

Accident

$27,400

39

4

#7

Geoff Bodine

Ford

Exide Batteries

51/5

99/24

Accident

$45,600

40

14

#18

Dale Jarrett

Chevrolet

Interstate Batteries

43/0

99/0

Accident

$33,225

41

16

#71

Dave Marcis

Chevrolet

Terramite Constructions & Equipments

40/0

92/0

Accident

$21,825

42

43

#58

Mike Chase

Chevrolet

Tyson Foods

37/0

91/0

Accident

$21,825

43

34

#27

Jimmy Spencer

Ford

McDonald’s

34/0

9/0

Accident

$21,825

*Rookies

Informations sur la course

Affluence

300000 spectateurs dans les tribunes et entre 50000 et 60000 dans l’infield

Total des gains

$3,213,850

Météo

Très beau temps et température moyenne de 25°C, ciel légèrement nuageux

Drapeaux jaunes

N°1 : 4-5 (débris #99 perd vitre arrière droite) ; N°2 : 12-15 (#27 tape le mur dans le virage 3 pneu avant droit crevé) ; N°3 : 81-85 (débris virage 4) ; N°4 : 95-99 (#58 et #71 accrochage virage 1 et 2) ; N°5 : 101-105 (#7 et #18 accident virage 3. C’est le #26 qui pousse le #7. Aussi impliqué : #50) ; N°6 : 131-134 (#55 et #07 accident virage 1).

 

Leaders successifs

1-2 Rick Mast ; 3-24 Jeff Gordon ; 25-33 Geoff Bodine ; 34 Bill Elliott ; 35 Todd Bodine ; 36-37 Greg Sacks ; 38-39 Dale Earnhardt ; 40-41 Ted Musgrave ; 42-46 Lake Speed ; 47 Harry Gant ; 48/70 Jeff Gordon ; 71-72 Greg Sacks ; 73-80 Jeff Gordon ; 81-95 Geoff Bodine ; 96-105 Brett Bodine ; 106-131 Jeff Gordon ; 132-135 Rusty Wallace ; 136-139 Jeff Gordon ; 140-144 Ernie Irvan ; 145-149 Jeff Gordon ; 150-155 Ernie Irvan ; 156-160 Jeff Gordon

Meilleur tour en course

Jeff Gordon au 68ème tour en 170.674 mph

Meilleur rookie de la course

(Maxx Race Cards Rookie of the Race)

Jeff Burton

Nouveautés

-          Jeff Gordon remporte l’épreuve inaugurale d’Indianapolis (Brickyard 400). C’est sa 2ème victoire de l’année et sa 2ème en carrière.

-          Rick Mast fait la première pole de l’histoire d’Indy avec le record à la clef.

-          C’est la plus grande liste de pilotes engagés de toute l’histoire de la NASCAR avec 85. Si on compte le nombre de voitures cela fait 89.

-          Première course en carrière de Danny Sullivan et de l’Australien Geoff Brabham.

-          Plus grosse affluence en nombre de spectateurs de l’histoire de la NASCAR.

-          Plus gros gain en dollars distribué pour une course en NASCAR.

 

© nascar_vd 2004 www.stockcar-world.com

 

Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses