07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     




Un peu d'histoire : (3) L'horloge de Martinsville

ds

L'horloge de Martinsville

L’histoire de ce trophée est particulièrement croustillante et je vais vous la conter.

Le président du speedway de Martinsville, H. Clay Earles, discutait un jour de 1958 après une course avec Curtis Turner. Ils parlaient des trophées. Turner disait qu’il adorait en gagner et les exposer chez lui mais faute de place sur les meubles il devait les entasser dans son garage. Car les trophées étaient souvent grandioses en beauté mais aussi en taille. Les promoteurs rivalisant pour offrir le plus beau, le plus grand, le plus spécifique. Indianapolis et son Borg Warner Trophy étant sans doute le plus célèbre. Earles réfléchit pas mal à la question les années qui suivirent. Un jour qu’il passait à Ridgeway, petite ville de Virginie non loin du speedway de Martinsville, il vit l’enseigne d’un fabricant d’horloge. Il s’arrêta devant la salle d’exposition et fut émerveillé par la taille et la beauté (avec toutes ses parties dorées) d’une grande horloge. Il se renseigna auprès du fabricant et l’horloge coûtait $326 à l’époque. Soit près du triple du prix du trophée qu’il offrait habituellement au vainqueur. Qu’à cela ne tienne. Il décida de passer une commande pour une horloge avec une plaque d’identification précisant la date et l’évènement. Nous sommes en 1964.

Le 27 septembre 1964 à la fin de la course « Old Dominion 500 », Fred Lorenzen le vainqueur fut conduit sur la Victory Lane où trônait cette immense horloge. Il fut donc le premier à recevoir l’horloge en trophée. Lorenzen fut étonné mais enthousiaste. Depuis cette course et jusqu’à la victoire hier (le 30 mars 2008) de Denny Hamlin, c’est pas moins de 88 horloges qui ont été offerte. Mais que font les pilotes de ce trophée aux proportions démesurées ? Richard Petty qui en reçu 12 dans sa carrière fut sans aucun doute le plus fervent admirateur de ce trophée. Après sa victoire lors des « Virginia 500 » en 1967 il téléphona le lendemain à Earles pour lui demander d’en commander une pour l’anniversaire de sa mère. Par la suite il en offrira une à un de ses amis comme cadeau de Noël, en offrira une au musée de Darlington, en exposera une dans son propre musée,…

Cela dit on parle aujourd’hui de « grandfather clock » (horloge de grand-père) mais en réalité c’est une déformation car dans les années soixante ce type d’horloge était appelée horloge de grand-mère. D’ailleurs le modèle choisit par Earles en 1964 et qui est toujours utilisé de nos jours porte le doux nom de : « Ridgeway Lady Lexington Grandmother Clock ». Elle est toujours produite par la même firme, la Ridgeway Division of Gravely Furniture Company, Inc. située à Ridgeway en Virginie.

Pour terminer une anecdote marrante. Quand Cale Yarborough remporta les Virgina 500 en 1968. Il décida de la faire rapatrier par voiture jusqu’à son domicile à Timmonsville (non loin de Darlington en Caroline du Sud) par un ami. L’horloge couchée à l’arrière du break fit sensation sur le trajet car de nombreux automobilistes et même un policier crurent que le pauvre Bob Adams transportait illégalement un cercueil dans sa voiture !

A bientôt!

 

nascar_vd le 31/03/2008

Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses