07/12/2011 : Ze Show !! n°35 est disponible !!      05/11/2011 : ChallengeVD: Winter quiz 2011-2012      06/10/2011 : Ze Show 111 en ligne !      28/09/2011 : Ze Show !! n°110 en ligne !!      23/09/2011 : Ze Show !! n°109 disponible !!!     




Carl Long

carl

Comme nous vous l’avions annoncé le pilote Carl Long avec qui nous avons établit un partenariat pour la saison 2005 répond à une interview. Nous vous avions laissez la possibilité de lui poser vos questions, on ne peut pas dire que vous vous soyez bousculé ! Pas grave car j’avais personnellement pas mal de questions en tête.

 

N-W 1) Carl que pensez-vous de l’engouement de la NASCAR en Europe ?

 

Carl Long « C’est extraordinaire de voir notre sport enfin reconnu à travers le monde comme une vraie discipline automobile et non pas comme un spectacle ou seul les accidents comptent.  C’est l’image qu’elle avait il y a encore peu chez vous. Pour m’intéresser personnellement à la Formule 1 qui est la discipline Européenne par excellence, je me rends compte que le spectacle n’y est plus, toujours le même vainqueur, même champion, peu de voitures en course. C’est ce qui permet à la NASCAR d’attirer les faveurs de ce nouveau public. »

 

N-W 2) Vous ne parlez pas français et pourtant vous avez accepté ce partenariat avec notre site et ce gratuitement, pourquoi ?

 

C.L. « Un peu pour les mêmes raisons. L’idée m’a paru sympa mais un de mes sponsors ne voulait pas car il est interdit de vente en Europe. Tom mon webmaster m’a alors expliqué que votre site n’était pas à caractère commercial et la réponse oui fut évidente à ce moment car voir que vous étiez fans de NASCAR m’a fait plaisir. Et aussi VD je vous remercie de m’avoir soutenu en votant pour moi lors de l’Open 2004 et de soutenir ma cause à savoir le diabète, cette maladie qui touche tant de gens. »

 

N-W 3) Pendant l’intersaison votre team à fusionné avec McGlynn Motorsports, pourquoi ?

 

C.L. « Pourquoi ? Tout simplement qu’il n’était plus possible pour moi de trouver les fonds nécessaires pour construire une voiture, courir et tenter de faire un résultat. Rick Glenn de Glenn Racing m’a dit courant 2004 qu’il ne lui était plus possible d’investir de l’argent et ce sans voir le moindre bénéfice. Avec ma femme Danielle on a alors racheté le matériel mais sans sponsoring c’était dur et nous avons dû nous résoudre à mettre la structure en veille. J’ai alors piloté pour Stan Hover et ce sans toucher le moindre dollars car tout était tout de suite utilisé pour rembourser nos emprunts auprès des amis. Puis Raynard McGlynn pour qui j’ai roulé à Pocono et d’autres courses sans me qualifier m’a contacté pour fusionner nos deux teams car lui aussi malgré ses sponsors ne pouvait mener de front la construction des voitures et les faire rouler. Son fils Ryan partagera le volant de la #00 avec moi cette saison. En fait moi j’amène mon expérience de pilote pour régler la voiture et la logistique pour les courses. Raynard  s’occupe de la construction des voitures dans son atelier. C’était un mariage de raison. »

 

carl  

2004 fut difficile avec McGlynn, la voiture manquant de performance dans tous les domaines.

 

N-W 4) Parlons de la saison 2005, qu’elles sont vos espérances ?

 

C.L. « Se qualifier serait une bonne chose. Las Vegas et Atlanta furent nos deux premières tentatives mais c’était plus des séances d’essais qu’autre chose. Nous n’avions fait que deux jours de tests avant Las Vegas pour vérifier si la voiture marchait mais pas pour débuter son développement, déterminer les réglages. Bristol devrait nous permettre d’être enfin compétitif car nous roulerons avec une voiture construite spécialement pour cette piste. Nous avons maintenant suffisamment d’expérience des réglages 2005 pour envisager de nous qualifier. Plus d’excuses donc ! Pour le reste de l’année, se qualifier régulièrement lors de nos courses, une vingtaine en principe, serait super, l’objectif ultime serait de faire un top10. Mais pour cela il faut de la chance ! »

 

  carl

Exclusivité NASCAR-WORLD (la 1ère pas la dernière !), la nouvelle déco pour les food city 500.

 

N-W 5) Vous êtes ami avec Dale Earnhardt Jr depuis des années, pourquoi n’avez-vous pas un moteur DEI ?

 

C.L. « Bonne question ! Non plus sérieusement, je connais Dale Jr depuis plus de 15 ans, nous avons roulé ensemble, c’est un bon copain. Pour les moteurs, nous roulons avec des moteurs préparés par Ron Puryear (Morgan-McClure et Raabe Enterprises) et chaque moteur coûte $80,000 sans compter l’entretien que nous faisons nous-mêmes. C’est très cher pour nous. Un moteur DEI sans les dernières nouveautés coûte $110,000 sans compter l’entretien. Pour nous ce n’est pas possible pour le moment même s’il est évident que plus de puissance nous aiderait pour nous qualifier. »

 

carl  

Le capital sympathie de Carl est immense dans le milieu de la NASCAR. Ici avec le King Richard Petty.

 

N-W 6) Votre carrière en NASCAR n’a jamais su décoller, à votre avis pourquoi ?

 

C.L. « Je n’ai jamais eu d’argent c’est ça le problème. A mes débuts, cela coûtait pas trop cher et j’avais de bons résultats, je gagnais des courses et les sponsors locaux m’aidaient. Puis en montant les échelons, ce fut une autre histoire. Ce qu’un sponsor donnait pour faire une voiture en Midget qui pouvait gagner était tout juste suffisant pour payer l’inscription dans une course nationale. Et puis je suis de la génération Dale Jr. Il est évident qu’un sponsor aidera plus le fils d’un champion qu’un illustre inconnu. »

 

N-W 7) Racontez nous vos débuts en NASCAR.

 

C.L. « J’ai eu la possibilité d’intégrer le Mansion Motorsports en 1998 pour mes débuts en Craftsman. Là j’y ai cru car les perspectives étaient une année en Craftsman pour apprendre puis la Cup. J’ai fait une course en 1998. Mais j’ai vite déchanté, tant le matériel était mauvais. Je n’ai su me qualifier que deux fois en 1999 en Craftsman et aucune fois en Cup. Alors j’ai du prendre une décision, j’ai investi dans le team pour me permettre de débuter en Cup en 2000. Tout mon argent y est passé, la maison fut hypothéquée, j’ai vendu ma moto, bref tout y est passé. J’ai tenté sans succès de me qualifier. Puis ce fut les Coca-Cola 600. La Darrell Waltrip n’a pas su se qualifier alors que moi j’y arrivais enfin ! Travis Carter et son sponsor Kmart m’ont alors fait une proposition pour qu’il pilote ma Ford. L’argent proposé me permettait de faire d’autres courses cette année là. Darrell a prit le départ puis m’a laissé le volant en fin de course. On a beaucoup parlé de moi à ce moment et j’ai pu obtenir des contrats avec des petits sponsors. Mais l’argent de Kmart n’est jamais arrivé. Mes vrais débuts c’est à Dover la même année. Course difficile car j’ai fait quelques tours avant d’avoir un accident. »

 

carl  

Début en NASCAR en Craftsman en 1998.

carl 

  

Il relayera Darrell Waltrip lors des Coca 600 en 2000.

 

N-W 8) Si vous n’aviez pas été pilote de course, qu’auriez-vous fait ?

 

C.L. « J’aurai souhaité être médecin mais très vite j’ai voulu être pilote. Mon idole s’est Dale Earnhardt, j’aurai voulu avoir sa carrière et son talent. »

 

N-W 9) Quel est votre plus beau souvenir en course ?

 

C.L. « En NASCAR, c’est New Hampshire en 2004, j’avais une super voiture, une superbe qualification et ça marchait fort en course mais la transmission a cassé. Sinon mon plus beau souvenir reste ma victoire à Bristol en Slim Jim All Pro Series en 1997, ma première victoire au niveau national. Ma dernière victoire pour le moment est la course de camion au Lowes entre les conducteurs de camions de la Cup en 2002. Comme c’est moi qui conduisait le camion de l’équipe je me suis inscrit et j’ai gagné, c’était sympa. »

 

N-W 10) Votre pire souvenir en course ?

 

C.L. «  Il y en a deux, le plus frustrant fut que la pluie ai annulé les qualifications lors de la 2ème course du New Hampshire en 2004., Le pire fut ma série de tonneau à Rockingham, j’ai cru que ça n’en finirait jamais. »

 carl

Ce qu’il reste de la Dodge suite à la cabriole de Rockingham en 2004.

 

N-W 11) Que ferez-vous dans 10 ans ?

 

C.L. « Je piloterai encore si je peux. Sinon j’aimerai dans le futur créer un team et permettre à un jeune pilote talentueux mais sans argent de courir en Cup. Ce que je n’ai pas eu. »

 

N-W 12) Comment voyez-vous le développement de la NASCAR dans le futur ?

 

C.L. « Je vois une mondialisation de la NASCAR sur les 20 prochaines années avec quelques courses en Europe et en Asie. Toyota va le vouloir c’est sur. Le Canada dont on parle beaucoup serait intéressant. Par contre je vois aussi la disparition des pistes comme Darlington, Martinsville, Phoenix au profit des nouvelles pistes actuelles comme le Texas, California. Il y a tant de pistes aux USA et on ne roule que sur une vingtaine, je ne vois pas l’intérêt d’aller deux fois par an sur la même piste. »

 

N-W 13) Que pensez-vous des fans à travers le monde ?

 

C.L. « Ils sont de plus en plus nombreux et grâce à la TV et à Internet, partout dans le monde on peut suivre la NASCAR. Ce fut une belle invention Internet. »

 

N-W 14) Espérez-vous toujours intégrer un jour une équipe visant la victoire ?

 

C.L. « Oh oui sinon je ne courai plus si je n’avais pas cet espoir. Qui sait il suffit parfois de pas grand-chose, un pilote qui se blesse et vous le remplacez. Si par chance vous faite une belle performance, ça peut être le début d’une belle aventure. »

 carl

Les début en 2005 à Las Vegas ne furent pas concluant…

 

N-W 15) A quand un logo NASCAR-WORLD sur votre voiture ?

 

C.L. « Tout de suite contre un peu d’argent ! Non plus sérieusement pourquoi pas mettre le logo qui est sympa sur un petit bout de la voiture. Qui sait ? »

 

N-W 16) Pour terminer, quelques questions rapides :

 

Votre couleur préférée ? « Le bleu Petty. »

Votre plat préféré ? « Les spaghetti bolognaise, c’est vite fait, c’est très bon pour le goût et pour les sportifs. »

Votre film préféré ? « Last American hero et la trilogie du Seigneur des Anneaux. »

Votre voiture préférée ? « La nouvelle Ford Mustang sinon une Ford Fairlane 1963. »

Votre chanteur préféré ? « C’est un groupe, les 3 Doors Down, sinon j’aime bien Sheryl Crow. »

Votre président préféré ? « Sûrement pas Bush. »

Votre site Internet préféré ? « Le votre ! »

Que pensez-vous de notre site justement ? « Je ne comprends pas le français mais pour l’aspect général, je dirais que c’est du bon boulot. »

 

Merci d’avoir répondu à ces quelques questions.

 

NB : Une première partie de l’interview fut réalisée par des questions écrites et le reste via un tchat en direct avec Carl.

 

 

© nascar_vd 2005 www.stockcar-world.com

Connexion
Se connecter :
Pseudo :
Mot de passe :


Prochaines courses